Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

03 févr. 2012 11h30 HE

Le prochain budget doit créer des emplois, pas en éliminer

Le président du CTC réagit aux données sur l'emploi de janvier 2012

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 fév. 2012) - Le président du Congrès du travail du Canada déclare que le prochain budget fédéral devrait favoriser la création d'emplois, et non pas les éliminer.

M. Georgetti réagissait à la publication par Statistique Canada de son Enquête sur la population active de janvier 2012. Le taux de chômage national s'établissait à 7,6 % et le Canada comptait 1 421 200 personnes sans emploi en janvier.

Le gouvernement fédéral planifie effectuer des suppressions d'emplois et des réductions de services qui pourraient faire perdre leur emploi à près de 100 000 personnes. « Ce n'est vraiment pas le moment approprié pour le gouvernement de réduire drastiquement les services et les emplois dans le secteur public, indique M. Georgetti. L'économie au Canada a reculé en novembre et notre marché de l'emploi est morose depuis des mois. Des suppressions d'emplois massives maintenant seraient catastrophiques. »

M. Georgetti demande à Ottawa de privilégier l'aide à la création d'emplois plutôt que les compressions. « Nous voulons que le gouvernement s'engage dans son budget 2012-2013 à investir dans des projets d'infrastructure créateurs d'emplois et dans les services publics grandement nécessaires. »

M. Georgetti ajoute que l'investissement dans l'infrastructure publique peut être payé en éliminant les réductions d'impôt accordées aux sociétés. « Le gouvernement accorde des réductions d'impôt aux sociétés croyant qu'elles créeront des emplois et investiront en retour, mais nos études démontrent que ces sociétés ne font qu'accumuler l'argent sans l'investir. »

Selon M. Georgetti, Ottawa devrait rétablir le taux d'imposition fédéral des sociétés de 19,5 %. « Ce taux serait toujours inférieur à celui en vigueur lorsque le Parti conservateur est arrivé au pouvoir en 2006 et il rapporterait 10 milliards de dollars cette année en recettes fiscales supplémentaires. Cet argent peut ensuite être investi dans l'infrastructure publique. »

Les chiffres publiés par le ministère des Finances révèlent qu'un montant de 1 milliard de dollars investi en infrastructure permet de créer plus de cinq fois plus d'emplois que le même montant accordé en réductions d'impôt aux sociétés.

Analyse rapide d'Andrew Jackson, économiste en chef du CTC

Le marché de l'emploi au Canada a continué de s'affaiblir en janvier en raison d'une faible hausse d'à peine 2 300 emplois, nettement moins que la croissance de la population active. En conséquence, le taux de chômage national est passé de 7,5 % à 7,6 %.

Le taux de chômage a augmenté de façon constante depuis septembre dernier, lorsqu'il était de 7,1 %, et depuis, 67 000 emplois à temps plein ont disparu.

Le taux de chômage des jeunes a grimpé de 14,1 % à 14,5 % en janvier, et des hausses significatives du taux de chômage ont été enregistrées dans les provinces de l'Atlantique et en Ontario (où le taux de chômage est passé de 7,7 % à 8,1 %).

Nous avons perdu 3 600 emplois à temps plein en janvier, ces pertes étant concentrées dans les secteurs de la construction (perte de 13 700) et des services professionnels, scientifiques et techniques (perte de 45 000). La plupart des pertes d'emploi dans le secteur des services sont probablement liées à l'activité dans l'industrie de la construction.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web: congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter : @CanadianLabour.

Renseignements

  • Andrew Jackson
    Economiste principal
    613-526-7445

    Dennis Gruending
    Communications
    613-526-7431
    Mobile: 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca