Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

12 juin 2009 09h20 HE

Le Plan d'action économique du Canada : Aider les personnes sans emploi

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 juin 2009) - Devant un public de gens d'affaires réunis aujourd'hui au Economic Club du Canada, la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, a déclaré que le Plan d'action économique du Canada porte fruit et qu'il donne des résultats.

Depuis février, le gouvernement a pris des mesures pour faire en sorte de fournir aux Canadiens le soutien dont ils ont besoin pour relever les défis que pose un ralentissement économique mondial. Des investissements ont été faits afin d'aider les travailleurs et les personnes sans emploi au moyen du soutien du revenu, de protéger les emplois et d'en créer, et de contribuer à préparer les Canadiens aux emplois de demain.

"Notre gouvernement sait qu'en maintenant les Canadiens au travail, nous pouvons atténuer l'incidence de cette difficile période économique, a déclaré la ministre Finley. La plus grande ressource du Canada, c'est chacun des Canadiens et leur emploi. C'est ce qui fait s'épanouir une économie. Les emplois sont la clé de notre rétablissement économique et de l'atteinte de nos objectifs économiques à long terme. Nous faisons des progrès. Notre gouvernement fait des investissements records pour stimuler l'économie, soutenir les personnes sans travail, préserver les emplois et préparer les Canadiens aux emplois de l'avenir."

Partout au Canada, les travailleurs et les personnes sans emploi savent qu'ils peuvent compter sur le régime d'assurance-emploi, lequel est conçu de façon à s'adapter aux conditions du marché du travail qui varient partout au pays. Lorsque le taux de chômage augmente dans une région donnée, le nombre d'heures nécessaire pour avoir droit à l'assurance-emploi diminue, ce qui facilite l'accès à l'assurance-emploi.

En raison de cette souplesse, depuis octobre 2008, plus de 85 p. 100 des travailleurs canadiens ont accès plus facilement à des prestations d'assurance-emploi compte tenu de la réduction du nombre d'heures requis, et ce, pour de plus longues périodes.

Le gouvernement a introduit plusieurs améliorations au régime d'assurance-emploi, grâce auxquelles :

- Depuis janvier 2009, près de 80 p. 100 Canadiens ont reçu leur premier chèque d'assurance-emploi en moyenne dans les 28 jours qui ont suivi le dépôt de leur demande, et ce, en dépit d'une hausse fulgurante du nombre des demandes de prestations d'assurance-emploi.

- Cette année, le gouvernement a versé 5,5 milliards de dollars supplémentaires dans le cadre de l'assurance-emploi en comparaison à l'an dernier.

- Plus de 155 000 Canadiens ont reçu cinq semaines de prestations d'assurance-emploi supplémentaires.

- Les taux de cotisation à l'assurance-emploi ont été bloqués jusqu'en 2010, soit le niveau le plus bas depuis 1982. Grâce à cette mesure, les employés et les employeurs pourront réaliser des économies estimées à 10,5 milliards de dollars au cours des deux prochaines années.

- Un plus grand nombre d'entreprises peuvent être admissibles au programme de Travail partagé en raison de la plus grande flexibilité et des processus simplifiés du programme, ce dont ont bénéficié plus de 120 000 Canadiens dans tout le pays jusqu'à aujourd'hui.

- A ce jour, plus de 3 200 demandes ont été reçues au titre du Programme de protection des salariés et 1,7 million de dollars ont été déboursés.

Au moyen de la Stratégie en matière de compétences et de transition annoncée dans le Plan d'action économique du Canada, le gouvernment investit dans la formation pour les travailleurs touchés par le ralentissement économique mondial. Il crée ainsi de nouveaux débouchés pour les travailleurs à long terme grâce aux mesures suivantes :

- Fournir des fonds supplémentaires de 1,5 milliard de dollars aux provinces et aux territoires afin de les aider à répondre aux besoins locaux en matière de formation, ce qui permettra d'aider environ 150 000 Canadiens.

- Aider plus de 40 000 Canadiens ayant occupé un emploi de longue durée à faire la transition vers une autre carrière au moyen de l'Aide à la transition de carrière.

- Encourager environ 20 000 apprentis à compléter leur formation en offrant des subventions de 2 000 dollars dans le cadre de la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti.

- Aider plus de 39 000 jeunes à obtenir des emplois et à acquérir de l'expérience de travail valable en injectant 20 millions de dollars dans l'initiative Emplois d'été Canada et en accordant des subventions s'élevant à 15 millions de dollars au YMCA et au YWCA.

- Aider les Autochtones à obtenir des emplois à long terme au moyen du Programme Partenariat pour les compétences et l'emploi des autochtones et du Fonds d'investissement stratégique pour les compétences et la formation des Autochtones.

Ces initiatives s'inscrivent dans l'investissement total de 62 milliards de dollars du Plan d'action économique du Canada, qui vise ce qui suit :

- réduire les taxes de façon permanente;

- aider les personnes sans emploi;

- éviter les licenciements en améliorant le programme de Travail partagé;

- protéger les emplois et en créer au moyen de dépenses massives dans l'infrastructure;

- contribuer à développer l'économie de demain en améliorant l'infrastructure des collèges et des universités et en appuyant la recherche et la technologie;

- appuyer les industries et les collectivités les plus touchées par le ralentissement économique mondial;

- rendre le financement plus accessible et abordable pour les familles et les entreprises du Canada.


DOCUMENT D'INFORMATION

Au moyen du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement accroît les mesures d'aide aux Canadiens pendant la période de ralentissement économique mondiale et investit dans la croissance à long terme du pays. La Stratégie en matière de compétences et de transition appuie les travailleurs et leur famille et comprend des mesures de soutien du revenu, de formation et de perfectionnement des compétences.

Voici quelques uns des investissements annoncés par le gouvernement du Canada :

Augmentation du soutien du revenu des Canadiens sans emploi

Plus de 85 p. 100 des travailleurs canadiens ont maintenant un accès plus facile aux prestations d'assurance-emploi et pour plus longtemps, comparativement à l'automne dernier. Chaque mois, le nombre d'heures de travail nécessaire pour être admissibles aux prestations d'assurance-emploi et le nombre de semaines de prestations que peuvent toucher les bénéficiaires sont ajustés en fonction des données locales les plus récentes sur le chômage.

Les travailleurs canadiens peuvent maintenant recevoir jusqu'à cinq semaines supplémentaires de prestations régulières d'assurance-emploi. En date du 24 mai dernier, plus de 155 000 Canadiens avaient déjà touché des prestations supplémentaires. Cette nouvelle mesure, dont le coût estimatif est établi à 1,15 milliard de dollars, est entrée en vigueur le 1er mars 2009.

Le gouvernement a aussi investi 60 millions de dollars pour faire en sorte que les prestations d'assurance-emploi continuent d'être reçues rapidement. Depuis janvier 2009, près de 80 p. 100 Canadiens ont reçu leur premier chèque d'assurance-emploi dans les 28 jours, en moyenne, qui ont suivi le dépôt de leur demande, en dépit d'une hausse fulgurante du nombre des demandes de prestations d'assurance-emploi.

En outre, le taux de cotisation à l'assurance-emploi a été bloqué jusqu'en 2010 à 1,73 dollar par tranche de 100 dollars, soit son niveau le plus bas depuis 1982. Ces économies pour les employés et employeurs représentent un allègement estimé à 10,5 milliards en 2009 et en 2010.

Afin de protéger les emplois, le gouvernement a prolongé les accords de travail partagé de 14 semaines jusqu'à un maximum de 52 semaines pour les deux prochaines années, au coût estimatif de 200 millions de dollars. Le travail partagé peut aider les entreprises dont les activités connaissent un ralentissement temporaire attribuable à des facteurs hors de leur contrôle. Il vise à éviter les mises à pied en offrant des prestations d'assurance-emploi aux travailleurs admissibles disposés à faire des semaines de travail réduites en attendant que leur employeur se rétablisse. A ce jour, près de 3 500 entreprises ont conclu des accords de travail partagé, aidant ainsi environ 120 000 employés dans tout le pays.

Le Programme de protection des salariés assure aux travailleurs admissibles le paiement garanti et en temps opportun des sommes restantes qui leur sont dues au titre du salaire, de l'indemnité de départ ou de fin d'emploi et des congés si leur employeur fait faillite et ne peut les payer. Au 30 avril 2009, plus de 3 200 demandes avaient été reçues dans le cadre du PPS et 1,7 million de dollars ont déjà été versés.

Amélioration de l'accès aux compétences et à la formation pour les Canadiens

Le gouvernement fédéral verse un montant additionnel de 1,5 milliard de dollars aux provinces et aux territoires pour contribuer à répondre aux besoins locaux de formation et de perfectionnement des compétences. Les initiatives provinciales et territoriales aideront environ 150 000 Canadiens touchés par le ralentissement économique, qu'ils soient ou non admissibles à l'assurance-emploi, à perfectionner leurs compétences, à acquérir de l'expérience en milieu de travail, à faire la transition vers un nouvel emploi ou à s'établir à leur compte.

Les travailleurs de longue date qui ont perdu leur emploi reçoivent un soutien supplémentaire pour les aider à assurer leur transition vers une nouvelle carrière. L'Aide à la transition de carrière consiste en deux initiatives visant à fournir un soutien supplémentaire aux travailleurs de longue date. L'une prolonge la durée des prestations d'assurance-emploi pour les travailleurs admissibles qui participent à une formation de longue durée, jusqu'à un maximum de deux ans. L'autre initiative permet aux travailleurs admissibles d'avoir accès plus tôt aux prestations régulières d'assurance-emploi s'ils investissent dans leur propre formation une partie ou l'intégralité de leur indemnité de cessation d'emploi. Plus de 40 000 personnes devraient tirer parti de ces deux mesures.

Au moyen de l'Initiative ciblée pour les travailleurs âgés, un plus grand nombre de travailleurs âgés, dans de plus nombreuses collectivités touchées, reçoivent un soutien supplémentaire. Cette initiative, qui cible des travailleurs âgés de 55 à 64 ans, a reçu un financement accru de 60 millions de dollars sur trois ans. La hausse du financement permettra à un plus grand nombre de travailleurs âgés de bénéficier d'un soutien au perfectionnement de leurs compétences et à l'acquisition de l'expérience en milieu de travail dont ils auront besoin pour assurer leur transition à un nouvel emploi. Jusqu'à 7 300 participants additionnels pourraient tirer parti du financement accru.

La nouvelle Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti est un montant de 2 000 dollars en espèces que versera le gouvernement à environ 20 000 apprentis enregistrés par année pour parachever leur formation en vue de devenir des travailleurs certifiés dans un métier Sceau rouge désigné. Cette nouvelle subvention complète l'actuelle Subvention incitative aux apprentis, par laquelle les apprentis enregistrés sont admissibles à un montant de 1 000 dollars pour la première et la deuxième années d'apprentissage dans un métier Sceau rouge désigné. En combinant les deux subventions, les apprentis peuvent avoir droit à un montant maximal de 4 000 dollars au moment de leur certification dans un programme désigné des métiers Sceau rouge.

Le financement d'Emplois d'été Canada a été augmenté de 20 millions de dollars sur les deux prochaines années. Cette initiative favorise de précieuses expériences de travail et des occasions d'apprentissage pour les étudiants, afin de les aider à se préparer à intégrer la population active. De plus, des organismes sans but lucratif, des employeurs du secteur public et des petites entreprises de 50 employés ou moins peuvent créer des emplois qui répondent à leurs besoins. Dans tout le pays, 21 800 organismes pourront créer environ 39 000 emplois d'été pour les étudiants.

La subvention de 15 millions de dollars aux YMCA et YWCA financera un nouveau programme de stages qui aidera de jeunes canadiens dans tout le pays à acquérir une précieuse expérience de travail. En mettant l'accent sur des projets environnementaux auprès d'organismes communautaires et sans but lucratif, ces stages aideront jusqu'à 1 000 jeunes acquérir de l'expérience dans le cadre d'emplois rémunérés partout au Canada.

Dans le but d'aider les Autochtones, le gouvernement du Canada a investi une somme additionnelle de 100 millions de dollars sur trois ans dans le programme Partenariat pour les compétences et l'emploi des autochtones pour appuyer de nouveaux projets. A ce jour, cinq projets de grande envergure supplémentaires ont été approuvés, pour un total de 18,8 millions de dollars, qui contribueront à assurer des emplois à long terme à quelque 1 300 Autochtones. De plus, une somme de 75 millions de dollars appuiera des initiatives ciblées et à court terme visant à aider quelque 3 700 Autochtones à acquérir les compétences particulières qui leur sont nécessaires pour tirer parti des débouchés économiques au moyen du Fonds d'investissement stratégique pour les compétences et la formation des Autochtones.

Un investissement de 50 millions de dollars sur deux ans contribuera à l'élaboration d'une approche commune de reconnaissance des titres de compétence étrangers. Cet investissement contribuera à s'assurer que les professionnels qui auront fait leurs études à l'étranger peuvent faire évaluer et reconnaître leurs titres de compétence de manière équitable, uniforme, transparente et rigoureuse.

Pour en savoir plus sur le Plan d'action économique du Canada, consulter le site suivant : http://www.plandaction.gc.ca.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau national des relations avec les médias
    819-994-5559