Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

04 févr. 2011 14h03 HE

Le prochain budget fédéral doit faire passer les emplois avant tout : Le président du CTC répond aux données sur l'emploi de Statistique Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 fév. 2011) - Le gouvernement fédéral doit se servir de son budget de mars pour faire passer les emplois avant tout et remettre les sans-emploi du Canada au travail, a déclaré Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Il commentait la publication par Statistique Canada de son Enquête sur la population active de janvier 2011. En janvier, il y avait 1 449 600 personnes en chômage, soit encore beaucoup plus que les 1 138 400 d'octobre 2008. Le taux de chômage est demeuré élevé en janvier 2011, soit de 7,8 %, alors qu'il était de 6,1 % en octobre 2008.

« Notre économie défavorise des millions de Canadiens et de Canadiennes », dit M. Georgetti. « Le taux de chômage demeure beaucoup plus élevé qu'avant la récession, et de nombreuses personnes n'arrivent à trouver que des emplois à temps partiel, temporaires et qui paient mal. Le gouvernement doit s'efforcer d'adopter des politiques qui aideront à créer de bons emplois durables plutôt que les formes d'emploi précaires que nous voyons actuellement ».

M. Georgetti met le gouvernement fédéral au défi de ne pas comprimer grandement les dépenses afin de tenter de réduire les déficits. « Le meilleur moyen de réduire les déficits consiste à faire diminuer le chômage car cela hausse les recettes gouvernementales et réduit les dépenses publiques ».

M. Georgetti incite le gouvernement à procéder à des investissements à long terme dans l'infrastructure publique et l'amélioration de services publics tels que les services de garde d'enfants et les soins aux aînés. « Ces investissements créeront beaucoup plus d'emplois par dollar que toute réduction de l'impôt sur les sociétés ».

De plus, M. Georgetti demande de nouveau que le Régime de pensions du Canada soit bonifié de manière à garantir la sécurité de la retraite de tous les Canadiens et les Canadiennes. 

Analyse rapide de Sylvain Schetagne, économiste principal du CTC  

La croissance de l'emploi dans l'économie canadienne n'est pas assez rapide ni suffisante. Même si le nombre des emplois a augmenté de 69 200 emplois en janvier 2011, le taux de chômage est passé de 7,6 % à 7,8 %, simplement parce que la création d'emplois n'a pas suffi à absorber la croissance du marché du travail (106 400 personnes).

Le nombre des Canadiens et Canadiennes en chômage a augmenté de 37 100 le mois dernier et il reste 335 800 sans-emploi, soit 30 %, de plus qu'avant le début de la grande récession.

Un sans-emploi canadien sur cinq (20,1 %) était en chômage depuis plus de 6 mois en janvier 2011. Par contraste, en janvier 2008, soit avant la récession, environ un sans-emploi sur dix (11,9 %) était en chômage depuis plus de 6 mois.

Le taux de chômage des jeunes travailleurs et travailleuses a augmenté considérablement le mois dernier, passant de 13,8 % à 14,4 %, puisque le nombre des Canadiennes et Canadiens de 15 à 24 ans qui étaient en chômage a augmenté de 20 200.

La majorité des emplois créés le mois dernier étaient à temps partiel (38 000 +). La proportion des personnes travaillant à temps partiel au Canada a augmenté de nouveau pour atteindre 19,4 %.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail de district. Site web : www.congresdutravail.ca.

Renseignements

  • Sylvain Schetagne
    Economiste principal du CTC
    613-526-7412
    ou
    Dennis Gruending
    Communications du CTC
    613-526-7431
    Mobile : 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca