TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

29 août 2011 15h29 HE

Le rapport final d'impact environnemental réaffirme l'impact environnemental limité de l'oléoduc Keystone XL

WASHINGTON, D.C.--(Marketwire - 29 août 2011) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) est heureuse de constater que le Rapport final d'impact environnemental (RFIE) pour l'oléoduc de pétrole brut Keystone XL a réaffirmé l'intégrité environnementale du projet.

Il s'agit du troisième rapport d'impact environnemental publié par le département d'État américain sur Keystone XL depuis le début du processus de révision en 2008. « Le rapport final d'impact environnemental réaffirme les conclusions des deux rapports d'impact environnemental précédents, à savoir que l'oléoduc Keystone XL n'aura nul impact significatif sur l'environnement », a déclaré Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Le rapport final d'impact environnemental publié aujourd'hui continue à montrer l'attention portée à la sécurité et à l'environnement dans le développement de cet oléoduc essentiel en Amérique du Nord. »

Le processus de révision environnementale pour Keystone XL (débouchant sur le RFIE) a constitué le processus de révision le plus détaillé et le plus complet jamais entrepris par le département d'État en ce qui concerne un oléoduc transfrontalier. « Nous sommes conscients des efforts déployés par le département d'État afin que ce processus soit aussi transparent et exhaustif que possible, en particulier le besoin de consultations de plus de 10 autres agences fédérales », a ajouté M. Girling. « Nous apprécions leur engagement ininterrompu afin de terminer leur révision avant la fin de cette année. »

Le RFIE consiste en neuf volumes et fait plus de 1 000 pages. Keystone XL a été soumis à une révision exhaustive pendant 36 mois, notamment de nombreuses réunions publiques, de multiples périodes de commentaires publics, la soumission et la révision de milliers de pages d'information et de réponses à des centaines de questions détaillées.

Dans sa revue préliminaire des conclusions du RFIE, TransCanada note que:

  • L'analyse des impacts potentiels associés au projet suggère qu'il n'y aurait aucun impact significatif affectant la majorité des ressources longeant le corridor proposé pour le projet.
  • L'incorporation des 57 conditions spéciales spécifiques au projet développées par la PHMSA accorderait au projet un niveau de sécurité supérieur à celui de tout oléoduc domestique typique construit selon les normes actuelles.
  • La route proposée est la plus courte et celle qui dérangerait le moins possible de terres et de masses d'eau, ce qui réduirait l'impact environnemental. Des itinéraires alternatifs proposés pour éviter l'aquifère d'Ogallala et les dunes du Nebraska ne sont pas préférables pour des raisons environnementales et autres.
  • Le pétrole brut dérivé des sables bitumeux ne présente pas les caractéristiques uniques qui suggéreraient un taux de corrosion potentiel plus élevé au cours du transport en oléoduc.

Maintenant que le RFIE a été publié, commence une période de commentaires de 90 jours pour déterminer si le Keystone XL est dans l'intérêt national des États-Unis. M. Girling pense que c'est le cas.

« Le soutien croissant apporté à Keystone XL prouve que le public, les leaders d'opinion et les représentants élus voient clairement les avantages que cet oléoduc apportera aux Américains », a ajouté M. Girling. « La question fondamentale est celle de la sécurité énergétique. Grâce au système Keystone, les États-Unis peuvent s'assurer un approvisionnement stable et fiable en pétrole brut provenant du Canada, où nous protégeons les droits de l'homme et l'environnement, ou bien ils peuvent importer du pétrole plus coûteux de nations qui ne partagent ni les intérêts ni les valeurs américaines. »

Outre la sécurité énergétique, Keystone XL apportera d'importants avantages économiques bien nécessaires aux États traversés et à l'ensemble des États-Unis. Le projet sera entièrement financé par le secteur privé, sans un sou de subvention gouvernementale. Au cours des opérations, TransCanada contribuera plus de 5 milliards de dollars en impôts fonciers aux communautés traversées par Keystone XL. Au total, le projet Keystone XL devrait apporter une stimulation de 20 milliards de dollars à l'économie américaine pendant sa construction.

Les avantages de Keystone XL ne se limitent pas cependant aux États traversés par l'oléoduc. De la fabrication de tuyaux en Arkansas à celle de pompes et moteurs en Ohio, des travailleurs de presque tous les états américains bénéficieront du projet et du développement en cours des sables bitumeux canadiens. Dans les jours suivant l'approbation réglementaire de Keystone XL, TransCanada mettra au travail 20 000 Américains sur la construction du projet. En plus de ces emplois directs, des études indépendantes ont calculé que la construction de Keystone XL permettra la création de 118 000 emplois supplémentaires et indirects pour les entreprises locales.

Si la construction de l'oléoduc commence au début de 2012, Keystone XL devrait être opérationnel en 2013.

Forte d'une expérience de plus de 60 ans, la société TransCanada est un chef de file de l'aménagement responsable et de l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, notamment des gazoducs, des oléoducs, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. Son réseau de gazoducs détenus en propriété exclusive s'étend sur plus de 57 000 kilomètres (35 500 milles) et permet d'accéder à pratiquement tous les grands bassins d'approvisionnement gazier en Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus importants fournisseurs de stockage de gaz naturel et de services connexes sur le continent avec une capacité de stockage d'environ 380 milliards de pieds cubes. Producteur d'électricité indépendant en plein essor, TransCanada détient, en totalité ou en partie, des installations ayant une capacité de production de plus de 10 800 mégawatts d'électricité au Canada et aux États-Unis. TransCanada aménage l'un des plus grands systèmes de transport de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada sont inscrites à la cote des Bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site : www.transcanada.com.

INFORMATION PROSPECTIVE

Ce communiqué de presse peut contenir certains renseignements à caractère prospectif et qui sont exposés à d'importants risques et incertitudes. Les expressions « prévoit que », « s'attend à », « croit que », « pourrait », « devrait », « estime que », « projet », « perspectives », « prévision » ou autres expressions semblables permettent d'identifier une information prospective. Les énoncés prospectifs du présent document ont pour objet de fournir aux détenteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs potentiels des informations concernant TransCanada et ses filiales, notamment l'évaluation par la direction des perspectives et des plans d'exploitation et financiers futurs de TransCanada et de ses filiales. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document peuvent comprendre notamment des énoncés concernant les perspectives commerciales, les projets et le rendement financier de TransCanada et de ses filiales, les attentes ou projections futures et les stratégies et buts en matière de croissance et d'expansion. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur l'information accessible au moment de la formulation de ces énoncés. Les résultats ou les événements réels pourraient bien différer des attentes précisées dans ces énoncés prospectifs.

Les facteurs susceptibles de faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes actuelles comprennent notamment la capacité de TransCanada de mettre en œuvre avec succès ses initiatives stratégiques et si de telles initiatives stratégiques donneront les résultats prévus, le rendement opérationnel de l'oléoduc de TransCanada et ses actifs énergétiques, la disponibilité et le prix des matières premières énergétiques, la capacité de paiements, les processus et décisions réglementaires, la modification des lois et règlements environnementaux et autres, les facteurs concurrentiels dans le secteur des oléoducs et de l'énergie, la construction et la conduite à terme des projets d'immobilisation, la main-d'œuvre, les coûts de l'équipement et du matériel, l'accès aux marchés des capitaux, les taux de change et d'intérêt, les développements technologiques et la conjoncture économique prévalente en Amérique du Nord. En raison de son caractère même, l'information prospective est exposée à divers risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et l'expérience de TransCanada diffèrent sensiblement des résultats attendus ou des attentes formulées. Pour obtenir des renseignements additionnels sur ces facteurs et sur d'autres sujets, on consultera les rapports déposés par TransCanada auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (la Securities and Exchange Commission). Le lecteur se gardera d'accorder trop d'importance à cette information prospective, qui est formulée à la date de la rédaction du présent communiqué de presse ou à une autre date, et d'utiliser l'information portant sur l'avenir ou les perspectives financières à d'autres fins que celles prévues. TransCanada nie toute obligation de mettre à jour publiquement ou de réviser toute information prospective, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements éventuels ou d'autres facteurs, sauf si la loi l'exige.

Renseignements

  • TransCanada
    Renseignements aux médias:
    Terry Cunha/Shawn Howard
    403.920.7859 or 800.608.7859
    Twitter @TransCanadaPR

    TransCanada
    Renseignements aux investisseurs & analystes:
    David Moneta/Terry Hook/Lee Evans
    403.920.7911 or 800.361.6522