New Millennium Capital Corp.
TSX VENTURE : NML

New Millennium Capital Corp.

20 avr. 2011 13h29 HE

Le président et chef de la direction de New Millennium, Robert Martin, cèdera la gestion de la société à Dean Journeaux le 1er juillet 2011

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 20 avril 2011) -

NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE PRESSE AMÉRICAINS ET NE PAS DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

New Millennium Capital Corp. (TSX VENTURE:NML) (« NML » ou la « société ») a annoncé aujourd'hui que son cofondateur Robert A. Martin a avisé le conseil d'administration qu'il quittera ses fonctions de président, chef de la direction et administrateur de la société le 1er juillet 2011. NML a également annoncé que Dean Journeaux, actuellement administrateur et chef de l'exploitation, deviendra président et chef de la direction à cette même date. M. Martin demeurera associé à la société à titre de président du comité conseil stratégique du conseil d'administration, également à compter du 1er juillet 2011. Ce comité se rapporte au conseil pour ce qui est des stratégies de croissance et de développement à long terme des activités de NML.

« Avec la récente entente entre New Millennium et Tata Steel sur le projet Taconite et le début prochain de la production au projet de minerai de fer à enfournement direct, ou projet DSO, la société entre dans une nouvelle étape du cycle de vie de ses affaires. J'estime qu'il s'agit d'un moment stratégique pour remettre le flambeau de la direction de la société », a déclaré Robert A. Martin, président et chef de la direction. « Je quitte mes fonctions en étant confiant que New Millennium est entre bonnes mains et que les projets de la société se poursuivront avec succès.»

« Au nom du conseil d'administration, je souhaite offrir nos remerciements les plus vifs à Bob pour ses efforts sans relâche à guider New Millennium à travers ce très long périple qui a fait passer cette entreprise squelettique minimalement financée à l'étape du démarrage à travers ses diverses phases de croissance continue. La mission et la vision de New Millennium à l'effet de devenir un producteur de minerai de fer majeur de calibre mondial sont sur la bonne voie de se réaliser entièrement », a affirmé Lee Nichols, président du conseil d'administration de NML. « Nous espérons sincèrement que Bob profitera pleinement de sa retraite plus que méritée », a-t-il ajouté.

Dean Journeaux succède à M. Martin à titre de président et chef de la direction, en date du 1er juillet 2011. M. Journeaux compte plus de quatre décennies d'expérience dans l'industrie de l'extraction de minerai de fer. Avant de cofonder NML avec Robert A. Martin en 2003, il a occupé divers postes en ingénierie, à l'exploitation et à la direction de la Compagnie minière Québec Cartier et de MET-CHEM Canada, avant de travailler sur des projets internationaux à titre de consultant indépendant.

« Depuis qu'il a découvert en 1960 ce que nous appelons aujourd'hui le gisement de minerai de fer Taconite, Bob avait pour vision de mettre en valeur ce gisement et l'aménager en mine et complexe de valorisation. Alors que cette vision devient réalité, il peut être fier de ce qu'il a accompli », a déclaré Dean Journeaux, chef de l'exploitation et administrateur de NML. « J'anticipe avec plaisir de travailler en étroite collaboration avec Bob au cours des deux prochains mois, comme nous l'avons fait au cours des 8 dernières années, afin d'assurer une transition en douceur, ainsi qu'avec les autres membres de l'équipe de direction afin de poursuivre la mise en œuvre de la vision de New Millennium », a conclu M. Journeaux.

NML engagera une démarche à la fois interne et externe pour le recrutement d'un nouveau chef de l'exploitation. La société a également annoncé aujourd'hui que Mark Freedman, C.A., qui agissait jusqu'à présent comme chef de la direction financière par intérim de la société, occupe maintenant officiellement le poste de chef de la direction financière.

À propos de New Millennium Capital Corp.

NML contrôle la Chaîne ferrifère Millennium, qui contient les plus grands gisements de minerai de fer magnétique non encore développés au monde et ce, dans la Province de Terre-Neuve-et-Labrador et dans la Province de Québec. Dans la même région, la société vise également un début de production à court terme pour son projet de minerai de fer à enfournement direct (« DSO » pour Direct Shipping Ore). Tata Steel, l'une des dix plus grandes sociétés sidérurgiques du monde, possède environ 27,1% de NML, et constitue son plus grand actionnaire et partenaire stratégique.

Tata Steel a exercé son option exclusive de participation dans le projet DSO et s'est engagée à acheter la production résultante (voir le communiqué de presse 10-16 du 14 septembre 2010). Tata Steel a également exercé son droit exclusif de négocier et conclure une entente proposée au niveau du projet LabMag et du projet KéMag (voir le communiqué de presse 11-09 du 6 mars 2011).

La Chaîne ferrifère Millennium héberge deux projets avancés. Le projet LabMag contient 3,5 milliards de tonnes de réserves prouvées et probables, de teneur moyenne de 29,6% Fe, auxquels il faut ajouter 1 milliard de tonnes de ressources mesurées et indiquées, de teneur moyenne de 29,5% Fe, et 1,2 milliard de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 29,3% Fe (voir les communiqués de presse 06-13 du 5 juillet 2006 et 07-11 du 17 juillet 2007). Le projet KéMag contient 2,1 milliards de tonnes de réserves prouvées et probables, de teneur moyenne de 31,3% Fe, 0,3 milliard de tonnes de ressources mesurées et indiquées, de teneur moyenne de 31,3% Fe, et 1 milliard de tonnes de ressources inférées, de teneur moyenne de 31,2% Fe (voir le communiqué de presse 09-01 du 16 janvier 2009).

Le projet DSO de la société contient 64,1 millions de tonnes de réserves minérales prouvées et probables, de teneur moyenne de 58,8 Fe, 8,1 millions de tonnes de ressources minérales mesurées et indiquées, de teneur moyenne de 58,8% Fe, 7,2 millions de tonnes de ressources minérales inférées, de teneur moyenne de 56,8% Fe, et environ 40-45 millions de tonnes de ressources historiques non encore conformes au règlement 43-101 (voir les communiqués de CP1112 2 (2) presse 09-03 du 11 février 2009, 09-05 du 4 mars 2009, 09-16 du 9 décembre 2009, et 10-12 du 8 juillet 2010). À ce jour, une personne qualifiée n'a pas encore effectué de travail suffisant pour pouvoir classer les estimations historiques comme de réelles ressources minérales. On ne peut pas s'appuyer exagérément sur ces estimations historiques.

La mission de la société est d'ajouter de la valeur pour l'actionnaire par la valorisation prompte et responsable de la Chaîne ferrifère Millennium et d'autres projets de minerais, afin de créer une nouvelle source importante de matières premières pour l'industrie sidérurgique mondiale. Pour plus d'information, veuillez consulter www.nmlresources.com, www.tatasteel.com et www.tatasteeleurope.com.

M. Dean Journeaux, ing., est la Personne Qualifiée telle que définie selon les normes du Règlement 43-101 qui a effectué la révision et la vérification des données minières scientifiques et techniques contenues dans ce communiqué de presse.

Énoncés prévisionnels

Ce communiqué de presse peut contenir des énoncés prévisionnels, dans le sens de la loi canadienne sur les valeurs mobilières et du « Private Securities Litigation Reform Act » des États-Unis (1995). Ces énoncés prévisionnels sont faits en date du présent document et la société n'a ni l'intention ni l'obligation d'en effectuer une mise à jour.

Les énoncés prévisionnels font référence à de futurs événements ou performances et reflètent les attentes ou croyances actuelles de la direction de la société par rapport à ces éléments futurs. Ceci inclut, de manière non limitative, des énoncés concernant l'évaluation des réserves et ressources minérales, la conduite de ces évaluations, l'échéancier et le volume estimé de production future, les coûts de production, les dépenses d'investissement, le succès de l'exploitation minière, les risques environnementaux, les dépenses imprévues de réclamation, de conflit sur les titres miniers ou claims, et de limitation dans la couverture d'assurance. Dans certains cas, les énoncés prévisionnels se reconnaissent par l'utilisation de mots tels que « prévoir », « s'attendre » ou « ne pas s'attendre à », « budgétiser », « estimer », « planifier », « avoir l'intention », « anticiper » ou « ne pas anticiper », « croire », ou toute variante de ces mots, locutions ou phrases voulant que des actions, événements ou résultats « pourraient » ou « auraient pu » « avoir lieu » ou « être atteints », ou encore la négative de ces termes ou toute terminologie comparable. Par leur nature même, les énoncés prévisionnels impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui peuvent mener à des résultats, performances ou accomplissements réels pour la société qui seraient matériellement différents de tous résultats, performances ou accomplissements futurs évoqués de façon explicite ou implicite dans les énoncés prévisionnels. De tels facteurs incluent, notamment, les risques liés aux résultats réels des activités d'exploration en cours; les changements possibles dans les paramètres de projet lors de la planification plus avancée, l'évolution du prix de ressources, les variations dans le volume de réserves de minerai, la teneur du minerai ou son taux de récupération, les accidents, conflits de travail et autres risques de l'industrie minière, les délais dans l'obtention des approbations gouvernementales, du financement et dans l'achèvement des activités de développement ou de construction. Il faut inclure également les facteurs décrits dans les rapports de gestion de la direction (discussion et analyse) lors de la sortie périodique des états financiers intérimaires et annuels de la société, lesquels sont tous déposés et disponibles pour examen sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Bien que la société ait essayé d'identifier les facteurs importants qui pourraient causer une différence entre les actions, événements ou résultats réellement obtenus et ceux décrits dans les énoncés prévisionnels, il peut toujours surgir d'autres éléments faisant en sorte que des actions, événements ou résultats ne correspondent finalement pas à ce qui avait été anticipé, estimé ou voulu. Il ne peut y avoir aucune assurance que les énoncés prévisionnels s'avèrent exacts, car les résultats et événements réels pourraient différer matériellement de ceux envisagés dans ces énoncés. En vertu de quoi les lecteurs ne doivent pas s'appuyer exagérément sur les énoncés prévisionnels.

NI LA BOURSE DE CROISSANCE TSX NI SON FOURNISSEUR DE SERVICES DE RÉGULATION (TEL QUE DÉFINI DANS LA POLITIQUE DE LA BOURSE DE CROISSANCE TSX) NE PRENNENT LA RESPONSABILITÉ DE L'EXACTITUDE OU DE LA PERTINENCE DE CE COMMUNIQUÉ.

Renseignements

  • New Millennium Capital Corp.
    Roch Landriault
    Médias
    514-843-2345
    rlandriault@national.ca

    New Millennium Capital Corp.
    Andreas Curkovic
    Relations investisseurs
    416-577-9927