Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

25 oct. 2016 12h12 HE

Le Premier ministre Trudeau dit aux jeunes militants syndicaux qu'il va tenir ses promesses électorales

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 25 oct. 2016) - Le Premier ministre Justin Trudeau s'est engagé à tenir ses promesses électorales lors d'une série de questions difficiles soulevées par plus de 400 délégués participant au Sommet des jeunes travailleurs et travailleuses du Congrès du travail du Canada à Ottawa aujourd'hui.

Les questions portaient tant sur le commerce que les pipelines et l'environnement, en passant par le système de paie Phoenix, les négociations dans le secteur public, les besoins en matière de services de garde de qualité et accessibles et la création d'emplois stables pour les jeunes travailleurs et travailleuses.

Alors que certains délégués ont protesté devant le Premier ministre, la majorité a salué sa volonté de répondre aux questions de la salle.

« Merci de me lancer des défis, a déclaré le Premier ministre. Vous devez continuer à me mettre au défi, et je vais tenir mes promesses. »

Les délégués ont demandé au Premier ministre de s'expliquer au sujet d'une déclaration du ministre des Finances, Bill Morneau, qui affirmait que les jeunes travailleurs devront s'habituer aux emplois « mobiles » - c'est-à-dire à un avenir sans stabilité avec plusieurs changements de carrières.

« Passer d'un emploi à l'autre crée beaucoup d'instabilité et d'insécurité », a déclaré Amy Huziak, représentante nationale des jeunes travailleurs et travailleuses du CTC.

« Que pouvons-nous faire ensemble pour nous assurer que les jeunes travailleurs et travailleuses occupent plutôt des emplois décents? », a-t-elle demandé au Premier ministre.

« Le Premier ministre Trudeau a promis un appui législatif pour les travailleurs coincés dans des emplois précaires, et nous allons voir à ce qu'il honore cet engagement », a déclaré Hassan Yussuff, président du CTC. « Il a déjà travaillé avec les syndicats pour renforcer le Régime de pensions du Canada, et nous avons hâte de faire de même pour les lois du travail partout au pays. »

Questionné sur la négociation collective, le Premier ministre a souligné l'appui de son gouvernement pour les syndicats et le dépôt du projet de loi C-4, qui abrogera les lois C-525 et C-377, des lois antisyndicales adoptées par le gouvernement conservateur.

« Nous croyons à la négociation collective; nous croyons au processus autour de la table », a déclaré le Premier ministre Trudeau.

« Il y a de nombreux défis auxquels ce gouvernement devra faire face et nous sommes engagés à maintenir la pression, mais je tiens à remercier le Premier ministre d'être venu ce matin pour entendre le point de vue des jeunes travailleurs et travailleuses », a déclaré M. Yussuff.

Renseignements

  • Chantal St-Denis
    Représentante nationale, Relations avec les médias
    613-355-1962
    cstdenis@clc-ctc.ca