Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ontario

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ontario

06 juil. 2012 16h11 HE

Le personnel de soutien des écoles SCFP se joint aux enseignants pour rejeter la feuille de route vers la ruine

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 6 juillet 2012) - Le Président de la Division de l'Ontario du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP Ontario), Fred Hahn, s'est joint aux présidents de 3 syndicats d'enseignants aujourd'hui afin de rejeter l'entente conclue avec l'OECTA (Association des enseignants catholiques anglophones de l'Ontario), entente que la ministre de l'Éducation appelle une feuille de route pour les enseignants et le personnel de soutien en vue de la négociation avec les conseils scolaires.

« Cette entente n'est qu'une feuille de route vers la ruine, affirme Fred Hahn, le Président du SCFP Ontario qui représente 55 000 employés des conseils scolaires. Les Ontariens demandent une éducation de qualité pour leurs enfants et couper des centaines d'emplois et bousculer les gens qui assurent les services d'éducation ne pourra que contribuer à éloigner les éléments les meilleurs et les plus brillants. Ce n'est certainement pas une façon d'engendrer le succès. »

Les présidents du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO), de la Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) et de l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) ont tenu une conférence de presse conjointe ce matin à Toronto. Ils se sont montrés très critiques de l'entente, affirmant que d'importantes compressions ne pourront que nuire à l'éducation et à nos collectivités.

« Un règlement imposé par le gouvernement pour tous les travailleurs du secteur de l'éducation n'a absolument aucun sens, a dit M. Hahn. Une telle initiative irait totalement à l'encontre des déclarations répétées du premier ministre à l'effet qu'il respecte le processus de négociation collective et elle ne pourrait qu'affaiblir les services assurés par nos écoles. »

Malgré l'assurance réitérée par Dalton McGuinty à l'effet que son budget ne signifierait pas l'imposition de compressions au système d'éducation, les conseils scolaires de partout en Ontario ont commencé à annoncer des centaines de compressions de postes; des postes d'enseignants, d'adjoints à l'enseignement, de secrétaires d'écoles, de travailleurs sociaux et de psychologues.

« Nos écoles sont en première ligne pour l'élaboration de collectivités fortes, le maintien de citoyens en santé et le renforcement de l'économie, a dit Terri Preston, Présidente du Comité de coordination des conseils scolaires de l'Ontario. Les conseils scolaires sont à finaliser leur budget pour l'année à venir et ils sont forcés d'effectuer des coupes dévastatrices dans les programmes et le personnel. Il y aura donc moins de soutien pour les enfants les plus vulnérables, ce qui augmentera le taux de décrochage et coûtera très cher à notre société. »

« Les libéraux ont affirmé à répétition qu'ils respecteraient le processus de négociation collective et pourtant, ils ne cessent de brandir la menace de recourir à des lois spéciales pour imposer leur volonté si les négociations ne se déroulent pas comme ils le souhaitent, a ajouté Mme. Preston. Agir de cette façon, ce n'est pas respecter le processus, c'est faire de l'intimidation et c'est un très mauvais exemple pour tout le monde. »

Le SCFP Ontario sera aux côtés des collectivités pour préserver l'un des meilleurs systèmes d'éducation qui soit, parce que nos étudiants et nos écoles le méritent.

« Aujourd'hui, nous sommes aux côtés des fédérations d'enseignants parce que les étudiants ontariens méritent une éducation de grande qualité et parce que les parents demandent un système d'éducation de grande qualité, a dit M. Hahn. L'Ontario est un endroit formidable avec des écoles remarquables. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger et améliorer nos écoles publiques. L'avenir de l'Ontario en dépend. »

Renseignements