TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

17 déc. 2015 09h00 HE

Le Projet Énergie Est amendé en fonction des commentaires des propriétaires fonciers, des collectivités et des exigences environnementales

La demande modifiée à l'ONÉ comprend des changements à la portée du projet et une augmentation des coûts d'investissement

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 17 déc. 2015) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait déposé un amendement à sa demande initiale auprès de l'Office national de l'énergie (ONÉ) qui ajuste le tracé proposé, la portée ainsi que les coûts d'investissement du Projet Oléoduc Énergie Est, en fonction des exigences environnementales et d'une consultation approfondie des propriétaires fonciers, des collectivités et des clients.

La demande modifiée comprend des changements au tracé et à la portée du projet, en réponse directe au désir d'éviter des zones écologiquement sensibles, tout en confirmant que le projet créera de façon sécuritaire des retombées économiques et une sécurité énergétique, grâce à la création d'emplois et des revenus fiscaux pour des communautés locales partout au Canada.

« Cette demande modifiée a été définie par la consultation directe, sur le terrain, de Canadiens partout au pays, » a affirmé Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Les milliers de Canadiens que nous avons rencontrés depuis 2012 comprennent l'importance et la signification de ce projet, et ce qu'il représente pour la sécurité énergétique et la prospérité économique de notre pays. Toutefois, les Canadiens veulent également être assurés que ce projet ne se fera pas au détriment de la sécurité et de l'environnement. Cette demande confirme que nous sommes en mesure de le faire. Nous sommes à l'écoute et agissons en conséquence. »

La consultation des communautés locales et les efforts de TransCanada en vue d'optimiser le tracé de l'oléoduc et le rendre plus écologique ont provoqué près de 700 modifications de tracé. Les changements à l'échéancier et à la portée du projet font en sorte que les coûts d'investissement projetés sont maintenant de 15,7 milliards $, excluant le transfert des actifs gaziers de la Canalisation Principale Canadienne.

Les oléoducs demeurent la façon la plus sécuritaire de transporter le pétrole vers les marchés, et celle qui émet le moins de gaz à effet de serre. L'Oléoduc Énergie Est aura la capacité de remplacer chaque jour l'équivalent de 1 570 wagons-citernes remplis de pétrole brut en direction de l'Est du Canada.

Une récente étude confirme cette affirmation en concluant qu'Énergie Est changerait la manière de transporter le pétrole brut déjà en production, qui passerait du train à l'oléoduc (Navius Research, Rapport à la Commission de l'énergie de l'Ontario, août 2015).

Les changements à la portée du projet Énergie Est ont contribué à modifier à la hausse les projections de perspectives d'emploi et de retombées économiques du projet. Un rapport mis à jour du Conference Board du Canada indique que le projet aura toujours des retombées significatives et durables pour les Canadiens, grâce à une forte création d'emploi, une croissance du PIB et des augmentations de revenus fiscaux qui permettront de construire des routes, des écoles, des hôpitaux et des ponts.

Dans l'ensemble du Canada, on s'attend à ce que Énergie Est crée chaque année une moyenne de 14 000 emplois temps plein, directs et indirects, durant les neuf années de planification et de construction de l'oléoduc. De plus, le projet créera annuellement 3 300 emplois temps plein supplémentaires, directs et indirects, durant les 20 premières années d'exploitation.

Selon le rapport, la phase de planification et de construction du projet devrait générer 3,8 milliards $ en revenus fiscaux pour les gouvernements provinciaux et fédéral. En période d'exploitation, le projet permettra des revenus fiscaux supplémentaires de 6,5 milliards $. Durant sa planification et sa construction, Énergie Est ajoutera 16,8 milliards $ au PIB du Canada et 38,7 milliards $ au cours des 20 premières années d'exploitation.

La demande modifiée comprend également les détails de l'entente entre TransCanada et les entreprises locales de distribution (ELD) de gaz naturel de l'Est canadien. Cette entente a permis de résoudre les préoccupations soulevées par les ELD, relativement à Énergie Est. L'accord garantit qu'Énergie Est et le projet du Réseau Principal de l'Est permettront aux consommateurs de l'Est du Canada de combler leurs besoins en gaz naturel tout en réduisant les coûts de transport.

À l'heure actuelle, les raffineries de l'Est du Canada continuent d'importer des centaines de milliers de barils de pétrole étranger, plus coûteux. Lors de sa mise en service projetée en 2020, l'oléoduc Énergie Est, d'une capacité de 1,1 million de barils par jour, réduira considérablement ces importations tout en conservant les emplois et les investissements ici au Canada.

Des informations supplémentaires sur les retombées du projet se trouvent ici.

Avec plus de 65 ans d'expérience, TransCanada est un chef de file dans le développement responsable et l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, dont des pipelines de gaz naturel et d'hydrocarbures liquides, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs de plus de 68 000 kilomètres, relié à presque tous les bassins d'approvisionnement de gaz naturel en Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus grands fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes avec une capacité de plus de 368 milliards de pieds cubes. Producteur indépendant d'électricité en pleine croissance, TransCanada est propriétaire d'installations qui produisent plus de 11 500 mégawatts au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe actuellement l'un des plus importants réseaux de distribution de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada se transigent aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir plus, visitez le www.TransCanada.com et suivez-nous sur Twitter @TransCanada ou sur blog.transcanada.com.

INFORMATIONS PROSPECTIVES

Le présent avis aux médias peut contenir certains renseignements de nature prospective, assujettis à des incertitudes et à des risques importants (de tels énoncés sont généralement accompagnés de mots tels que « prévoit », « s'attend à », « croit », « pourrait », « fera », « devrait », « estime », « a l'intention » ou d'autres termes similaires). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres et investisseurs éventuels de TransCanada des informations relatives à TransCanada et ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et des perspectives financières futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, en tant que tels, ne constituent pas une garantie des performances futures. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives, qui sont fournies à la date mentionnée dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les informations prospectives ou les perspectives financières à d'autres fins que celles prévues par leur utilisation. La société TransCanada n'est aucunement tenue d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, à moins que les lois ne l'exigent. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses présentées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez-vous reporter au Rapport trimestriel aux actionnaires du 2 novembre 2015 et au Rapport annuel 2014 déposés sous le profil de TransCanada sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov.

Renseignements

  • TransCanada
    Relations avec les médias:
    Mark Cooper/Terry Cunha/Tim Duboyce
    403.920.7859 ou 800.608.7859

    TransCanada
    Relations avec les investisseurs et les analystes:
    David Moneta/Stuart Kampel
    403.920.7911 ou 800.361.6522