Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif
Festival interculturel de Montréal

Festival interculturel de Montréal

16 août 2005 11h53 HE

Le premier Festival interculturel de Montréal est un succès : La Ville, en accord avec les communautés culturelles, prépare la deuxième édition

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 16 août 2005) - Monsieur Marcel Tremblay, conseiller associé au maire et responsable des relations interculturelles, a indiqué, lors d'un point de presse sur le bilan du 1er Festival interculturel de Montréal, en présence de plusieurs organisateurs d'événement et de membres des communautés culturelles, que la majorité des organisateurs d'événement ont manifesté leur intérêt à renouveler l'expérience.

"Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus pour ce premier Festival. Notre administration est consciente qu'il s'agissait d'un projet ambitieux, d'autant plus que le Festival en est à sa première année et que celui-ci s'ajoute aux nombreux festivals déjà offerts aux Montréalais. Nous croyons toutefois que cet événement contribue, de façon importante, au rayonnement de Montréal en démontrant sa riche diversité et sa grande ouverture. De plus, les jeux FINA et le Festival interculturel ont permis aux Montréalais de se réapproprier les îles et de les faire revivre", a déclaré M. Marcel Tremblay.

La Ville a recueilli de nombreux commentaires positifs, dont certains viennent de promoteurs extérieurs au Festival interculturel de Montréal. Tous ont exprimé leur gratitude envers l'administration pour leur avoir offert un site exceptionnel. De plus, tous les organisateurs reconnaissent le potentiel du Festival. "Le Festival interculturel de Montréal ne fait que prendre son envol et déjà le site représente une nouvelle destination pour les Montréalais. La Ville de Montréal s'est chargée de fournir des installations appropriées et les divers organismes se sont chargés du reste. J'estime que cet événement a beaucoup de potentiel et les gens devraient lui laisser le temps de prendre de l'ampleur avant d'en arriver à des conclusions finales", a dit Timmy Marshall, organisateur du Festival gospel, Jamboree, un festival jeunesse hip hop et du Festival soca Accès Caraïbes.

Par ailleurs, M. Tremblay a souligné que la Ville a entamé, il y a quelques semaines, une démarche de consultation auprès de tous les responsables des événements afin d'évaluer les retombées du Festival, d'apporter les correctifs nécessaires et de mesurer leur intérêt dans l'éventualité d'une deuxième présentation. Nombre d'entres eux ont fait part des conditions de réalisation souhaitables. Outre les correctifs sur le plan de la planification et de l'organisation qui doivent être apportés, les communautés culturelles souhaitent que la Ville s'engage à promouvoir l'emplacement du Festival au parc Jean-Drapeau auprès des différentes communautés et que la tenue de l'événement en 2006 soit confirmée dès septembre prochain.

Rappelons que le Festival interculturel de Montréal avait pour objectif de soutenir le développement et la tenue d'activités et d'événements des communautés culturelles. La Ville a investi 750 000 $ en infrastructures pour l'aménagement d'un site comprenant notamment : la scène, les toilettes portatives, les petites marquises, les kiosques à la billetterie, ainsi que les clôtures et les barricades et 550 000 $ pour les services de soutien incluant la sonorisation, l'éclairage de base, les techniciens et la sécurité privée. De plus, trois personnes-ressources issues des communautés aident à la préparation et à la coordination des événements aux parcs Jean-Drapeau et Angrignon. Mentionnons que la Ville s'est engagée à assumer la majorité des frais reliés aux installations, à la sécurité et au soutien technique. Ces équipements pourront être réutilisés lors d'une deuxième présentation.

"Il est essentiel pour la Ville de promouvoir la culture et les traditions des nombreuses communautés qui la composent. C'est pourquoi nous tenons à soutenir ce genre de festival permettant aux Montréalais de toutes origines de mieux connaître et de découvrir le caractère multiculturel de la métropole à travers différentes activités culturelles et familiales. Nous voulions mettre à leur disposition tous les éléments dans le but de tenir leurs activités. En ce sens, la Ville est fière d'offrir gratuitement aux communautés culturelles un site spécialement aménagé pour la tenue de leurs festivals. Les promoteurs de ces événements ont pu bénéficier d'équipements professionnels, d'installations sécuritaires, de soutien technique et de services professionnels d'employés de la Ville. Nous voulons maintenant poursuivre sur notre lancée et bâtir la notoriété de ce festival au cours de la prochaine année", de conclure M. Tremblay.

La lettre de Madame Louise Lapointe adressée à M. Marcel Tremblay est disponible sur le site Internet de CCNMatthews au http://www2.ccnmatthews.com/database/fax/2000/Lettre%20Louise%20Lapointe.pdf

Renseignements

  • Source :
    Ville de Montréal
    ou
    Renseignements :
    Darren Becker
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    (514) 872-6412