SOURCE: Alderon Iron Ore Corp.

Alderon Iron Ore Corp.

05 avr. 2017 09h00 HE

Le projet Kami d'Alderon aura des répercussions économiques partout au Canada, y compris des revenus de quelque 7,6 G$ pour les travailleurs et les commerces et des rentrées de l'ordre de 4,4 G$ pour les gouvernements fédéral et provinciaux

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 5 avril 2017) - Alderon Iron Ore Corp. (TSX: IRON) (" Alderon " ou la " Société ") a publié aujourd'hui une évaluation d'impact économique (" EIE ") indépendance relative au projet de mine de fer Kamistiatusset (" Kami "), laquelle indique que le projet engendrera des avantages économiques importants et des répercussions favorables sur l'économie de Terre-Neuve-et-Labrador, du Québec et du Canada. On s'attend que le projet Kami, situé dans la fosse du Labrador, la principale région d'extraction du minerai de fer au Canada, créé plus de 100 000 emplois directs et induits et génère des revenus de l'ordre de 7,6 G$ pour les travailleurs et les commerces, des rentrées globales de 4,4 G$ pour les gouvernements fédéral et provinciaux et un PIB de 19,5 G$ sur une période de 26 ans, dont 2 ans seront consacrés à la construction. Toutes les estimations en dollars sont en monnaie canadienne, à moins d'indication à l'effet contraire.

Commentaire du chef de la direction

" La publication de cette évaluation d'impact économique indépendante marque une autre étape charnière dans nos efforts visant à relancer efficacement le projet Kami et à tirer profit de l'amélioration des conditions du marché du minerai de fer ", a déclaré Mark Morabito, président et chef de la direction d'Alderon Iron Ore Corp. " Les résultats de l'EIE sont éloquents et indiquent clairement que le projet Kami aura un impact économique favorable au Labrador et même plus loin, comme en témoigne la création estimative d'emplois de l'ordre de plus de 100 000 années-personnes et des revenus estimatifs globaux de 7,6 G$ prévus sur la durée de vie du projet. "

" Pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador à elle seule, nous prévoyons que le projet Kami créera environ 32 000 emplois directs et indirects, générera plus de 2,2 G$ en revenus globaux pour les travailleurs et les commerces et contribuera plus de 1,8 G$ en rentrées grandement nécessaires dans les coffres du gouvernement provincial. "

Cette EIE a été réalisée par Strategic Concepts, Inc. (" SCI ") et le Dr Wade Locke de l'Université Memorial pour le compte d'Alderon et avait pour objectifs d'évaluer les répercussions économiques prévues relativement aux dépenses en immobilisations et aux coûts d'exploitation associés au développement du projet Kami. Les répercussions économiques du projet Kami ont été évaluées pour les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador, du Québec, de l'Ontario, et pour le Canada en entier.

Estimations relatives à l'impact économique du projet Kami à Terre-Neuve-et-Labrador

L'EIE prévoit que le projet Kami générera, sur toute sa durée de vie, les avantages suivant pour les citoyens, les collectivités et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador :

  • 2,2 G$ en revenus directs, indirects et induits pour les travailleurs et les commerces locaux;
  • des emplois directs, indirects et induits de l'ordre d'environ 32 000 années-personnes pendant la construction et l'exploitation;
  • des rentrées d'environ 1,8 G$ dans les coffres du gouvernement sous forme de taxes et d'impôts directs, indirects et induits, et
  • une contribution de 14 G$ au PIB provincial par la création de revenus et la production entreprise.

Estimations relatives à l'impact économique du projet Kami au Québec

Selon l'évaluation indépendante, le projet Kami produira les avantages suivants pour les citoyens, les collectivités et le gouvernement du Québec :

  • 3,2 G$ en revenus directs, indirects et induits pour les travailleurs et les commerces locaux;
  • des emplois directs, indirects et induits de l'ordre d'environ 42 260 années-personnes pendant la construction et l'exploitation;
  • des rentrées de l'ordre de 459 M$ dans les coffres du gouvernement sous forme de taxes et d'impôts directs, indirects et induits, et
  • une contribution de 3,2 G$ au PIB provincial.

Estimations relatives à l'impact économique du projet Kami au Canada

Selon l'évaluation indépendante, le projet Kami produira les avantages suivants pour les citoyens, les collectivités, les gouvernements provinciaux et le gouvernement du Canada :

  • 7,6 G$ en revenus directs, indirects et induits pour les travailleurs et les commerces locaux;
  • des emplois directs, indirects et induits de l'ordre d'environ 100 405 années-personnes pendant la construction et l'exploitation;
  • des rentrées globales de 4,4 G$, dont 2,0 G$ dans les coffres du gouvernement fédéral sous forme de taxes et d'impôts directs, indirects et induits, et
  • une contribution de l'ordre de 19,5 G$ au PIB national par la création de revenus et la production entreprise.

" L'achèvement de l'EIE nous permet d'entreprendre maintenant la prochaine étape du développement du projet Kami ", a ajouté M. Morabito. " Compte tenu de l'amélioration des conditions du marché du minerai de fer, notre objectif à court terme consistera à obtenir accès à la fosse de la mine Scully pour la gestion des rejets miniers et de renforcer notre équipe de direction. "

Cette étude d'impact économique a été réalisée en utilisant le profil de production, les hypothèses relatives aux coûts d'exploitation et les projections quant aux dépenses en immobilisations contenus dans le rapport technique intitulé " Re-Scoped Preliminary Economic Assessment of the Kamistiatusset (Kami) Iron Ore Property, Labrador " (Évaluation économique préliminaire reformulée de la mine de fer Kamistiatusset [Kami], Labrador) daté du 28 février 2017 (le " Rapport d'EEP "). Les répercussions économiques associées au développement du projet Kami ont été analysées selon éléments, notamment en ce qui a trait aux flux de trésorerie, à l'emploi, aux revenus, au PIB, aux taxes, aux impôts et à la sensibilité relativement à la fluctuation du cours des marchandises, de même qu'aux dépenses en immobilisations et aux coûts d'exploitation.

Mise à jour relative au site de Wabush

La Société a déposé une offre d'achat ferme (l'" Offre ") visant l'acquisition de certains actifs de la mine Scully dont la Société a besoin pour éliminer les rejets miniers produits par le projet Kami, tel qu'il est décrit dans l'EEP (les " Actifs de la mine Scully "). En contrepartie des Actifs de la mine Scully, la Société a offert de verser la somme de 1 000 000 $ et de prendre en charge certains passifs et certaines obligations associés à la propriété et à l'exploitation des actifs de la mine Scully. La Société a versé un dépôt de 250 000 $ qui doit être appliqué au prix d'achat au moment de la conclusion de la transaction.

Cette Offre a été présentée dans le cadre du processus de mise en vente officiel entrepris par Wabush Mines, Wabush Resources Inc., Wabush Iron Co. Limited, Wabush Lake Railway Company Limited (collectivement, les " Vendeurs ") en collaboration avec le cabinet FTI Consulting Canada Inc. (le " Vérificateur "). Conformément au processus de vente, toutes les offres doivent être présentées au plus tard à 17 h (heure de Toronto), le 27 mars 2017. Les Vendeurs, après consultation auprès du Vérificateur, passera ensuite en revue les offres ainsi présentées et choisira s'il convient d'en accepter une ou l'autre. Si l'Offre de la Société n'est pas acceptée, le dépôt lui sera rendu.

Si l'Offre de la Société est acceptée, la conclusion de toute éventuelle transaction relative à l'acquisition des Actifs de la mine Scully est toutefois assujettie à de nombreuses conditions, y compris la signature d'une entente finale, entre les Vendeurs et la Société, sur les modalités de la transaction, l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation et du tribunal et autres conditions usuelles dans le cas d'une transaction de ce type. Il est impossible de garantir que l'Offre de la Société sera acceptée ou, si elle est acceptée, que la transaction visant l'acquisition des Actifs de la mine Scully sera bel et bien conclue.

Évaluation économique préliminaire

Selon le Rapport d'EEP, on prévoit que la construction du projet Kami prendra environ 29 mois et que le projet produira 182 millions de tonnes de concentré de minerai de fer sur un horizon d'exploitation de 24 ans. Alderon a commandé le Rapport d'EEP dans le but d'évaluer les économies potentielles sur le plan des dépenses en immobilisations et des coûts d'exploitation à la suite des changements observés sur le marché du minerai de fer.

Les faits saillants suivants sont tirés du Rapport d'EEP et illustrent l'amélioration des conditions du marché pour le projet (montants en USD) :

  • valeur actuelle nette (" VAN ") estimative avant impôts de 1,377 G $ US à un taux d'actualisation de 8 %, selon un taux de production moyen de 7,8 millions de tonnes de concentré de minerai de fer par année, à une teneur de 65,2 %, sur toute la durée de vie de la mine;
  • total des dépenses en immobilisations (compte non tenu des capitaux de soutien) estimé à 897,5 M $ US, en baisse comparativement à 1,3 G $ US dans l'étude de faisabilité de 2012*;
  • coûts d'exploitation estimatifs de 31,08 $ US/tonne, en baisse comparativement à 42,17 $ US/tonne dans l'étude de faisabilité de 2012*;
  • le prix de vente FOB du concentré utilisé dans l'EEP est de 65,30 $ US/tonne. Ce prix a été calculé à partir d'une hypothèse sur le prix du minerai de fer qui est largement inférieure au prix au comptant actuel;
  • le taux de rendement interne (avant impôts) pour le projet est de 23,8 %, et
  • la période de remboursement prévue est de 3,9 ans.

*L'étude de faisabilité de 2012 tenait compte d'un taux de change de 1,00 $ CA = 1,00 $ US, et les chiffres étaient exprimés en dollars constants du T4-2012. Aucune majoration ni inflation n'a été appliquée aux coûts pour les convertir en dollars du T1-2017. Le taux de change utilisé dans la présente EEP est de 1,00 $ CA = 0,77 $ US.

L'EEP démontre également que, après impôts, la VAN s'établit à 712 M $ US, à un taux d'actualisation des flux de trésorerie de 8 %. Le TRI après impôts pour le projet est de 17,9 %, et la période de remboursement est de 4,7 ans. L'analyse après impôts est fondée sur un certain nombre d'hypothèses qui sont expliquées de manière exhaustive dans le rapport.

Le Rapport d'EEP a été préparé sous la direction de M. Angelo Grandillo, P.Eng, de BBA, une personne qualifiée aux termes de la norme canadienne NI 43-101, avec la collaboration de Gemtec et de WGM. M. Grandillo est une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101 et il est indépendant d'Alderon. M. Grandillo a passé en revue et approuvé les renseignements techniques contenus dans la présente section du communiqué de presse. M. Grandillo a vérifié toutes les données sous-jacentes aux renseignements techniques divulgués dans la présente section du communiqué de presse.

Les renseignements additionnels sur le projet Kami et les résultats de l'EEP se trouvent dans le Rapport d'EEP déposé sur SEDAR au www.sedar.com.

Alderon est un chef de fil canadien dans le développement du minerai de fer. Le projet Kami est la propriété d'Alderon (75 %) et du HBIS Group Co. Ltd. (25 %) (anciennement Hebei Iron & Steel Group Co. Ltd.) (" HBIS ") par le truchement de Kami Mine Limited Partnership et est situé dans la principale région canadienne d'extraction du minerai de fer et entouré par deux importantes mines de minerai de fer en exploitation. Les installations portuaires de manutention sont situées à Sept-Îles, le plus important port de transit du minerai de fer en Amérique du Nord. HBIS est le partenaire stratégique d'Alderon dans le développement du projet Kami et le deuxième producteur d'acier en importance de la Chine.

Pour en savoir plus sur Alderon, veuillez consulter notre site Web au www.alderonironore.com.

Alderon fait partie du groupe de sociétés King & Bay West. King & Bay West est une banque d'investissement et une société de services de gestion qui se spécialise dans l'identification, le financement, le développement et la gestion des occasions de croissance dans les secteurs des ressources et de la technologie.

ALDERON IRON ORE CORP.
Au nom du conseil d'administration
" Mark J. Morabito "
Président et chef de la direction

Mise en garde relative à l'information prospective.

Le présent communiqué de presse contient de " l'information prospective " au sens de la Private Securities Litigation Reform Act des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières concernant des événements anticipés qui pourraient se dérouler à l'avenir. L'information prospective contenue dans le présent communiqué de presse inclut, mais sans s'y limiter, des déclarations sur i) les détails de la reformulation du projet Kami, y compris les économies potentielles sur le plan des dépenses en immobilisations et des coûts d'exploitation; ii) le marché et le prix futur du minerai de fer et des produits connexes; iii) les exigences prévues relativement aux infrastructures; iv) la capacité à accéder Actifs de la mine Scully ou de les acquérir; v) les résultats de l'EIE et vi) les résultats du rapport d'EEP, notamment les déclarations sur la production future, les coûts d'exploitation futurs et les dépenses en immobilisations futures, le TRI et la VAN prévus, la période de remboursement et les calendriers de construction et de production du projet Kami.

Dans certains cas, il est possible de reconnaître l'information prospective à l'utilisation de divers termes ou expressions, notamment : " planifie ", " prévoit ", " ne prévoit pas ", " est prévu ", " budget ", " prévu ", " estimations ", " prévisions ", " a l'intention ", " anticipe ", " n'anticipe pas " ou " croit ", ou encore des variations de ces termes et expressions; il est également probable que des termes ou des expressions comme " peuvent ", " devraient ", " pourraient ", " il se peut ", " seront prises ", " se produiront " ou encore " seront atteints ou réalisés " à l'égard de mesures, d'événements, de résultats à venir ou d'autres attentes, croyances, plans, objectifs, suppositions, intentions ou déclarations quant à des événements ou à des rendements à venir soient utilisés. L'information prospective contenue dans ce communiqué de presse se fonde sur certains facteurs et certaines suppositions concernant, entre autres, l'obtention d'approbations du gouvernement et d'autres organismes, l'estimation des ressources minérales, la réalisation des estimations de ressources relatives au prix du minerai de fer et des autres métaux, le moment et le montant des futures dépenses en développement, l'estimation des besoins initiaux et subséquents d'investissement en immobilisations, l'estimation des coûts de la main-d'œuvre et de l'exploitation, la disponibilité des matériaux et du financement nécessaires pour continuer à explorer et à développer le projet Kami à court et à long terme, le progrès des activités d'exploration et de développement, la capacité de la Société à accéder au site de la mine Scully de Wabush; la capacité de la Société à utiliser le quai multi-usagers du Port de Sept-Îles, l'obtention des approbations réglementaires nécessaires, l'estimation des coûts d'assurance, ainsi que des suppositions concernant les fluctuations de devises, les risques environnementaux, les conflits ou revendications de titres de propriété et autres questions semblables. Même si la Société estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information actuellement disponible, elles pourraient se révéler erronées.

L'information prospective suppose des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, rendements ou réalisations réels de la Société soient substantiellement différents des résultats, rendements ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par cette information prospective. De tels facteurs comprennent des risques inhérents à l'exploration et au développement des gisements minéraux, y compris des risques relatifs à la modification des paramètres du projet, à mesure que les plans sont redéfinis, notamment : la possibilité que les activités minières ne commencent pas au projet Kami; les risques liés aux variations des ressources minérales, de la teneur ou des taux de récupération découlant des activités d'exploration et de développement en cours; les risques liés à l'accessibilité au transport ferroviaire, aux sources d'alimentation et aux installations portuaires; les risques liés aux variations du cours, de la demande et de l'approvisionnement mondial de minerai de fer et des produits connexes; les risques relatifs à l'augmentation du niveau de concurrence sur le marché pour le minerai de fer et les produits connexes et dans le secteur minier en général; les risques liés à la conjoncture mondiale et aux incertitudes inhérentes à l'estimation des ressources minérales; les risques liés à l'accès et à la disponibilité; les risques liés à la confiance dans le personnel clé; les risques opérationnels inhérents aux activités minières, y compris les risques d'accident, de conflit de travail, d'augmentation des coûts d'immobilisations et d'exploitation ainsi que les risques potentiels de retards ou d'augmentation des coûts au cours de la mise en valeur; les risques liés à la réglementation, notamment en matière d'obtention des permis ou des licences nécessaires; les risques liés au financement, à la capitalisation et aux liquidités, y compris le risque que le financement nécessaire aux activités d'exploration et de développement du projet Kami ne soit pas disponible selon des modalités satisfaisantes ou soit inexistant; les risques liés aux litiges en matière de titres et de droits de propriété; les risques liés aux litiges avec les groupes autochtones; les risques liés à l'acquisition par un tiers du site de la mine Scully de Wabush; les risques d'une disponibilité insuffisante au quai multi-usagers du Port de Sept-Îles ne permettant pas à la Société d'y accéder; les risques environnementaux; et les autres risques définis dans la section " Facteurs de risque " de la notice annuelle du dernier exercice financier de l'entreprise ou d'autres rapports ou documents déposés auprès d'organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières. Par conséquent, le lecteur ne doit pas se fier indûment à l'information prospective. L'information prospective est fournie en date de la publication du présent communiqué de presse. Sauf pour ce qui est des exigences des lois sur les valeurs mobilières en vigueur, la Société ne reconnaît aucune obligation de modifier ou de réviser publiquement l'information prospective.

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements, communiquer avec :

    Joe Racanelli (NATIONAL Equicom)
    1-416-586-1943
    jracanelli@national.ca