Société Parkinson Canada

Société Parkinson Canada

02 avr. 2014 06h00 HE

Le nouveau programme de soutien à la formation par les pairs permet d'améliorer les soins cliniques dispensés aux Canadiens atteints de la maladie de Parkinson

TORONTO, CANADA--(Marketwired - 2 avril 2014) - La Société Parkinson Canada (SPC) s'associe avec des spécialistes de la maladie de Parkinson de toutes les régions du pays pour offrir des séances de formation continue aux professionnels de la santé. Le nouveau contenu sera diffusé dans le cadre de webinaires et de diverses conférences destinées aux professionnels des neurosciences et des disciplines de la santé connexes. À chaque séance, les participants apprendront directement d'un spécialiste de la maladie de Parkinson de leur domaine comment mettre en application dans leur pratique clinique les recommandations des Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson (LDMP).

« Il est important de former les cliniciens afin qu'ils puissent détecter, cerner et traiter les symptômes moteurs et non moteurs de la maladie de Parkinson à mesure que la maladie progresse » signale la Dre Anne-Louise Lafontaine, directrice de la clinique des troubles du mouvement, Clinique Neuro, à Montréal, et auteure de textes portant sur les LDMP.

La Dre Lafontaine précise qu'au stade de la maladie où un diagnostic clinique peut être posé, les patients peuvent également présenter des symptômes non moteurs comme l'anxiété ou la dépression, les troubles du sommeil et la constipation. La Dre Lafontaine espère que la formation débouchera sur des diagnostics précoces, ce qui permettra d'offrir plus d'options thérapeutiques aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

La Société Parkinson Canada offre aux professionnels de la santé des ressources fondées sur des données probantes de même qu'une gamme d'activités de formation continue qui sont disponibles à l'adresse www.parkinsonclinicalguidelines.ca. La série de webinaires présentés par des spécialistes de la maladie de Parkinson est actuellement en cours et la prochaine séance interactive en avril sera animée par le Dr Galit Kleiner-Fisman. Parmi les autres présentateurs experts, mentionnons le Dr David Grimes, la Dre Anne-Louise Lafontaine et le Dr Jon Stoessl.

« Nous atteignons un vaste éventail de professionnels de la santé allant des physiothérapeutes aux médecins de famille. La rétroaction des participants aux séances est favorable » déclare Grace Ferrari, gestionnaire nationale, Formation professionnelle et publique, SPC. « L'objectif est de réunir des professionnels et leurs pairs dans le cadre de séances ciblées afin d'offrir de meilleurs soins généraux aux patients. »

La SPC continue à enrichir son programme de soutien à la formation grâce à l'établissement de liens avec des organismes professionnels nationaux. La SPC présentera les LDMP aux pharmaciens à la Conférence des pharmaciens du Canada à Saskatoon et avalisera l'article intitulé Parkinson's disease guidelines for pharmacists (lignes directrices sur la maladie de Parkinson à l'intention des pharmaciens) qui sera publié dans la Revue des pharmaciens du Canada.

La maladie de Parkinson est une maladie complexe. Grâce aux renseignements spécialement formulés pour chaque discipline professionnelle et diffusés par la SPC, les prestataires de soins de santé peuvent mieux gérer les symptômes progressifs de cette maladie neurodégénérative. Cela est particulièrement bénéfique dans le cas des patients atteints de la maladie de Parkinson qui ne reçoivent pas toujours des traitements dans un contexte pluridisciplinaire, par exemple dans une clinique des troubles du mouvement.

À propos des Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson

Les Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson permettent aux professionnels de la santé de mieux comprendre la maladie de Parkinson. Approuvées par la Fédération des sciences neurologiques du Canada et par l'Association canadienne de physiothérapie, les lignes directrices sont destinées à un vaste éventail de professionnels de la santé, entre autres aux : médecins de famille, neurologistes, infirmières, spécialistes des troubles du mouvement, professionnels de la santé de domaines connexes (p. ex. ergothérapeutes, physiothérapeutes, orthophonistes), ainsi qu'à d'autres spécialistes. Publiées pour la première fois en 2012, les lignes directrices enrichiront les connaissances et orienteront le diagnostic et le traitement de la maladie de Parkinson.

Qu'est-ce que la maladie de Parkinson?

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative chronique découlant de la perte de dopamine dans le cerveau. Elle touche plus de 100 000 Canadiens. Il n'existe aucun remède. Au nombre des symptômes, signalons : les tremblements au repos, la lenteur des mouvements, la raideur ou la rigidité musculaire, les difficultés à garder son équilibre et à marcher, les modifications du volume de la voix et les problèmes d'élocution, et les problèmes de motricité fine. Font partie des symptômes non moteurs la dépression, la perte de l'odorat, les troubles du sommeil et les altérations cognitives. La maladie, qui se déclare en moyenne à 60 ans, peut cependant toucher des personnes qui n'ont que 30 ou 40 ans.

À propos de la Société Parkinson Canada

La Société Parkinson Canada est la voix nationale des Canadiens atteints de la maladie de Parkinson, une maladie neurodégénérative. En partenariat avec des sociétés régionales et 240 groupes de soutien et sections, la Société Parkinson Canada offre des services de sensibilisation, de soutien et de promotion au nom de plus de 100 000 Canadiens vivant quotidiennement avec la maladie de Parkinson et des professionnels de la santé qui les soignent. Le financement de la recherche novatrice permet d'accroître les connaissances en matière de prévention, de diagnostic et de traitement de la maladie de Parkinson et débouchera, en fin de compte, sur la découverte d'un remède (www.parkinson.ca).

Renseignements