Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens

25 mai 2012 10h20 HE

Le président de l'ABC félicite l'Alberta pour son succès économique

Des banques solides font une contribution clé à la prospérité des Albertains

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 25 mai 2012) - Dans un déjeuner-causerie à la Chambre de commerce de l'Alberta ce matin, M. Terry Campbell, président de l'Association des banquiers canadiens (ABC), a souligné l'apport des banques aux collectivités de la province et à sa prospérité, tout en félicitant l'Alberta pour sa solide croissance et son régime fiscal concurrentiel.

« Aujourd'hui, les banques emploient 274 000 Canadiens. La croissance de l'emploi dans ce secteur en Alberta a été d'environ 10 % au cours des dix dernières années », a déclaré M. Campbell. « La force de l'Alberta est essentielle à la force du Canada. Je salue cette province et ses entrepreneurs pour le succès qu'ils ont déjà accompli et qu'ils continueront d'accomplir à l'avenir. »

M. Campbell a souligné le rôle des banques solides dans le boom économique de l'Alberta.

« L'année dernière, seulement en Alberta, les banques ont accordé des crédits à hauteur de 46 milliards de dollars au secteur des ressources naturelles, de 13 milliards à l'industrie de la construction, de plus de 8,7 milliards au secteur manufacturier et de 7,5 milliards au secteur agricole. » Et il a ajouté : « Si vous envisagez l'ensemble des PME, les prêts bancaires se sont élevés à près de 12 milliards de dollars dans cette province seule. »

Dans son allocution, M. Campbell a félicité Mme Alison Redford, première ministre de l'Alberta, ainsi que tous les membres de l'Assemblée législative pour leur élection, et s'est engagé à maintenir la longue tradition de collaboration entre le secteur bancaire et les Albertains. Il a également fait l'éloge du régime fiscal concurrentiel de la province et du fait que l'Alberta ne perçoit pas d'impôt sur la masse salariale ou le capital, ni de taxe de vente.

« Vous savez déjà que l'Alberta s'est dotée d'un régime fiscal qui compte parmi les plus concurrentiels en Amérique du Nord. Ce régime a certainement contribué à la vigueur de l'économie dans la province, un élément positif pour l'économie canadienne. Nous félicitons le gouvernement provincial de cette approche », a déclaré M. Campbell. « Malheureusement, dans certaines autres provinces, nous constatons des tendances troublantes, surtout en ce qui a trait à l'imposition du capital des institutions financières. Il s'agit d'une approche perverse et contreproductive pour la croissance économique. Perverse, car les banques doivent disposer d'un vaste capital pour des raisons de sécurité et de vigueur; et contre-productive, puisque le capital soutient le crédit et lorsqu'on taxe le capital, c'est en fait le crédit qu'on taxe. »

Le besoin persistant pour un organisme national de réglementation des valeurs mobilières

M. Campbell s'est penché sur le besoin continu d'un organisme national de réglementation des valeurs mobilières et sur l'approche progressive adoptée par Ottawa à la suite de la décision de la Cour suprême du Canada dans ce dossier, en décembre dernier. Reconnaissant les préoccupations de l'Alberta à ce sujet, M. Campbell a affirmé : « Alors que nous passons à un système plus cohésif, les préoccupations de cette province doivent être prises en compte. Nous maintenons qu'un organisme national présente de nombreux avantages, soit une voix plus forte pour le Canada sur la scène internationale, une meilleure prévention de la fraude, une plus forte capacité d'application de la loi et un processus rationalisé pour les investisseurs. »

Et d'ajouter : « Nous encourageons votre gouvernement, ainsi que tous les gouvernements provinciaux et territoriaux, à travailler de concert avec le gouvernement fédéral à la création d'un régime unique de réglementation des valeurs mobilières qui soit susceptible de soutenir des marchés équitables et concurrentiels au profit de tous les Canadiens. »

Banques solides, réglementation et supervision efficaces

M. Campbell a également parlé de la façon dont les banques au Canada ont traversé la récente crise financière mondiale sans nécessiter de renflouement à même les deniers publics, comment aucune banque n'a fait faillite et comment elles ont toutes poursuivi leurs activités d'octroi de crédit, ce qui n'a pas été le cas de nombreuses banques dans de nombreux autres pays.

« Je ne saurais trop insister sur l'importance de banques solides et efficaces pour notre économie. On ne peut pas avoir une économie solide sans banques solides. Et on ne doit pas tenir cette force pour acquise. Les banquiers, les législateurs et les organismes de réglementation devront y travailler continuellement », a précisé M. Campbell. « Le Canada est doté d'un système bancaire solide, vigoureux et rentable. Ce système bancaire est à l'avantage des économies de l'Alberta et du Canada, mais aussi à l'avantage des clients, qu'ils soient des particuliers ou des entreprises de toutes tailles. »

Aux gouvernements et aux organismes de réglementation qui mettent en place les règles et les politiques affectant les banques, M. Campbell demande instamment de juger si ces nouvelles règles veilleront à ce que le système bancaire canadien maintienne sa force, sa capacité d'innovation et ses services aux clients. À travers ce processus, le Canada devra s'assurer que ses banques préservent leur réputation et leur position de plus solides et plus vigoureuses au monde.

Le texte intégral de l'allocution de M. Campbell peut être consulté à l'adresse suivante : http://www.cba.ca/contents/files/presentations/pre_20120525_calgary_fr.pdf

À propos de l'Association des banquiers canadiens

L'Association des banquiers canadiens représente 53 banques membres, soit des banques canadiennes ainsi que des filiales et des succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada, et leurs 274 000 employés. L'ABC préconise l'adoption de politiques publiques efficaces, favorisant le maintien d'un système bancaire solide et stable au profit des Canadiens et de l'économie canadienne. Également, l'Association encourage la littératie financière pour permettre aux individus de prendre des décisions éclairées en matière de finance et collabore avec les banques et les services de police en vue d'aider à la protection les clients contre le crime financier et de sensibiliser à la fraude. www.cba.ca.

Suivez @banquiersCDN sur Twitter.

Renseignements