Corporation minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation minière Osisko

07 oct. 2011 16h23 HE

Le président d'Osisko, Sean Roosen, se mérite le Grand Prix de l'Entrepreneur 2011 d'Ernst & Young pour le Québec

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 oct. 2011) -

Note aux rédacteurs : Une photo accompagnant ce communiqué sera disponible sur le fil photo de la Presse Canadienne via Marketwire.

Sean Roosen, président et chef de la direction de Corporation minière Osisko (« Osisko »)(TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX), a reçu hier le Grand Prix de l'Entrepreneur 2011 d'Ernst & Young pour le Québec. Il devient ainsi un des cinq finalistes au Grand Prix de l'Entrepreneur canadien d'Ernst & Young, qui sera décerné à Toronto le 23 novembre prochain.

Le Grand Prix de l'Entrepreneur d'Ernst & Young est attribué chaque année à un entrepreneur qui s'est distingué par ses réalisations non seulement en termes de succès d'affaires, mais en termes de contribution au développement socio-économique de son milieu.

« Je suis extrêmement fier de recevoir ce prix, certes un des plus prestigieux qui soient au Canada, s'est réjoui Sean Roosen. Mais en l'acceptant, je me fais le représentant de toute l'équipe d'Osisko, maintenant forte de plus de 700 personnes, qui sont les vrais responsables du succès de la compagnie.

« Je veux en particulier partager cette reconnaissance avec quatre collègues : John Burzynski et Robert Wares, deux co-fondateurs d'Osisko, ainsi que Bryan Coates, chef de la direction financière, et Luc Lessard, chef de l'exploitation, qui se sont joints à notre compagnie très tôt dans son développement. Ces quatre entrepreneurs québécois méritent largement de partager cet honneur conféré par Ernst & Young. Osisko était notre rêve commun, et c'est ensemble que nous l'avons conçu, lancé et concrétisé. »

Osisko : une créatrice de valeur pour toutes les parties prenantes

L'octroi du Grand Prix de l'Entrepreneur à Sean Roosen et à ses collègues d'Osisko reconnaît la qualité des réalisations de cette entreprise qui s'est développée à un rythme accéléré.

Le succès d'Osisko a commencé avec la découverte d'un gisement aurifère à Malartic, sur un site exploité de 1935 à 1983 et qu'on croyait épuisé. Grâce à un modèle d'analyse innovateur, le géologue montréalais Robert Wares y a vu un potentiel important, progressivement confirmé par un programme d'exploration de quelque 100 millions $.

Contrairement à la majorité des petites sociétés d'exploration, qui vendent généralement leurs découvertes à de grandes entreprises d'exploitation minière, Osisko a décidé d'utiliser la sienne pour créer une nouvelle société minière intégrée. La mine de Malartic est entrée en exploitation commerciale en mai dernier.

Le Grand Prix de l'Entrepreneur reconnaît non seulement la qualité de cette réalisation, mais aussi l'ampleur des défis qu'elle a dû relever pour mener son projet à terme, notamment :

  • Identifier un gisement aurifère d'envergure mondiale dans un site qu'on croyait épuisé.

  • Se mériter la confiance, le respect et la collaboration de la communauté locale, étant donné que le gisement se trouve dans les limites de Malartic, une ville minière de quelque 3 800 personnes.

  • Négocier de gré à gré avec la municipalité et les citoyens la relocalisation d'un quartier de la ville pour faire place à l'exploitation minière.

  • Recruter une équipe complète de développement, de construction et d'exploitation minière.

  • Financer le développement et l'aménagement d'une des plus importantes mines aurifères du Canada, à hauteur de 1,2 milliard $, dans un marché financier marqué par des crises, des soubresauts et beaucoup d'incertitude.

Valant en Bourse 5,5 millions $ en 2003, Osisko affiche maintenant une valeur boursière de quelque 5,4 milliards $, ce qui en fait une des dix plus importantes compagnies québécoises à ce chapitre.

Un comportement citoyen exemplaire

Le comportement citoyen des entreprises se situe au cœur des critères déterminant l'octroi du Grand Prix de l'Entrepreneur d'Ernst & Young. Parmi les nombreux gestes et réalisations citoyennes d'Osisko, on peut mentionner :

• Le choix d'un procédé de production qui lui permettra de restaurer un des sites de résidus miniers abandonnés parmi les plus pollués au Québec; on estime que le gouvernement du Québec économisera ainsi 8,5 millions $;

• L'utilisation de la relocalisation d'un quartier comme une occasion d'améliorer la qualité des infrastructures urbaines et des équipements collectifs de Malartic;

• La création du Fonds Essor Malartic Osisko (« FEMO »), un fonds de développement durable pour les citoyens de Malartic dont la valeur atteignait plus de 4,5 millions $ avant même le début de l'exploitation de la mine.

• Une politique d'achat et d'embauche favorisant les fournisseurs et travailleurs de la région, politique assortie d'importants programmes de formation pour la main-d'œuvre locale et régionale. De 2008 à 2010, Osisko a investi 760 millions $ dans l'économie québécoise, dont 500 millions $ en Abitibi-Témiscamingue.

« Plus encore que notre succès commercial, c'est notre contribution au développement de l'Abitibi-Témiscamingue et du Québec qui nous inspire de la fierté, a conclu Sean Roosen. Nous entendons poursuivre notre développement et accroître davantage cette contribution. Mais nous souhaitons aussi que notre succès encourage la naissance et le développement d'autres minières québécoises comme Osisko. »

À propos d'Osisko

Fondée en 1998, Osisko a son siège social à Montréal. Se consacrant d'abord à l'exploration minière, elle est ensuite devenue une société d'exploitation lorsqu'elle a décidé de développer elle-même le projet Canadian Malartic. Osisko poursuit ses activités d'exploration au Québec en Abitibi, ailleurs au Canada et dans le monde.

Osisko emploie plus de 700 personnes.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20111007-osiskobig.jpg

Renseignements

  • Hélène Thibault
    Directrice des communications
    (819) 856-9143
    www.osisko.com

    Sylvie Prud'homme
    Directrice des relations aux investisseurs
    (514) 735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563