Comité pour un meilleur accès aux soins spécialisés (CMASS) Hôpital Charles LeMoyne

22 nov. 2006 10h30 HE

Le plus gros hôpital de la Montérégie ne répond plus aux besoins de la population : 69 chirurgies annulées en deux mois

LONGUEUIL, QUEBEC--(CCNMatthews - 22 nov. 2006) - Plus de 50 médecins spécialistes du bloc opératoire de l'hôpital Charles LeMoyne dénoncent le seuil critique de la situation alarmante qui prévaut dans leur établissement et réclament des mesures concrètes et immédiates.

"Le manque de personnel infirmier et l'accès restreint aux bloc opératoire ont précipité la crise actuelle qui se traduit par un nombre grandissant d'annulations de dernière minute et des reports de plus en plus fréquents d'interventions. Dans certains cas, les conséquences peuvent être tragiques pour nos patients", a déclaré le chef du service de chirurgie vasculaire et thoracique de l'hôpital, le docteur Pierre Larose.

Pour soutenir cette affirmation, le docteur Larose a fait remarquer, à titre d'exemple, que le nombre de lits réservés à la neurochirurgie est passé de 20 à 13 au cours des dernières années et ce, même si Charles LeMoyne est le seul centre équipé pour offrir des soins neurochirurgicaux sur la rive sud de Montréal. "Dans ce seul service, il y a en moyenne de 15 à 20 patients en attente de chirurgie pour traiter une compression de la moelle épinière causée par de l'arthrose ou une hernie discale. Ces patients doivent parfois attendre plusieurs semaines avant d'être traités, risquant ainsi une détérioration de leur état pouvant même aller jusqu'à la paralysie", a-t-il expliqué. Ailleurs, en orthopédie, l'attente est actuellement d'environ neuf mois, un délai clairement inacceptable.

Avec un territoire à desservir de près de 1,4 million d'habitants, Charles LeMoyne est le plus gros centre hospitalier de la Montérégie, et le seul à offrir certains soins spécialisés tels que la traumatologie, l'oncologie, la neurochirurgie et la chirurgie vasculaire et thoracique. Il a aussi la particularité d'être un centre d'enseignement affilié à l'Université de Sherbrooke.

Dans leur dénonciation, les médecins regroupés sous le Comité pour un meilleur accès aux soins spécialisés, soulignent le fait que deux salles d'opération sont depuis longtemps non utilisées, faute de ressources. "Comment expliquer qu'un centre régional de référence pour certains soins surspécialisés, desservant l'une des régions les plus denses en population, soit ainsi privé du nombre adéquat de salles d'opération et de lits nécessaires en salle de réveil, aux soins intensifs et aux étages pour traiter ses patients ?", a ajouté le docteur Jacques Desnoyers, orthopédiste. "Les missions de l'hôpital ne sont pas toujours bien remplies en raison d'un manque flagrant de rigueur dans la gestion des ressources. Ainsi, Charles LeMoyne est l'un des quatre centres de traumatologie au Québec. Or, il est maintes fois arrivé, et il arrive encore, que des spécialités soient non disponibles pour traiter des cas d'urgence. Ainsi, dans l'éventualité d'une demande accrue et subite de services causée, par exemple, par un drame ou un accident majeur, il pourrait être impossible à notre hôpital de réagir de façon rapide et efficace à la situation", a continué le docteur Desnoyers.

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation, le Comité dénonce également les pratiques de désinformation émanant des autorités et qui consistent à laisser croire que la situation s'améliore au Québec de façon générale. "Ce n'est certainement pas le cas à Charles LeMoyne, de lancer le docteur Larose. Nous réclamons que des mesures correctives soient urgemment mises en place. Parce que nous vivons cette situation inacceptable au quotidien avec nos patients, nous entendons mobiliser les résidents de la rive sud, et obtenir leur appui afin de ramener l'accès aux soins spécialisés de leur hôpital là où il doit être".

La campagne d'information amorcée par le Comité comporte notamment la mise en ligne d'un site Internet où tous les résidents de la Montérégie peuvent faire connaître leurs points de vue sur la question de l'accessibilité aux soins de santé spécialisés. Leurs commentaires seront acheminés à tous les députés de la région, à leurs caucus respectifs ainsi qu'au Ministre de la Santé et des Services sociaux au cours des prochaines semaines. L'adresse de ce site est le www.soinsspecialises.ca.

A propos du Comité pour un meilleur accès aux soins spécialisés (CMASS) de l'Hôpital Charles LeMoyne

Le "CMASS", ou "Comité pour un meilleur accès aux soins spécialisés", mis sur pied par les médecins spécialistes de l'hôpital Charles LeMoyne, réunit une cinquantaine de médecins de quatre services oeuvrant au bloc opératoire. Il s'agit de l'anesthésie, de la gynécologie, de l'orthopédie et de la chirurgie. Cette dernière regroupe les services de chirurgie générale, vasculaire et thoracique, la neurochirurgie, l'urologie, l'oto-rhino-laryngologie, et l'ophtalmologie. Le comité a récemment été mis sur pied afin d'informer la population et de faire pression auprès des autorités pour que soit ramené à un niveau acceptable l'accès aux soins spécialisés à Charles LeMoyne.

Renseignements