Patrimoine canadien

Patrimoine canadien

20 oct. 2006 13h36 HE

Le nouveau gouvernement du Canada respecte la promesse faite aux immigrants d'origine chinoise qui ont payé une taxe d'entrée

VANCOUVER, NOUVEAU-BRUNSWICK--(CCNMatthews - 20 oct. 2006) - Le nouveau gouvernement du Canada a rempli sa promesse faite aux immigrants d'origine chinoise ayant payé une taxe d'entrée relative à l'immigration chinoise quand l'honorable Beverley J. Oda, ministre du Patrimoine canadien et de la Condition féminine, a remis aujourd'hui des chèques de 20 000 dollars à plusieurs personnes qui ont payé cette taxe. L'honorable David Emerson, ministre du Commerce international, ministre de la porte d'entrée du Pacifique et des Olympiques de Vancouver-Whistler et député de Vancouver Kingsway, était aussi présent pour l'occasion.

"En versant les premiers paiements à titre gracieux aux personnes encore vivantes qui ont payé la taxe d'entrée, le nouveau gouvernement du Canada respecte non seulement son engagement, il reconnaît également les épreuves et les expériences passées en plus d'aider les membres de la communauté sino-canadienne à clore ce chapitre de leur histoire", a déclaré la ministre Oda.

Ces chèques sont les premiers d'environ 30 paiements à titre gracieux (paiements faits de façon volontaire) qui seront remis aux immigrants d'origine chinoise ayant payé cette taxe d'entrée. Le 22 juin 2006, le nouveau gouvernement du Canada s'est engagé à offrir des paiements à titre gracieux de 20 000 dollars aux personnes qui ont été soumises à la taxe d'entrée et qui sont encore vivantes, ainsi qu'aux personnes vivant en union conjugale avec celles qui sont décédées.

On met actuellement au point le processus de demande pour les paiements aux personnes vivantes qui étaient en union conjugale avec une personne qui a payé la taxe et qui est maintenant décédée. Ce groupe devrait pouvoir présenter des demandes de paiements plus tard cet automne.

De 1885 à 1923, le gouvernement du Canada a imposé une taxe d'entrée aux immigrants d'origine chinoise. Le Dominion de Terre-Neuve avait une loi semblable en vertu de laquelle une taxe d'entrée était imposée entre 1906 et 1949, année où cette province est entrée dans la confédération.

(Ce communiqué se trouve également dans Internet au www.patrimoinecanadien.gc.ca sous Salle de presse.)

Renseignements

  • Cabinet de la ministre du Patrimoine canadien et de la
    Condition féminine
    Véronique Bruneau
    Attachée de presse
    819-997-7788
    ou
    Patrimoine canadien
    Donald Boulanger
    Chef p.i., Relations avec les médias
    819-994-9101