Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

01 févr. 2012 16h41 HE

Le président de l'Institut a discuté de SPC à la réunion d'aujourd'hui de l'OGGO

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 fév. 2012) - Gary Corbett, président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, a témoigné aujourd'hui devant le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires (OGGO) dans le cadre de l'examen par le Comité du nouvel organisme fédéral Services partagés Canada (SPC).

Les membres de l'Institut, qui comptent environ 18 000 professionnels de la TI au gouvernement fédéral, sont essentiels au succès de l'initiative des Services partagés Canada. Bien que l'Institut appuie la création du nouvel organisme fédéral, si elle faite correctement, il est jusqu'ici déçu de l'évolution des consultations et du peu de transparence de la part du gouvernement.

L'Institut s'engage à collaborer avec le gouvernement durant la phase de mise en œuvre. Cependant, comme le processus de consultation officiel se fait toujours attendre, les discussions visant à assurer l'équité et la transparence des mesures de dotation ou à réduire considérablement la dépendance du gouvernement à l'égard de la sous-traitance coûteuse des services informatiques, n'avancent que très peu.

« Ces derniers mois, le gouvernement n'a pas donné de véritables réponses à nos questions, explique le président de l'IPFPC, Gary Corbett. Nous n'avons pas encore vu de plan des ressources humaines, de budget ou même de plan opérationnel pour SPC. À ce jour, nous ne savons pas si le gouvernement peut étayer ses affirmations selon lesquelles la création de Services partagés Canada permettra de réaliser des économies importantes et des gains en efficacité ».

M. Corbett tenait également à transmettre aux membres du Comité les préoccupations de l'Institut relativement à la suppression d'emplois dans les collectivités qui en ont besoin pour assurer la santé de leur économie, à souligner l'absence de progrès dans les consultations, son recours constant aux services d'experts-conseils en TI du secteur privé, qui coûte chaque année des millions de dollars aux contribuables, et le fait que SPC doit d'abord et avant tout servir l'intérêt public.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente près de 60 000 professionnels et scientifiques dans l'ensemble de la fonction publique du Canada, dont quelque 18 000 professionnels de la TI.

Renseignements

  • Johanne Fillion
    613-228-6310, poste 2303
    (613) 883-4900 (cell.)