Gouvernement du Canada



Gouvernement du Canada

27 févr. 2013 17h14 HE

Le point sur la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 fév. 2013) - Aujourd'hui, le Secrétariat de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale (SNACN) a tenu une séance d'information technique à l'intention des médias pour faire le point sur les progrès réalisés depuis la signature des accords-cadres il y a un an ce mois-ci.

La Stratégie a été élaborée et elle est mise en œuvre selon les cinq phases suivantes :

  • Élaboration de la stratégie ΓöÇCette phase a été amorcée à l'été 2009 dans le cadre d'un forum sur la construction navale et comprenait des consultations auprès de l'industrie. Elle a donné lieu à l'annonce de la Stratégie en juin 2010.

  • Sélection des chantiers navals ΓöÇUn processus concurrentiel a été lancé à l'été 2010 et la date de clôture était le 19 octobre 2011.

  • Établissement des relations ΓöÇCette phase est permanente, mais une étape importante a été franchie lors de la signature des accords-cadres avec les chantiers navals en février 2012.

  • Préparation des chantiers et mise au point de la conception ΓöÇVoila où nous en sommes aujourd'hui. Les chantiers navals entreprennent les travaux nécessaires pour être en mesure de construire les navires canadiens de manière efficiente.

  • Construction des navires.

La SNACN est maintenant à la quatrième phase, soit celle où les schémas de conception seront achevés. Une approche de type « concevoir puis construire » a été adoptée pour s'assurer que les travaux de conception sont terminés avant de passer à la construction. Cette approche présente un risque plus faible et permet d'accroître l'efficacité du processus de construction. Ces deux phases (conception et construction) seront répétées tout au long de la Stratégie.

À ce jour, le Canada, après négociation, a attribué un certain nombre de contrats aux chantiers navals, et les travaux se poursuivent.

  • Le processus de sélection pour les services de conception du brise-glace polaire a pris fin le 17 novembre 2011. On a annoncé l'attribution d'un contrat de 10,8 millions de dollars à l'entreprise STX Canada Marine Inc. de Vancouver (Colombie-Britannique).

  • En juillet 2012, un contrat préliminaire de 9,3 millions de dollars a été attribué à l'entreprise Irving Shipbuilding Inc. pour réaliser un examen des plans et des devis existants pour les navires de patrouille extracôtiers de l'Arctique (NPEA) et établir une stratégie d'exécution du projet.

  • Le 20 août 2012, le gouvernement a mis à l'essai un modèle à l'échelle de son futur brise-glace polaire, le NGCC John G. Diefenbaker, dans le plus long bassin d'essais dans des conditions de glace au monde. Cette installation unique est située à l'Institut des technologies océaniques du Conseil national de recherche du Canada, à St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador).

  • Le 21 février 2013, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 360 millions de dollars pour prolonger la vie utile de la flotte de la Garde côtière canadienne, ce qui permettra à l'industrie de la construction navale canadienne à l'échelle du pays d'en tirer profit et de donner suite à l'engagement du gouvernement de soutenir l'emploi et la croissance.

  • Le 22 février 2013, un contrat d'avant-projet de 13,2 millions de dollars pour les nouveaux navires hauturiers de science halieutique (NHSH) a été attribué à l'entreprise Vancouver Shipyards Co. Ltd. Il s'agit d'un contrat dans le cadre d'une série de contrats qui aboutiront à la livraison de nouveaux navires pour la Garde côtière canadienne. La construction des NHSH débutera en 2014.

  • L'attribution de deux autres contrats à l'entreprise Vancouver Shipyards a été annoncée le 22 février 2013 ΓöÇun accord initial de 1,4 million de dollars pour les navires de soutien interarmées de la Marine royale canadienne et un contrat de 1,1 million de dollars pour l'examen du concept du brise-glace polaire.

  • Les deux entreprises, Vancouver Shipyards et Irving Shipbuilding, entreprennent d'importants travaux de mise à niveau évalués à près de 200 et 300 millions de dollars respectivement. Le gouvernement du Canada n'engage aucuns frais pour ces mises à niveau.

Le gouvernement respecte son engagement de construire des navires au Canada. La SNACN signifiera la création d'emplois à long terme et une croissance économique pour le pays, une stabilité pour l''industrie et de l'équipement essentiel pour les hommes et les femmes de la Marine royale du Canada et de la Garde côtière canadienne.

This text is also available in English.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    819-956-2315