La Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne

04 févr. 2014 10h15 HE

Le prochain budget et les Vétérans : La Légion s'attend à un financement dans les domaines clés

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 4 fév. 2014) - La Légion royale canadienne en appelle au gouvernement fédéral pour qu'il mette fin aux discours et intervienne dans le prochain budget afin de remédier aux graves lacunes financières de la Nouvelle Charte des anciens combattants. Voilà déjà six ans que la Légion revendique des changements dans quatre domaines clés. « Lors du budget de 2013, la Légion a expressément été sollicitée alors que le gouvernement avait déclaré qu'il travaillerait avec nous… or, il est maintenant temps de passer à l'action », de dire M. Gordon Moore, président national de La Légion royale canadienne.

Les enjeux qui demandent du gouvernement un règlement immédiat sont :

  1. L'Allocation pour perte de revenu doit être bonifiée à hauteur de 100 % du salaire pré-libération, être maintenue toute la vie durant et être calculée en fonction des gains projetés pour l'ensemble de la carrière du militaire;
  2. Le montant maximum de l'Indemnité d'invalidité doit être augmentée, compte tenu de ce qui est accordé aux employés civils blessés qui se voient accorder des dommages-intérêts par les tribunaux;
  3. L'iniquité actuelle quant à l'Allocation pour pertes de revenus versée aux réservistes de classe « A » et de classe « B » (moins de 180 jours) ayant subi des blessures dues au service doit cesser immédiatement;
  4. Le Programme de funérailles et d'inhumation doit être amélioré et faire en sorte que les vétérans comptant parmi les plus faibles revenus - et donc les plus vulnérables - puissent recevoir des funérailles en toute dignité.

En 2013, l'Ombudsman des vétérans a livré une série de rapports approfondis sur l'efficacité de la Nouvelle Charte des anciens combattants, dont l'essentiel ramenait aux indemnisations, la complexité et les contraintes liées aux programmes de réadaptation professionnelle pour nos vétérans blessés, et les soins apportés aux familles.

Les rapports démontrent clairement, et de façon objective, que des améliorations sont requises aux programmes offerts en vertu de la Nouvelle Charte des anciens combattants pour faire en sorte que les vétérans et leurs familles puissent être capables de réussir leur transition de la vie militaire à la vie civile. « Le rapport indique clairement comment les programmes actuels de compensation financière négligent - et continueront de négliger - nos vétérans, à moins que le gouvernement ne prenne des mesures immédiates », de préciser M. Moore. Les discussions, les examens, les études ou les analyses sur ces trois enjeux ne sont plus requis. La Légion royale canadienne exhorte le gouvernement à prendre action dès maintenant. Ces mêmes enjeux ont été à l'avant-plan des revendications de la Légion, comme nous l'ont demandé les délégués à nos congrès nationaux de 2008, de 2010 et de 2012.

En mai 2013, le Groupe consultatif des anciens combattants, comprenant 20 organisations d'anciens combattants, a fait parvenir une lettre au ministre d'Anciens Combattants Canada en y soulevant des priorités similaires. Plus près de nous, en octobre 2013, le même groupe consultatif d'anciens combattants ont réitéré ces priorités au gouvernement. Le groupe a convenu à l'unanimité qu'il était temps que ce gouvernement ait son moment de gloire et saisisse l'occasion de faire ce qui est juste pour nos vétérans et leurs familles. Les groupes d'anciens combattants, le Comité consultatif de la Nouvelle Charte des anciens combattants, le Vérificateur général, le Comité permanent des anciens combattants et l'Ombudsman des vétérans, tous ont déclaré depuis 2006 que ce gouvernement se devait, de façon prioritaire, de résoudre les importantes lacunes financières liées à la Nouvelle Charte des anciens combattants.

« Le gouvernement a besoin de redonner à ces hommes et à ces femmes qui ont été blessés au service de notre pays, l'espoir d'un avenir meilleur et plus positif », a ajouté M. Moore. Tous les Canadiens et Canadiennes savent ce qu'ils ont sacrifié pour notre pays et ils ne méritent rien de moins. Chaque jour de délai par le gouvernement est une journée de trop où nos vétérans et leurs familles vivent sans un soutien financier adéquat. Sans ces changements, plusieurs vétérans feront face à un avenir sombre et à des difficultés financières. « En remédiant à ces lacunes financières, le gouvernement fera en sorte d'envoyer un message clair en démontrant qu'il demeure engagé envers la Nouvelle Charte des anciens combattants et le contrat social qui le lie à nos vétérans et à leurs familles », dit Moore.

À PROPOS DE LA LÉGION

Fondée en 1926, la Légion est la plus grande organisation des anciens combattants et le soutien communautaire au Canada avec plus de 320 000 membres. Sa mission est de servir tous les anciens combattants, y compris au service des Forces armées canadiennes et les membres de la Gendarmerie royale du Canada ainsi que leurs familles, afin de promouvoir la mémoire et à servir nos communautés et notre pays.

Le réseau du Bureau d'entraide de la Légion offre de l'aide et la représentation à tous les vétérans au sujet de leurs prestations d'invalidité, prestations et services d'Anciens Combattants Canada et le Tribunal des anciens combattants (révision et appel). C'est la Légion qui perpétue le Souvenir par l'entremise des cérémonies du jour du Souvenir et la campagne du coquelicot dans les communautés à travers le Canada. Avec plus de 1, 460 branches, la Légion appuie les programmes pour les personnes âgées, le logement, la sensibilisation et les visites, le développement du leadership chez les jeunes, l'éducation, les sports, les cadets, les scouts et guides.

Nous nous souviendrons d'eux.

Renseignements

  • M. Bruce Poulin
    Direction nationale de La Légion royale canadienne
    (613) 591-3335 poste 241
    (613) 292-8760 (cell.)
    bruce.poulin@legion.ca