Canada's Sports Hall of Fame

Canada's Sports Hall of Fame

13 mai 2008 09h01 HE

Le Panthéon des sports canadiens acccueille de noveaux membres

Attention: Rédacteur des sports TORONTO, ONTARIO, MEDIA ADVISORY--(Marketwire - 13 mai 2008) - Boxe, athlétisme, patinage de vitesse courte piste, natation, hockey, baseball et patinage artistique. Les cinq athlètes et les deux bâtisseurs qui seront intronisés au Panthéon des sports canadiens lors d'un dîner de gala qui fera encore une fois l'éloge de la contribution sans cesse grandissante du pays à l'excellence sportive sur le plan mondial.

Les athlètes intronisés seront l'ancien champion mondial des poids lourds, Lennox Lewis, l'équipe 4x100 mètres relais qui a surpris tout le monde en battant les Américains sur leur piste aux Olympiques d'Atlanta de 1996, la jeune nageuse prodige Nancy Garapick, la légende du patinage de vitesse Marc Gagnon, ainsi que Steve Yzerman, joueur de hockey. David Dore en patinage artistique et Pat Gillick en baseball monteront sur le podium en tant que bâtisseur.

Le parcours de Lewis vers le championnat mondial de boxe fut long et ardu. Il a remporté l'or aux championnats mondiaux juniors en 1983 avant de terminer au cinquième rang aux Olympiques d'été l'année suivante. Quatre ans plus tard, à Séoul en Corée du Nord, Lewis a mis K.O. Riddick Bowe pour mettre la main sur la médaille d'or dans la division des poids lourds pour ajouter une médaille d'or au Canada.

Sur le circuit professionnel, il a remporté les titres de champion poids lourd de la Grande-Bretagne et du Commonwealth en plus de passer le K.O. à Donovan « Razor » Ruddick pour gagner le titre de la World Boxing Council. Après s'être fait ravir sa ceinture par Oliver McCall, il a remis la main sur son titre à deux reprises en disposant de Shannon Briggs et Evander Holyfield et en mettant K.O. Mike Tyson au 8e round lors d'un combat de défense de titre. Il s'est retiré avec une fiche de 41 victoires, dont 32 par K.O., deux défaites et un match nul.
L'équipe de 4x100 mètres relais composée de Donovan Bailey, Bruny Surin, Glenroy Gilbert et Robert Esmie (en remplacement de Carlton Chambers qui a couru lors des première et deuxième ronde) a surpris tout le monde lors des Olympiques d'Atlanta de 1996 en battant les favoris, les Américains, sur leur piste. Apparemment, le monde avait oublié que les Canadiens détenaient les titres de champion du monde et du Commonwealth avant d'arriver à Atlanta. L'équipe a été admise au Temple de la renommée olympique du Canada en 2004.

Nancy Garapick était une blonde inconnue de 14 ans lorsqu'elle a battu le record mondial du 200 mètres en nage sur le dos en 1975. Quelques mois plus tard, lors des Championnats mondiaux aquatiques de Cali, en Colombie, elle a mis la main sur la médaille de bronze à l'épreuve de 100 mètres en nage sur le dos.

En compétition contre l'Allemande de l'Est, Birgit Treiber, qui avait battu la marque mondiale du 200 mètres, Garapick a amélioré le record, mais elle a quand même terminé deuxième derrière Treiber. Un an plus tard, aux Jeux Olympiques de Montréal, elle s'est vu remettre la médaille de bronze lors des deux compétitions de nage sur le dos. Elle a fait partie de l'équipe nationale de 1974 à 1983.

Le médaillé de patinage de vitesse courte piste Marc Gagnon pourrait remplir un panthéon à lui seul. Avec son championnat mondial de 1993 et ses trois participations aux Jeux Olympiques, il a élevé les standards pour les compétiteurs canadiens grâce à des médailles d'or, d'argent et de bronze en compétitions mondiales. En 2002, lors des Olympiques de Salt Lake, il a gagné l'or à l'épreuve de 500 mètres et le bronze avec l'équipe de 1500 mètres relais. Sa récolte de trois médailles d'or et de deux de bronze représente un record pour un athlète canadien dans l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver et la deuxième plus importante marque dans les sports canadiens. L'excellence qu'il a atteinte au fil de sa carrière et la façon dont il a été reconnu pour son sport ont fait de lui une légende canadienne de la courte piste. En 2000, le journal Le Quotidien de Chicoutimi l'a déclaré « athlète du siècle ».

Steve Yzerman a joué toute sa carrière avec les Red Wings de Detroit. Choisi au premier rang et quatrième au total lors du repêchage de la LNH de 1983, il est devenu le plus jeune capitaine de l'équipe lors de la saison 1986-87 et un rouage majeur de leur offensive jusqu'à sa retraite en 2006. On lui a par la suite confié le rôle de vice-président de l'équipe et Hockey Canada peut compter sur lui comme étant une personne clé au sein de l'organisation.

Il a mis fin à sa carrière alors qu'il était au sixième rang de tous les temps au chapitre des points et huitième meilleur buteur en saison régulière. Sa feuille de route avec Équipe Canada est plus qu'impressionnante : une médaille de bronze avec l'équipe nationale junior en 1983, trois championnats du monde, la Coupe du monde de 1996 et deux participations avec l'équipe olympique. Avec les Red Wings, il se classe au deuxième rang derrière Gordie Howe dans tous les aspects majeurs de l'offensive, excepté au chapitre des mentions d'aide où il le devance grâce à 1063 passes contre 1020.

Les honneurs dans la catégorie des bâtisseurs vont à deux hommes qui ont grandement marqué leur sport.

En presque 17 ans comme président/directeur de l'Association canadienne de patinage artistique, David Dore a littéralement changé le visage de son sport. Il a fondé le programme de l'équipe nationale, a mis sur pied avec succès un plan marketing qui a attiré des commanditaires majeurs et des contrats de télévision, en plus de fonder un groupe de fiducies au profit des athlètes qui a permis de verser 15 millions de dollars à 5000 patineurs au cours des 20 dernières années. Avec Dore à la tête de Patinage Canada, le budget est passé de 285 000 $ en 1980 à 17 millions et les revenus annuels ont grimpé de 400 pour cent.

À Toronto, les amateurs de baseball connaissent Pat Gillick comme étant le directeur-gérant qui a bâti leur équipe préférée, les Blue Jays, qui ont remporté cinq fois le titre de champion de division et deux fois la Série mondiale. Homme de baseball durant toute sa vie, il a été directeur du recrutement pour Houston avant de joindre les rangs de l'organisation de Toronto pour devenir directeur-gérant de Baltimore, Seattle et présentement, de Philadelphie.
Membre du Panthéon du baseball, il a remporté en 2001 le titre de dirigeant de l'année dans la Ligue majeure de baseball.

Le Panthéon des sports canadiens souligne et honore les héros du sport au Canada. La mission du Panthéon est d'inspirer l'identité canadienne et la fierté nationale en racontant l'histoire et les réalisations sportives qui constituent la merveilleuse épopée du sport au Canada.
L'ajout de ces athlètes et de ces bâtisseurs porte le nombre total de membres honorés du Panthéon des sports canadiens à 499.

IN: SPORT

Renseignements

  • Sheryn Posen, Chief Operating Officer, Canada's Sports Hall of Fame
    Numéro de téléphone: 416-720-1084
    Numéro de téléphone secondaire: 416-260-6789
    Courriel: sposen@cshof.ca