Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

12 déc. 2006 11h28 HE

Le nouveau gouvernement du Canada participe à l'étape III du Programme de l'avion d'attaque interarmées et garantit à l'industrie canadienne l'accès à des possibilités de marchés...

...d'une valeur maximale de 8 milliards de dollars

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 12 déc. 2006) - L'honorable Gordon O'Connor, ministre de la Défense nationale, et l'honorable Maxime Bernier ont annoncé que l'industrie canadienne de l'aérospatiale et de la défense aura accès à des possibilités industrielles valant des milliards de dollars après la signature de protocoles d'entente (PE) concernant la participation du Canada au Programme de l'avion d'attaque interarmées (JSF).

A l'occasion d'une cérémonie tenue yier au Pentagone, à Washington, le ministère de la Défense nationale a officialisé son partenariat continu avec le département de la Défense des Etats-Unis, dans le cadre du Programme JSF. Le Canada est le deuxième des huit pays partenaires à signer le PE pour l'étape III du Programme JSF, soit la phase de production, de soutien et de développement subséquent.

"Notre participation continue au Programme de l'avion d'attaque interarmées offre au Canada l'occasion unique de tirer parti des progrès technologiques et de saisir les possibilités économiques qui découlent de cette participation, a déclaré le ministre de la Défense nationale, Gordon O'Connor. Cette signature souligne l'engagement du Canada à l'égard du programme et témoigne de notre puissance en tant que partenaire en matière de défense."

La participation du Canada au Programme JSF renforcera les relations et l'interopérabilité avec nos alliés et nous procurera plusieurs avantages comme le fait de bénéficier d'un accès unique à des données techniques et opérationnelles et de recevoir les redevances découlant de la vente de l'aéronef à des pays tiers. Bien que la participation à la prochaine phase n'engage pas le Ministère à faire l'acquisition de l'aéronef polyvalent, elle permet au MDN de déterminer et d'évaluer ses futurs besoins concernant la prochaine génération d'avions de chasse devant remplacer les CF-18 et leurs capacités.

Le ministère de l'Industrie a lui aussi signé des PE avec Lockheed Martin Aeronautics, Pratt & Whitney et la GE Rolls-Royce Fighter Engine Team pour procurer à l'industrie canadienne de l'aérospatiale et de la défense un accès à des marchés d'une valeur maximale de 8 milliards de dollars dans le cadre du Programme JSF.

"Le nouveau gouvernement du Canada maximise les possibilités qu'offre le Programme de l'avion d'attaque interarmées aux entreprises canadiennes, a souligné le ministre Bernier. Cela renforcera la position de l'industrie canadienne de l'aérospatiale qui bénéficie de technologies d'avant-garde dans l'aérospatiale et la défense, maintenant et pendant des années à venir."

Ces PE attireront des investissements, stimuleront le développement technologique, permettront de commercialiser des idées novatrices et vaudront au Canada des occasions d'affaires durables de haute qualité.

Ils se rapportent à des technologies aérospatiales importantes pour le Canada, telles que celles concernant les grands ensembles structurels, l'entretien des trains d'atterrissage, les matériaux composites de pointe, l'usinage à haute vitesse, la simulation et la formation, la propulsion et les technologies de contrôle de l'état des systèmes. Le gouvernement continuera de trouver de nouveaux débouchés pour l'industrie canadienne de l'aérospatiale, au fur et à mesure que le programme évolue.

"La participation du Canada au Programme JSF est un modèle de coopération entre le gouvernement, l'industrie et le secteur de la défense", a indiqué Tom Burbage, vice-président exécutif et directeur général du programme d'intégration F-35 Lightning II de Lockheed Martin.

"Notre gouvernement a travaillé ferme afin de faire valoir les intérêts de l'industrie canadienne de l'aérospatiale et de la défense sur le marché mondial et est heureux d'avoir garanti l'accès à des possibilités de soumissionner dans le cadre de contrats importants et lucratifs", a ajouté le ministre Bernier.

Peter Boag, président-directeur général de l'Association des industries aérospatiales du Canada a accueilli favorablement la nouvelle. "L'investissement continu du Canada dans le Programme JSF offre d'excellentes possibilités pour les entreprises d'aérospatiale, a souligné M. Boag. L'accès offert aux processus de fabrication de pointe utilisant des matériaux de la prochaine génération aura des retombées importantes pour le Canada. Des occasions de cette ampleur sont rares; elles sont le résultat direct de la collaboration entre l'industrie et le gouvernement qui permet au Canada d'améliorer son rôle de chef de file dans le domaine de la technologie aérospatiale."

Le Programme JSF représente un effort multinational dirigé par les Etats en vue de construire un avion de chasse furtif et polyvalent à un prix abordable. Les participants internationaux comprennent, outre les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Italie, la Norvège, le Danemark, la Turquie, l'Australie et le Canada.

Le Canada participe au Programme du JSF depuis la création de celui-ci en 1997; il a ainsi contribué à l'étape de la démonstration du concept et, en 2002, il a signé le protocole d'entente portant sur la démonstration et l'élaboration du système.

Jusqu'à maintenant, 54 entreprises et universités canadiennes ainsi que des instituts de recherche ont obtenu 154 contrats liés au Programme JSF d'une valeur de 157 millions de dollars CAN, avec des possibilités de croissance additionnelles lorsqu'on débutera l'étape III.

Le Programme JSF/F-35 sera le plus vaste programme de construction d'avions d'attaque de la première moitié du XXIe siècle, et sa valeur totale estimative dépassera 276 milliards de dollars US.

Renseignements

  • Renseignements : (613) 996-2354/53
    Après les heures de travail : (613) 792-2973
    www.forces.gc.ca