AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

12 juil. 2007 14h00 HE

Le nouveau gouvernement du Canada renforce son engagement au chapitre de la justice et de la primauté du droit en Afghanistan

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 12 juillet 2007) - La ministre de la Coopération internationale et ministre de la Francophonie et des Langues officielles, l'honorable Josée Verner, a annoncé aujourd'hui que le Canada appuiera davantage l'amélioration de la primauté du droit et du système juridique en Afghanistan, et ce, en versant 8 millions de dollars à de nouveaux projets de l'Association internationale des avocats de la défense (AIAD), de Droits et Démocratie et de CANADEM.

"Aujourd'hui, le nouveau gouvernement du Canada joint ses efforts à ceux d'organisations crédibles pour aider l'Afghanistan à adopter des réformes essentielles sur le plan juridique et à jeter de solides assises pour la promotion de la justice et la primauté du droit, a déclaré la ministre Verner. Grâce à l'aide financière du Canada, il sera possible de renforcer la réforme juridique et judiciaire en Afghanistan et, ainsi, d'accéder aux plus démunis, notamment les femmes et certains des groupes les plus vulnérables de la société."

Depuis 2003, l'AIAD, en collaboration avec la section de l'Afghanistan de l'International Legal Foundation (ILF-A), offre des services d'aide juridique aux populations pauvres de l'Afghanistan. En vertu d'une aide financière de 2,9 millions de dollars annoncée aujourd'hui, l'AIAD et l'ILF-A créeront un service d'aide juridique nationalisé et dirigé par des Afghans. Ce service pourra fonctionner de façon indépendante. Le financement permettra aussi à ces organisations d'entreprendre des pourparlers avec le ministère de la Justice afghan quant à l'élaboration d'une politique d'aide juridique nationale.

La contribution de 5 millions de dollars versée à Droits et Démocratie favorisera l'exécution d'un important projet visant à promouvoir la réforme des lois et des politiques nécessaires à l'amélioration de la condition de la femme afghane. Ce projet encouragera la mobilisation des leaders d'opinion, des défenseurs d'intérêt et des autorités publiques des milieux urbains et ruraux sur une vaste gamme d'enjeux liés aux droits des femmes et aux droits de la famille. Le projet visera à renforcer les capacités locales à mener des recherches, à faire campagne en faveur d'une réforme du droit de la famille et à sensibiliser la population.

Finalement, le montant de 680 000 dollars versé à CANADEM assurera la continuité des activités d'une conseillère en matière d'égalité entre les hommes et les femmes. Cette personne offre des conseils stratégiques auprès du ministère de l'Intérieur de l'Afghanistan à propos du rôle et de la représentation des policières au sein de ce ministère et de la Police nationale afghane. La conseillère contribuera à la création d'unités d'intervention familiale dans les commissariats de police et à la conception d'un programme de formation à l'intention des policières qui patrouilleront les parcs fréquentés par des femmes.

L'annonce d'aujourd'hui s'inspire des progrès accomplis lors de la Conférence de Rome sur la primauté du droit en Afghanistan, tenue les 2 et 3 juillet 2007, où le Canada a annoncé plus de 30 millions de dollars pour renforcer la primauté du droit en Afghanistan. Lors de la conférence, des représentants du gouvernement de l'Afghanistan et de la communauté internationale ont discuté de l'adoption d'une approche globale et cohérente au chapitre de la justice et de la primauté du droit en Afghanistan.

L'engagement du gouvernement de l'Afghanistan relativement à l'amélioration de la justice et de la primauté du droit s'inscrit dans la Stratégie de développement national et constitue l'un des secteurs importants de la programmation de l'ACDI. Depuis 2002, des agents diplomatiques, des agents de correction, des policiers et des juristes canadiens offrent un soutien au système judiciaire de l'Afghanistan en vue de promouvoir la primauté du droit et la mise en place de normes et de pratiques internationales en matière des droits de la personne.

Le financement de plus de 8 millions de dollars, annoncé aujourd'hui, fait partie de la contribution totale du Canada, qui se chiffre à plus de 1 milliard de dollars échelonné sur une période de 10 ans. Il sert à concrétiser la gouvernance, la sécurité et la reconstruction en Afghanistan.

Pour obtenir d'autres renseignements sur la programmation du Canada en Afghanistan, veuillez consulter le site Web de l'ACDI à www.cida.gc.ca/afghanistan-f.

FICHE D'INFORMATION

Dans le contexte d'un partenariat renforcé avec l'Association internationale des avocats de la défense (AIAD), avec Droits et Démocratie et avec la Réserve civile du Canada (CANADEM), le nouveau gouvernement du Canada améliorera le système de justice et la primauté du droit en Afghanistan.

Association internationale des avocats de la défense

L'Association internationale des avocats de la défense (AIAD) est une organisation sans but lucratif qui oeuvre pour le renforcement du volet "défense" du système international de justice pénale et qui appuie l'établissement de systèmes de justice plus équitables dans les sociétés qui se sont sorties d'un conflit. Une contribution de 2,9 millions de dollars consentie par l'Agence canadienne de développement international (ACDI) permettra à l'AIAD de travailler en collaboration avec l'International Legal Foundation (ILF), fondation juridique dont le siège est à New York, afin d'offrir des services d'aide juridique aux nécessiteux de l'Afghanistan.

Le projet vise à accroître davantage les compétences des avocats afghans de la défense en droit pénal et à sensibiliser le milieu juridique à la nécessité de respecter la primauté du droit et les droits de la personne. L'ILF-Afghanistan (ILF-A) a présentement cinq bureaux dans ce pays, qui emploient 28 avocats afghans de la défense au total.

Au cours de la troisième phase du projet, l'accent sera mis sur la viabilité à long terme des services d'aide juridique en Afghanistan ainsi que de l'ILF-A, en tant qu'ONG afghane sans lien de dépendance. Dans cette optique, l'ILF et l'AIAD continueront d'encourager le gouvernement de l'Afghanistan et la communauté internationale à formuler une stratégie à long terme pour garantir la viabilité financière de l'ILF-A, acteur clé du système de justice pénale. Le projet prendra fin officiellement en mars 2010.

Droits et Démocratie

Droits et Démocratie est une organisation canadienne vouée à la promotion des droits de la personne. Les 5 millions de dollars que le Canada a promis permettront à cette organisation d'aider le gouvernement afghan à tabler sur son engagement à l'égard de l'amélioration de la condition des femmes et des filles, exprimé dans son plan d'action national pour les femmes.

Les fonds du Canada aideront Droits et Démocratie à mettre en oeuvre une importante initiative destinée à promouvoir la réforme juridique et stratégique qui s'impose pour améliorer la situation de la femme en Afghanistan. Les trois grands objectifs de cette initiative sont les suivants :

- Soutenir la société civile afghane afin qu'elle puisse militer pour une réforme progressiste du droit de la famille et pour l'utilisation du nouveau contrat de mariage à l'échelle nationale;

- Promouvoir le respect des droits des femmes dans les collectivités;

- Apporter un soutien aux organisations de la société civile pour qu'elles arrivent à défendre efficacement les droits des femmes.

Pour atteindre ces objectifs, l'organisation mobilisera les personnes en position d'autorité, mais aussi la population en général dans les régions urbaines et rurales. Il s'agit d'une approche globale qui assurera la pérennité des réformes juridiques.

La nouvelle initiative prend appui sur le travail qu'a déjà accompli Droits et Démocratie en Afghanistan dans le domaine des droits des femmes.

CANADEM

La Réserve civile du Canada (CANADEM) est une organisation non gouvernementale établie à Ottawa qui fait la promotion de la paix et la sécurité internationales, des droits de la personne et des principes de la responsabilité en matière de protection. La contribution de 680 000 $ que le Canada versera à CANADEM s'ajoutera au financement octroyé pour les services d'une conseillère canadienne en égalité entre les sexes affectée au ministère afghan de l'Intérieur.

Cette conseillère donne des conseils et de l'information et formule des recommandations sur des mesures importantes favorisant l'égalité entre les femmes et les hommes. Mentionnons ici l'établissement d'une unité responsable de l'égalité entre les sexes au ministère de l'Intérieur, l'élaboration d'une stratégie de recrutement pour les femmes ainsi que la mise sur pied, avec succès, d'une équipe de policières chargée de la violence familiale dans un commissariat de police modèle, à Kaboul.

Le financement consenti pour ce poste contribuera à consolider les résultats obtenus à ce jour en vue d'arriver à l'objectif général qui est visé, soit l'amélioration de la représentation des femmes au ministère de l'Intérieur et dans la Police nationale afghane ainsi que l'amélioration des services de police offerts aux Afghanes.

Plus particulièrement, les fonds permettront à la conseillère en égalité entre les sexes de conseiller le ministère de l'Intérieur, la Police nationale et d'autres joueurs importants du secteur au sujet du renforcement des unités d'intervention pour les crises familiales qui sont situées dans certains commissariats de police et composées d'agentes de police. La conseillère prêtera également son concours pour la mise au point d'un programme de formation des agentes de police appelées à patrouiller dans les parcs publics réservés aux femmes, dans les centres urbains.

Enfin, la conseillère en égalité entre les sexes appuiera l'élaboration d'une initiative pilote visant à établir des unités de patrouille dans les écoles de filles, où des agentes de police pourraient faire des exposés sur la sécurité et sur des questions de nature juridique et de maintien de l'ordre, ainsi que donner des consultations au sujet de la violence familiale.

This backgrounder is also available in English.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    Nicole Lascelle
    Directrice des communications
    819-953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    819-953-6534
    info@acdi-cida.gc.ca
    www.cida.gc.ca (document électronique)