Canadian Union of Public Employees (CUPE)

Canadian Union of Public Employees (CUPE)

06 déc. 2013 13h55 HE

Le premier ministre McNeil envoie un mauvais signal aux travailleurs en retirant Cavanagh du conseil sur l'assurance-emploi, dit Paul Moist

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 6 déc. 2013) - Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, a envoyé un très mauvais signal aux travailleurs de sa province en décidant de retirer le président du SCFP-Nouvelle-Écosse, Danny Cavanagh, du Conseil des premiers ministres de l'Atlantique sur les changements apportés à l'assurance-emploi.

« Le président du SCFP-Nouvelle-Écosse était le seul représentant syndical sur ce conseil. Il a été nommé par la Nouvelle-Écosse précisément pour offrir le point de vue syndical sur les compressions imposées à l'assurance-emploi par le gouvernement fédéral », a souligné le président national du SCFP, Paul Moist.

« Nous avons appris que le premier ministre avait l'intention d'éliminer la voix syndicale de cet important conseil. Quel message envoie-t-on au tiers de la main-d'œuvre de la Nouvelle-Écosse qui est représenté par des syndicats? » a demandé M. Moist.

Le conseil a été formé en juin dernier par les premiers ministres de l'Atlantique, dans la foulée de leur rencontre à White Point, en Nouvelle-Écosse, en avril.

M. Cavanagh a été informé de la décision du premier ministre par le sous-ministre des Affaires intergouvernementales.

Renseignements

  • Philippe Gagnon
    Agent des communications, SCFP
    613 894-0146
    pgagnon@scfp.ca

    John McCracken
    Conseiller aux communications du
    SCFP pour l'Atlantique
    902 880-8057 (Cell.)
    jmccracken@cupe.ca