Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

26 janv. 2012 13h14 HE

Le Programme des candidats des provinces fonctionne bien, selon une évaluation récente

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 26 jan. 2012) - La majorité des immigrants désignés par les provinces et les territoires réussissent au Canada, selon une étude récemment publiée par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

Le Programme des candidats des provinces (PCP) est le deuxième programme d'immigration économique en importance après le Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) [PTQF]. Il permet aux provinces et aux territoires participants de désigner des immigrants éventuels qu'ils pensent être en mesure de répondre aux besoins particuliers de leur économie et de leur marché du travail. Le nombre d'immigrants admis au moyen du PCP a été presque multiplié par six depuis 2004 et actuellement, ce programme permet l'arrivée de plus de 36 000 nouveaux résidents permanents chaque année.

L'évaluation du PCP menée par CIC a porté sur les résultats économiques et la mobilité des candidats des provinces (CP) admis de 2005 à 2009. Dans l'ensemble, le rapport a révélé que le Programme fonctionne bien, malgré des différences dans les résultats économiques selon la province ou le territoire, et selon le volet au sein de chaque programme de candidats. La portée de cette étude était limitée à l'évaluation du PCP dans une perspective nationale; les provinces et les territoires sont censés mener des évaluations régulières de leurs propres programmes de candidats.

« De toute évidence, les candidats des provinces connaissent beaucoup de succès dans l'économie et apportent une contribution positive à la société canadienne », a déclaré le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney. Le rapport a montré que plus de 90 % des CP ont déclaré des revenus d'emploi après une année au Canada. Après trois ans, leur revenu moyen variait de 35 200 $ à 45 100 $. Même si les résultats variaient selon le volet et le lieu, environ 70 % des CP ayant répondu au sondage avaient un emploi correspondant à leurs compétences.

L'étude de CIC a confirmé que le PCP contribue efficacement à faire profiter l'ensemble du pays des avantages de l'immigration. Aujourd'hui, 26 % de tous les immigrants économiques s'établissent dans une province autre que l'Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec, par rapport à 11 % en 1997. Toutefois, les taux de maintien des CP dans leur province ou territoire de désignation varient considérablement, allant de 23 % à 95 %.

L'évaluation a également indiqué certains aspects du PCP qui doivent être améliorés, par exemple en ce qui concerne la conception, l'exécution et la responsabilisation des programmes. Actuellement, chaque province et territoire ayant un programme de candidats est responsable de la conception et des exigences de ses propres catégories de candidats, dans le strict respect du règlement fédéral en matière d'immigration. Or, pour garantir de meilleurs résultats économiques, le rapport recommande qu'il y ait des normes linguistiques minimales pour tous les CP, et des liens plus solides entre les professions des CP et les besoins particuliers des marchés du travail locaux. Il appelle également à plus de clarté dans les rôles et les responsabilités des provinces et territoires et ceux des bureaux des visas de CIC, dans des domaines comme la détection des fraudes.

En outre, le rapport recommande que CIC collabore avec les provinces et les territoires à renforcer l'accent mis sur l'objectif qu'a le PCP de stimuler la croissance des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Enfin, l'évaluation propose qu'un cadre commun de surveillance et d'établissement de rapports à l'égard du PCP soit établi pour renforcer la reddition de comptes en général.

« Comme je l'ai déjà dit, nous continuons de croire en l'utilité de ce programme, mais nous nous rendons bien compte que certains de ses aspects clés doivent être améliorés », a déclaré le ministre Kenney.

En 2012, CIC prévoit admettre de 42 000 à 45 000 immigrants dans le cadre du PCP, y compris les époux et les personnes à charge. Cette année, les provinces et les territoires conserveront, dans l'ensemble et individuellement, le même nombre de désignation de candidats qu'en 2011.

Une évaluation du PTQF également menée par CIC en 2010 a révélé que ce programme est très efficace. Après trois années au Canada, les travailleurs qualifiés sélectionnés par le gouvernement fédéral gagnaient en moyenne un peu moins que leurs homologues candidats des provinces. Cependant, les travailleurs qualifiés sélectionnés qui jouissaient d'une offre d'emploi réservé gagnaient beaucoup plus. S'appuyant sur des consultations tenues au printemps 2011, CIC apporte actuellement des changements supplémentaires pour améliorer le PTQF.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'évaluation du PCP, veuillez consulter le document d'information : Points saillants de l'évaluation du Programme des candidats des provinces

Des photos du ministre Kenney seront affichées plus tard aujourd'hui à l'adresse suivante: www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/photos/haute-res/index.asp.

Suivez-nous sur Twitter au www.twitter.com/CitImmCanada.

Bâtir un Canada plus fort : Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) contribue au progrès économique, social et culturel du Canada, et veille à la sécurité des Canadiens tout en gérant l'un des programmes d'immigration les plus vastes et les plus généreux du monde.

Renseignements

  • Candice Malcolm
    Cabinet du ministre
    Citoyenneté et Immigration Canada
    613-954-1064

    Relations avec les médias
    Direction générale des communications
    Citoyenneté et Immigration Canada
    613-952-1650
    CIC-Media-Relations@cic.gc.ca