IBM Canada Ltee
NYSE : IBM

IBM Canada Ltee

12 juin 2008 11h25 HE

Le projet IBM Big Green s'attaque à la crise énergétique mondiale

Les nouveaux "mini-centres informatiques" modulaires d'IBM permettent d'économiser jusqu'à 50% de l'énergie

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 12 juin 2008) - IBM (NYSE:IBM) a annoncé aujourd'hui son intention d'intensifier ses efforts à l'échelle mondiale en vue d'accroître l'efficacité énergétique des entreprises qui doivent composer avec la flambée des coûts de l'énergie, les préoccupations liées à l'environnement et les exigences pour assurer la pérennité de l'entreprise. La société a lancé de nouveaux services, de même que des technologies et des options de financement inédits afin d'aider les entreprises à faire le pont entre le mandat des chefs du service de l'information, qui consiste à créer des infrastructures technologiques plus écologiques capables de répondre aux besoins croissants de l'entreprise, et la volonté des chefs des services financiers de réaliser rapidement des économies de coûts grâce à de tels investissements.

L'annonce d'aujourd'hui survient un an après qu'IBM ait lancé le projet Big Green et qu'elle se soit engagée à dépenser un milliard de dollars par année pour offrir des technologies qui aideront ses clients à améliorer grandement l'efficacité énergétique de leurs centres informatiques. Les centres informatiques abritent des serveurs et du matériel informatique qui consomment des quantités de plus en plus importantes d'énergie, à mesure que la demande en puissance informatique croît à l'échelle mondiale. L'an dernier, IBM a fourni à plus de 2 000 clients du matériel, des logiciels et des technologies de service qui les ont aidé à réduire la consommation d'énergie dans leur centre informatique et à diminuer jusqu'à 40 % les coûts de l'énergie.

Les centres informatiques modulaires IBM permettent une évolutivité à long terme tout en réduisant les coûts de l'énergie

La deuxième phase du projet Big Green vise à stimuler des percées encore plus extraordinaires en matière d'efficacité énergétique, en donnant davantage de souplesse aux centres informatiques pour équilibrer les besoins en TI par rapport aux coûts des immobilisations et d'exploitation. L'environnement des centres informatiques fait face à un changement radical. Selon l'EPA (Environmental Protection Agency), les coûts de l'énergie dans ces environnements doublent tous les cinq ans. Par ailleurs, l'ASHRAE (American Society of Heating, Refrigerating and Air/Conditioning Engineers) prévoit que les densités technologiques seront multipliées par 20 au cours de cette décennie. Etant donné qu'environ 60 % des coûts des immobilisations et 50 % des coûts d'exploitation associés au fonctionnement d'un centre informatique sont attribuables à l'énergie, la capacité de concevoir, de construire et d'activer un centre informatique hautement éconergétique est aujourd'hui devenu un impératif commercial.

Pour composer avec cet impératif, qui touche à la fois le chef du service de l'information et le chef des services financiers, IBM lance aujourd'hui des centres informatiques éconergétiques de conception modulaire qui sont disponibles partout dans le monde. Conçus pour répondre aux besoins aussi bien des grandes entreprises internationales que des petites entreprises en régions éloignées, les nouveaux centres informatiques modulaires peuvent réduire de moitié la consommation d'énergie. Voici un aperçu de ces divers centres :

- Le centre informatique modulaire d'entreprise est un centre informatique de classe entreprise prêt à l'emploi et normalisé qui occupe une surface utile de 450 m2 (5 000 pi2) à 1 800 m2 (20 000 pi2). Cette approche permet au client de mettre en service un nouveau centre informatique de trois à six mois plus rapidement qu'il ne pourrait le faire avec une version personnalisée. En construisant le centre avec des modules normalisés plus petits, le client peut multiplier jusqu'à 12 fois la capacité du centre informatique de départ, tout en équilibrant les coûts des immobilisations et d'exploitation avec ses besoins en TI au fil du temps. Il peut ainsi différer jusqu'à 40 % des dépenses en immobilisations et jusqu'à 50 % des dépenses d'exploitation jusqu'à ce que le centre informatique nécessite la capacité. Chaque centre informatique modulaire d'entreprise a été conçu pour atteindre les cotes les plus élevées au monde en matière de leadership énergétique, comme l'a déterminé Green Grid, un groupe industriel spécialisé dans l'efficacité énergétique des centres informatiques.

- Le centre informatique modulaire portatif est un centre informatique entièrement fonctionnel fusiforme doté d'une infrastructure physique complète comprenant des systèmes d'alimentation, de refroidissement et de surveillance à distance. Il possède également tous les éléments de l'environnement d'exploitation sûr que l'on trouve dans les environnements traditionnels à faux-planchers, notamment pour la protection contre l'incendie, la fumée et l'eau, l'humidité, la condensation et les variations de température. Le centre informatique modulaire portatif peut être livré et déployé dans tout environnement et peut prendre en charge de multiples technologies de divers fournisseurs et une multitude de systèmes dans un environnement en armoire standard.

- La zone à haute densité modulaire est un système modulaire qui fournit une capacité supplémentaire d'alimentation et de refroidissement dans les centres informatiques qui ont atteint leur capacité à cet égard. Ce système, qui s'implante dans un centre informatique sans perturber les activités en cours, peut permettre de réaliser une économie de coût pouvant atteindre jusqu'à 35 % par rapport à la mise à niveau d'un centre informatique.

Les centres informatiques modulaires qu'IBM lance aujourd'hui sont essentiellement des versions miniatures des centres informatiques réputés d'IBM qui émulent la puissance et l'efficacité énergétique d'installations desservant nombre des plus grandes entreprises au monde. La possibilité d'accroître la capacité informatique tout en réduisant simultanément la consommation d'énergie est une solution à un besoin urgent de l'entreprise. Les chefs du service de l'information doivent maintenant planifier le soutien des centres informatiques d'entreprises internationales au moment où les coûts de l'énergie atteignent des sommets historiques. Le projet Big Green IBM les aide à concevoir et à déployer des centres informatiques modulaires éconergétiques, tout en offrant aux chef des services financiers des économies susceptibles de réduire grandement les factures d'énergie.

"Depuis que nous avons annoncé le projet Big Green, l'an dernier, nous nous sommes engagés auprès de milliers d'entreprises, de gouvernements et d'établissements d'enseignement dans le monde afin de les aider à relever des défis énergétiques cruciaux dans leur centre informatique, déclare Mike Daniels, vice-président principal et chef de la direction de Groupe, Services technologiques mondiaux IBM. Dans la seconde phase du projet Big Green, nous dévoilons les technologies et les services écologiques les plus évolués pour aider les clients à devenir beaucoup plus efficaces dans leur façon de consommer et de payer l'énergie, non seulement dans leur centre informatique, mais pour l'ensemble de leurs activités."

Nouvelles technologies : Recherche IBM prépare le terrain pour les centres informatiques écologiques

Les chercheurs d'IBM ont mis au point une méthode qui permet de refroidir les puces d'ordinateur, dont les circuits et les composantes sont empilés les uns sur les autres, à l'aide de minuscules cours d'eau, une percée qui promet de réduire de façon marquée l'énergie que consomment les centres informatiques.

Plus tôt ce mois-ci, les chercheurs d'IBM, en collaboration avec l'Institut Fraunhofer de Berlin, ont fait la démonstration d'un prototype qui intègre le système de refroidissement à des puces tridimensionnelles en acheminant de l'eau directement par une canalisation entre chaque couche de la pile. Les piles de puces tridimensionnelles - dans lesquelles les puces et les dispositifs à mémoire traditionnellement posés côte à côte sur une tranche de silicium sont empilés les uns sur les autres - constituent l'une des techniques les plus prometteuses pour améliorer le rendement des puces au-delà des limites prévues, tout en réduisant simultanément l'énergie que consomme un centre informatique.

Les chercheurs d'IBM affectés aux systèmes de stockage se sont également penchés sur les façons de mesurer l'utilisation de l'alimentation sur la charge de travail informatique afin d'aider les clients dans la planification d'un centre informatique. Les chercheurs prévoient intégrer ces nouvelles technologies à des outils de gestion du stockage afin de gérer la consommation d'énergie en temps réel.

De plus, les chercheurs d'IBM affectés aux services appliquent la modélisation organisationnelle par composants au domaine de l'environnement, particulièrement en ce qui concerne la réduction du bilan carbone. La modélisation organisationnelle par composants permet à une entreprise de cerner des possibilités d'amélioration et d'innovation en regroupant ses activités dans un nombre gérable de composants d'affaires modulaires. Cela donne de la souplesse et permet de mieux définir les capacités essentielles requises pour exploiter l'entreprise et appliquer la stratégie de l'entreprise. Les entreprises qui cherchent à gérer les émissions de carbone se servent de la modélisation organisationnelle par composants pour déterminer les activités dans lesquelles l'incidence du carbone atteint des niveaux élevés et où il y a des possibilités de changement. Par exemple, un élément appelé Systèmes et opérations informatiques inscrit dans un plan de modélisation organisationnelle par composants présente un fort potentiel de réduction du bilan carbone, grâce à l'approche des centres informatiques écologiques d'IBM. Les plans de modélisation organisationnelle par composants comprennent également des mesures de performance et des points repères de l'industrie qui peuvent facilement servir à analyser les processus de l'entreprise qui présentent une possibilité de réduire le gaspillage.

Nouveaux produits et services pour le centre informatique écologique

IBM a annoncé aujourd'hui un nouveau logiciel destiné à son système de virtualisation du stockage de pointe : IBM SAN Volume Controller (SVC) 4.3. Le logiciel SVC peut grandement accroître la souplesse et la réactivité des infrastructures TI en créant des bassins virtuels d'information regroupés dans l'ensemble de l'entreprise, ce qui permet aux services TI de centraliser la gestion des ressources et de répondre plus rapidement aux besoins des clients. La technologie de virtualisation du stockage peut également réduire les besoins supplémentaires en systèmes de stockage physiques, ce qui, en bout de ligne, peut se traduire par une réduction de l'ensemble de la consommation d'énergie dans le centre informatique.

En outre, IBM annonce trois nouveaux services éconergétiques qui aideront les clients à répondre à leurs besoins en stockage et en virtualisation dans leur centre informatique. Voici un aperçu de ces services :

- Les services d'optimisation et d'intégration de serveur IBM pour la virtualisation du serveur VMware sont un ensemble complet de services pouvant aider les clients à accroître la souplesse de leur infrastructure serveur, à obtenir des taux d'utilisation atteignant 60 % et à réduire de façon marquée le nombre de serveurs qu'ils gèrent. Ces services donnent la possibilité de réaliser des économies d'énergie atteignant jusqu'à 30 % et de réduire jusqu'à 50 % le coût total de possession.

- Les services d'optimisation et d'intégration du stockage IBM pour l'excellence des processus s'attaquent à des défis de l'entreprise, notamment au transfert des compétences, à la gestion des changements, au manque d'uniformité et à l'impact du roulement des ressources. Ces services s'appuient sur la fonction de production de rapports sur la consommation d'énergie de l'infrastructure de stockage et sur le bilan du bilan carbone qui est intégrée à la nouvelle version 4.3.1 du logiciel IBM Novus Storage Enterprise Resource Planner (SERP).

- IBM Softek z/OS Dataset Mobility Facility (zDMF) est un service qui permet aux clients de déplacer des données au niveau de l'ensemble de données en perturbant le moins possible la disponibilité des applications. Cette approche automatisée donne aux entreprises une souplesse accrue, accélère l'adoption de volumes de disques de capacité supérieure plus performants et de systèmes de stockage plus récents et plus éconergétiques.

Financement pour Visez Vert

Financement mondial IBM a annoncé aujourd'hui une offre financière personnalisée, tout compris, pour des services et une infrastructure TI éconergétiques et des projets de transformation organisationnelle. Ce financement aide le client à conserver ses fonds pour l'ensemble d'un projet de centre informatique écologique - dont le matériel, les logiciels, les services et la maintenance - grâce à une seule et même offre complète. Lorsqu'elle finance un projet de centre informatique écologique, Financement mondial IBM peut gérer l'ensemble des investissements en TI actuels et futurs du client, voire même rembourser les contrats de financement qui lient le client à d'autres fournisseurs.

Le nouveau centre informatique d'entreprise - écologique à la base

Plus tôt cette année, IBM a présenté un modèle pour le nouveau centre informatique d'entreprise; une infrastructure évolutive, hautement efficiente et dynamique capable de relever les défis auxquels font face aujourd'hui les entreprises internationales. La vision d'IBM est soutenue par des moyens techniques élaborés, des compétences inégalées et un plan bien défini comprenant des évaluations et des solutions que le client peut utiliser dès aujourd'hui. Selon une approche ouverte, et avec l'aide de plus d'une dizaine de partenaires d'écosystème, ce nouveau cadre permet aux entreprises de mettre à profit les nouvelles technologies pour affronter les défis opérationnels croissants et de se positionner pour devenir plus concurrentielle.

Le projet Big Green forme une partie essentielle de la nouvelle stratégie de centre informatique d'entreprise d'IBM, qui est axée sur les meilleures pratiques en matière de virtualisation, d'informatique écologique, de gestion des services, de sécurité et d'informatique "nuage". Le nouveau centre informatique d'entreprise peut améliorer de façon spectaculaire les performances et l'efficacité énergétique des TI, tout en aidant à faciliter le déploiement rapide de nouveaux services informatiques pour soutenir la croissance de l'entreprise.

Le mois dernier, IBM a annoncé "Software for a Greener World" (logiciels pour un monde plus écologique), un vaste ensemble de fonctions logicielles visant à aider les entreprises à atteindre leurs objectifs écologiques et à optimiser leur infrastructure, les charges de travail et le personnel sur le plan de l'efficacité énergétique. Les capacités couvrent les logiciels IBM Tivoli, WebSphere, Rational, Information Management et Lotus. Par exemple, les logiciels d'IBM peuvent permettre aux entreprises de gérer la consommation de l'énergie dans le centre informatique et au-delà, fournir des applications d'entreprise éconergétiques et des environnements SOA, optimiser les processus internes pour les rendre éconergétiques, produire des rapports sur l'énergie et le carbone afin de documenter la conformité, gérer efficacement le stockage et le traitement de l'information pour réduire les coûts de l'énergie, les émissions de carbone, mais aussi les besoins de déplacement, en accroissant la collaboration entre les régions.

Afin de soutenir les capacités de ses centres informatiques et de répondre aux besoins de ses clients en matière de solutions de bout en bout, IBM continue d'étendre l'architecture ouverte de ses centres informatiques en établissant des relations avec des chefs de file mondiaux dans les technologies d'alimentation et de refroidissement, dont Anixter Inc., Eaton, Emerson Network Power, GE Digital Energy et APC by Schneider Electric.

En plus des solutions technologiques éconergétiques annoncées aujourd'hui, IBM s'intéresse à plusieurs domaines touchant l'énergie et l'environnement, dont les chaînes d'approvisionnement durable, la technologie solaire, les services de gestion du carbone, la gestion évoluée de l'eau, les réseaux de services publics intelligents et les systèmes de transport intelligents. Pour obtenir plus d'information, visitez le site www.ibm.com/green.

Note à l'intention des rédacteurs en chef : Les journalistes inscrits peuvent télécharger des images et un rouleau B de qualité professionnelle à l'adresse www.thenewsmarket.com/ibm.

IBM est une marque déposée d'International Business Machines Corporation aux Etats-Unis et dans d'autres pays. Toutes les autres marques de commerce ou marques déposées appartiennent à leur société respective. Les énoncés concernant des projets de développement futur d'IBM et les calendriers connexes sont présentés à des fins de planification seulement et peuvent faire l'objet de modifications ou de retrait sans préavis.

Renseignements