Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

02 déc. 2011 11h17 HE

Le prochain budget doit améliorer l'AE pour les sans-emploi

Le président du CTC réagit aux données sur l'emploi de novembre 2011

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 déc. 2011) - Le prochain budget fédéral présenté au début de l'année prochaine doit comprendre des mesures pour améliorer la sécurité du revenu des travailleurs et travailleuses sans emploi, déclare Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

« L'économie du Canada se dirige vers un ralentissement selon l'Organisation de coopération et de développement économiques et d'autres observateurs experts, indique M. Georgetti. Cela signifie que le taux de chômage va demeurer élevé alors que le système d'assurance-emploi laisse tomber les travailleurs et travailleuses qui perdent leur emploi. Cette situation doit être corrigée, et le meilleur moment pour commencer est lors du prochain budget fédéral. »

M. Georgetti réagissait à la publication par Statistique Canada de son Enquête sur la population active de novembre 2011. Le Canada comptait 1 394 700 personnes sans-emploi en octobre et le taux de chômage s'établissait à 7,4 %.

M. Georgetti indique que presque six sans-emploi sur dix au Canada ne reçoivent pas de prestations d'assurance-emploi parce que le règlement du programme les en empêche. « Nous devons améliorer cette situation, et ce bientôt. Les travailleurs et travailleuses ont cotisé à ce programme d'assurance croyant qu'ils recevraient des prestations en cas de besoin. »

M. Georgetti signale que le CTC a élaboré un plan détaillé d'amélioration du système d'AE qui comprend :

  • l'application d'une condition d'admissibilité uniforme de 360 heures dans l'ensemble du pays;
  • porter les prestations d'AE de 55 % à 60 % de la rémunération antérieure;
  • prolonger la durée des prestations à au moins 50 semaines dans toutes les régions.

Analyse rapide de Chris Roberts, économiste principal du CTC

Le marché de l'emploi au Canada a continué de piétiner en novembre. Essentiellement inchangé depuis juillet, l'emploi a chuté pour le deuxième mois consécutif. Le marché de l'emploi a subi une perte nette de 18 600 emplois, toute cette baisse provenant des emplois à temps partiel, qui ont chuté de 53 300 emplois. Nombre de ces emplois à temps partiel étaient des emplois autonomes, avec une perte de 27 500 emplois depuis le mois dernier. Le nombre d'emplois à temps plein a augmenté 34 600 postes en novembre, ce qui représente seulement la moitié des pertes d'emplois à temps plein subies en octobre. Le nombre de sans-emploi au Canada est en hausse pour le deuxième mois de suite (+20 500) pour atteindre 1 394 700. Le taux de chômage a atteint 7,4 %, par rapport à 7,3 % en octobre et 7,1 % en septembre. Bien que l'emploi dans le secteur manufacturier est à la baisse pour le deuxième mois d'affilée (-7 300), les pertes d'emplois en novembre étaient concentrées dans le secteur des services (-43 900), tout particulièrement dans le commerce de détail et de gros (-34 100) et le service aux entreprises (-29 200).

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca, Twitter : @CanadianLabour

Renseignements