Sept-Iles sans URANIUM

Sept-Iles sans URANIUM

04 mars 2012 13h00 HE

Le Québec dit non à l'uranium

MOISIE, QUEBEC--(Marketwire - 4 mars 2012) - En 2009, sur la Côte-Nord du Québec, la population de Sept-Îles, avec l'aide de Sept-Îles sans uranium, avait manifesté son désaccord contre le projet de la compagnie Terra Venture. Ils ont eu gain de cause et la compagnie a abandonné le projet.

En 2010 c'était au tour du projet de Terra Firma Resources d'être dénoncé par les citoyens de la Baie-des-Chaleurs, dans la région Est du Québec. La compagnie s'est retirée de ce projet au début de 2012 grâce aux pressions du regroupement Stop Uranium Baie-des-Chaleurs.

Dans la MRC de Minganie, sur la Côte-Nord du Québec, la totalité des 8 municipalités et une communauté autochtone ont voté des résolutions contre l'exploration et l'exploitation de l'uranium. Pourtant la compagnie Uracan Resources entend rester dans la région. Le regroupement citoyen Minganie sans uranium et les élus de la région demandent que les résolutions soient respectées.

Le Conseil de bande de Mistissini et le Grand conseil des Cris se sont aussi dit contre le projet Matoush de la compagnie Strateco.

Au Québec 320 municipalités (25%) ont voté des résolutions contre l'uranium. Partout au Québec où un projet uranifère est annoncé la population proteste, il n'y a aucune acceptabilité sociale. Des groupes de citoyens se forment partout sur le territoire et travaillent ensemble pour demander un moratoire sur l'uranium au Québec.

Nous profitons du PDAC International Convention, Trade Show & Investors Exchange pour sensibiliser les investisseurs miniers à cette réalité. Il y a plusieurs autres ressources que les minerais radioactifs au Québec, nous vous remercions de choisir vos investissements dans le respect des québécois.

Renseignements

  • Sept-Iles sans uranium
    Marc Fafard
    418-961-3517

    Minganie sans uranium
    Claude Lussier
    418-949-2131