Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

07 juil. 2011 11h24 HE

Le président Corbett de l'Institut rencontre le président Clement du Conseil du trésor

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 7 juillet 2011) - Le président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, Gary Corbett, a eu une réunion productive avec le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, hier, le 6 juillet 2011.

« Ces derniers mois, le gouvernement Harper a clairement démontré un manque de respect à l'endroit des syndicats et de la négociation collective », déclare Corbett. « Même si nous ne nous faisons aucune illusion, nous veillerons à ce que nos membres soient bien représentés à la table des négociations et nous comptons sur le respect mutuel et l'équité. Le ministre Clement a indiqué que son gouvernement avait l'intention de laisser la négociation collective suivre son cours. »

Le processus d'examen stratégique et fonctionnel instauré avec le budget de 2011 dans le but de réaliser des réductions de 11 milliards de dollars est un processus très risqué qui tient compte des commentaires du secteur privé mais non pas de ceux des professionnels qui assurent la prestation des programmes et services publics. Les membres de l'Institut, ces professionnels qui travaillent à promouvoir et à protéger le bien collectif partout dans la fonction publique fédérale, comprennent très clairement les risques que comportent ces réductions pour la population canadienne.

« Des consultations et un engagement crédibles sont essentiels pour que le processus d'examen ne vienne pas nuire gravement aux services sur lesquels comptent les Canadiens », ajoute Corbett. « À tout le moins, cela aidera à calmer le climat d'anxiété personnelle et professionnelle qui prévaut actuellement dans la fonction publique fédérale. »

« Nos membres ont pour objectif d'assurer le bien collectif et j'ai fait valoir au Ministre Clement que touts les fonctionnaires, recrutés comme élus, doivent partager ce même objectif», d'ajouter Corbett. « Nous avons fait des suggestions constructives. Le ministre Clement nous a écoutés et nous nous attendons à une réponse positive. »

« L'Institut professionnel continuera de défendre activement ses membres et la fonction publique du Canada. Nous continuerons de veiller à ce que les Canadiens comprennent bien ce qui est en jeu », de conclure Corbett.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente quelque 60 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien.

Renseignements

  • Chantal Lecours
    613 228-6310, poste 2229
    613 794-9369 (cell.)
    www.pipsc.ca