Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

06 sept. 2015 12h00 HE

Le président national du SCFP célèbre la Fête du Travail en Colombie-Britannique

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 6 sept. 2015) - Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) souhaite à tous les travailleurs du Canada et de la Colombie-Britannique une bonne et reposante Fête du Travail. Le président national du SCFP, Paul Moist, sera dans le Grand Vancouver pour célébrer la Fête du Travail aux côtés du président du SCFP Colombie-Britannique Mark Hancock.

« La Fête du Travail a toujours été l'occasion de réfléchir aux progrès accomplis par les travailleurs, des progrès qui bénéficient aux familles et aux communautés. Cela dit, cette année, nos pensées seront tournées vers l'avenir. Beaucoup de percées seront en effet possibles si nous élisons un premier gouvernement fédéral néo-démocrate », a affirmé Paul Moist.

Paul Moist et Mark Hancock seront au pique-nique de la Fête du Travail, au stade Swangard de Burnaby, de 11 h à 15 h 30. L'événement est organisé par la Fédération du travail de la Colombie-Britannique avec l'aide des Conseils du travail de Vancouver et de New Westminster.

« La Fête du Travail est toujours un moment symbolique pour les travailleurs. C'est la dernière pause avant le retour à la routine de l'école et du travail. Or, cette année, elle sera particulièrement excitante puisqu'elle marquera le dernier droit des élections fédérales. Après ce weekend, nous serons à six semaines de nous donner un gouvernement fédéral néo-démocrate qui défendra les intérêts des travailleurs de la Colombie-Britannique », a ajouté Mark Hancock.

Le SCFP presse tous les travailleurs de la Colombie-Britannique et du reste du pays à participer aux divers défilés, pique-niques et autres activités de la Fête du Travail. Une fois reposés, il leur faudra redoubler d'ardeur dans la campagne électorale fédérale.

« Les travailleurs britanno-colombiens doivent agir comme porte-parole dans leur milieu. Ils doivent discuter des enjeux électoraux importants pour le mouvement ouvrier. Il faut parler à nos proches et à nos voisins de l'importance d'avoir des services de garde abordables et de renforcer notre système de santé public », a précisé Mark Hancock.

« Partout en Colombie-Britannique et au pays, les travailleurs ont besoin d'un gouvernement fédéral pour bâtir une économie durable avec des emplois bien rémunérés. C'est ce que nous aurons avec Thomas Mulcair et le NPD. En y mettant du nôtre, nous pourrons obtenir un gouvernement qui travaillera dans l'intérêt des gens ordinaires, par exemple en bonifiant le Régime de pensions du Canada. Tous les citoyens pourront ainsi prendre leur retraite dans la dignité », a conclu Paul Moist.

Renseignements

  • Clay Suddaby
    Conseiller syndical des communications du SCFP-C.-B.
    604-313-1138

    Cybelle Morin
    Relations médias du SCFP
    613-237-1590, poste 216
    581-995-2111