Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

07 juin 2009 10h30 HE

Le Plan d'action économique du Canada profite à l'industrie navale et à l'industrie des pêches

CHARLOTTETOWN, ILE-DU-PRINCE-EDOUARD--(Marketwire - 7 juin 2009) - Un peu partout au pays, des collectivités canadiennes profitent directement de l'investissement de plus de 343 millions de dollars consacré par le ministère des Pêches et des Océans (MPO) à des projets de création d'emplois dans le cadre du Plan d'action économique du gouvernement Harper, a annoncé aujourd'hui l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans.

"L'industrie navale et l'industrie des pêches sont essentielles à l'avenir économique de centaines de collectivités canadiennes, et le soutien de ces industries doit faire partie intégrante de la réaction du Canada à la récession mondiale", a déclaré la ministre Shea. "C'est pourquoi notre Plan d'action économique privilégie des projets qui contribueront à créer aujourd'hui des emplois pour les Canadiens tout en appuyant notre industrie navale et notre industrie des pêches pour l'avenir".

Rénover les ports pour petits bateaux au profit des collectivités qui vivent de la pêche

- Depuis la divulgation du Plan d'action économique du Canada, le 27 janvier 2009, le MPO a annoncé des investissements qui totalisent 192,1 millions de dollars pour des projets visant les ports pour petits bateaux de l'ensemble du territoire canadien. De grands travaux d'aménagement, de réparation et d'entretien portuaires, de même que des projets de dragage, sont mis en chantier pour rehausser la qualité des installations portuaires dont la pêche commerciale aura besoin durant les prochaines années.

Investir dans la flotte de la Garde côtière canadienne pour appuyer les activités de recherche et sauvetage, les services de brise-glaces et la recherche en mer

- La Garde côtière canadienne recevra également un investissement supplémentaire de 112,6 millions de dollars pour procéder à une rénovation majeure et prolonger la durée utile de 40 de ses plus grands navires, et pour concevoir trois nouveaux navires de recherche sur la pêche côtière. Ces investissements à long terme, dont profiteront les Canadiens et l'industrie de la construction navale partout au Canada, montrent que notre gouvernement est pleinement conscient de la contribution essentielle de la Garde côtière à l'économie maritime du Canada.

Moderniser les laboratoires du MPO pour consolider le réseau canadien de recherche marine

- Le gouvernement Harper consacrera également 28,2 millions de dollars à la modernisation des laboratoires et des installations scientifiques du MPO en Colombie-Britannique, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador et au Québec. Ce montant comprend un investissement de 8 millions de dollars dans les installations et les écloseries du Programme de mise en valeur des salmonidés du MPO, en Colombie-Britannique.

Une autre mesure-clé du Plan d'action économique réside dans le Fonds d'adaptation des collectivités, une initiative biennale dotée d'un budget d'un milliard de dollars, qui soutiendra les collectivités côtières touchées par le déclin mondial de la demande de produits de la mer. A ce jour, ce fonds a contribué à hauteur de 10 millions de dollars au développement de l'industrie du homard au Canada atlantique et au Québec.

En vertu du Plan d'action économique, le gouvernement du Canada investira 40 milliards de dollars au cours des deux prochaines années pour soutenir l'économie et la création d'emplois. Pour un complément d'information, visiter le site www.plandaction.gc.ca.


FICHE D'INFORMATION

Le Plan d'action économique du Canada à l'oeuvre - Les investissements du MPO totalisent 343 millions de dollars.

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement du Canada investit, par l'entremise du ministère des Pêches et des Océans, 343 millions de dollars dans des secteurs qui bénéficieront directement à l'économie canadienne. Ces investissements du MPO, ministère fédéral solidement implanté partout au Canada, contribueront à raffermir les économies locales, à créer des emplois et à valoriser les collectivités.

Ports pour petits bateaux

Aux cours des deux prochaines années, le Plan d'action économique du Canada financera des projets totalisant 200 millions de dollars dans des ports pour petits bateaux un peu partout au Canada. De ce montant, 192,1 millions de dollars ont déjà été annoncés :

- 52,5 M$ pour des projets à Terre-Neuve-et-Labrador;

- 33,2 M$ pour des projets au Nouveau-Brunswick;

- 40,2 M$ pour des projets en Nouvelle-Ecosse;

- 22,7 M$ pour des projets en Colombie-Britannique;

- 22,5 M$ pour des projets au Québec;

- 13,9 M$ pour des projets à l'Ile-du-Prince-Edouard;

- 4,6 M$ pour des projets en Ontario;

- 2,5 M$ pour des projets au Manitoba.

Cet argent servira à financer des travaux de construction, d'aménagement, de réparation, de rénovation et de dragage dans des ports de pêche commerciale essentiels. Ces investissements viennent s'ajouter au financement du programme régulier, qui injectera environ 80 millions de dollars dans des projets réalisés au Canada en 2009-2010.

Garde côtière canadienne

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement du Canada verse un montant de 175 M$ sur deux ans à la Garde côtière canadienne, pour l'achat de nouveaux navires et la réalisation de réparations majeures. De ce montant, 112,6 M$ serviront à prolonger la durée de vie de plusieurs navires, à financer des travaux de mise à niveau de navires, et à concevoir trois nouveaux navires de recherche sur la pêche côtière.

Prolongement de la durée utile des navires

Au cours des deux prochaines années, 74 millions de dollars serviront à prolonger la durée utile de cinq des plus gros navires de la Garde côtière canadienne, ce qui permettra à cette dernière de maintenir ses capacités actuelles tout en rehaussant la fiabilité et la disponibilité de ces navires.

Les travaux seront effectuées sur le NGCC Bartlett (port d'attache : Victoria, C.-B.), le NGCC Tracy (Québec, Qc), le NGCC Limnos (Burlington, Ont.), le NGCC Tanu (Victoria, C.-B.) et le NGCC Cape Roger (St. John's, T.-N.-et-L.).

Mises à niveau

Le Plan d'action économique du Canada ajoutera 38 M$ au budget annuel de réparations de la Garde côtière canadienne. Les navires feront l'objet de travaux de réparation générale, de mise à niveau et d'entretien, en plus d'une actualisation de leurs systèmes obsolètes.

Sur les 35 navires appelés à connaître des réparations majeures, six sont basés dans la région du Pacifique, six dans la région du Centre et de l'Arctique, six dans la région du Québec, six dans la région des Maritimes et dix dans la région de Terre-Neuve-et-Labrador. Ces travaux permettront d'améliorer la fiabilité des navires, et de rehausser la capacité de la GCC d'exécuter ses services et ses programmes et de répondre aux besoins maritimes des autres ministères fédéraux.

Navires de recherche sur la pêche côtière

La Garde côtière canadienne acquerra trois nouveaux navires de recherche sur la pêche côtière, qui remplaceront les navires existants. Grâce à ces nouveaux bâtiments, les chercheurs et les spécialistes en sciences halieutiques du MPO pourront mener des recherches essentielles dans les eaux côtières. Le contrat de 650 000 $ visant la conception des navires a été octroyé, et les nouveaux navires seront acquis d'ici mars 2011.

Laboratoires et installations scientifiques du gouvernement fédéral

Au cours des deux prochaines années, le Plan d'action économique du Canada consacrera 250 millions de dollars à la modernisation des laboratoires fédéraux disséminés un peu partout au pays. Déjà, quelque 20,2 M$ ont permis de moderniser et d'améliorer des installations du MPO :

- 1,1 M$ pour un projet à Winnipeg (Manitoba);

- 6,7 M$ pour des projets à Terre-Neuve-et-Labrador;

- 6 M$ pour des projets en Colombie-Britannique;

- 4,6 M$ pour un projet à Mont-Joli (Québec);

- 1,8 M$ pour des projets au Nouveau-Brunswick.

Un autre 8 M$ financera la mise à niveau de 33 installations et écloseries du Programme de mise en valeur des salmonidés du MPO, en Colombie-Britannique.

Fonds d'adaptation des collectivités

Le Plan d'action économique du Canada prévoit également l'affectation d'un milliard de dollars sur deux ans au Fonds d'adaptation des collectivités, pour stimuler la diversification économique des collectivités côtières touchées par la baisse de la demande mondiale de produits de la mer. Le MPO collabore avec les organismes de développement régional pour investir cet argent dans des initiatives qui aideront l'industrie de la pêche à s'adapter aux nouveaux besoins du marché.

Dans le cadre du Fonds d'adaptation des collectivités, le gouvernement du Canada a versé une aide de 10 millions de dollars à l'industrie du homard au Canada atlantique et au Québec. Cet investissement, effectué par l'entremise de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique et de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, contribuera à améliorer la mise en marché, à favoriser l'innovation et à mettre au point de nouveaux produits et de nouvelles technologies.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Scott Cantin
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet de la ministre
    Nancy Bishay, Attachée de presse
    613-992-3474