Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

12 sept. 2011 14h34 HE

Le règlement d'une revendication territoriale historique permet un nouveau départ pour les Premières nations de Bigstone et de Peerless Trout

WABASCA, ALBERTA--(Marketwire - 12 sept. 2011) - Une cérémonie spéciale a eu lieu aujourd'hui à Wabasca afin de célébrer le règlement d'une revendication territoriale historique dans la région du nord de l'Alberta, et de souligner un nouveau départ important pour les Premières Nations de Bigstone et de Peerless Trout. L'honorable John Duncan, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, et l'honorable Len Webber, ministre des Relations avec les Autochtones de l'Alberta, ont participé à cette activité en compagnie du chef Gordon Auger, la Nation crie de Bigstone, du chef James Alook, Première Nation de Peerless Trout, et de membres de la collectivité.

« Aujourd'hui, nous célébrons la signature du règlement d'une des revendications territoriales les plus importantes et les plus complexes de l'histoire canadienne, a déclaré le ministre Duncan. Cette entente historique permettra aux Premières Nations de Bigstone et de Peerless Trout de tourner la page, et leur accordera de nouvelles possibilités de développement économique qui entraîneront des avantages à long terme pour les membres de ces Premières Nations. »

« Aujourd'hui marque un jalon important pour la Nation crie de Bigstone étant donné que ses membres célèbrent le règlement d'une revendication territoriale historique liée à des enjeux qui remontent à la signature du traité de 1899, a expliqué Gordon Auger, chef de la Nation crie de Bigstone. Ce règlement représente un nouveau départ pour notre collectivité, ainsi que l'offre de nouvelles possibilités pour tous. Je suis fier de l'engagement et du dévouement démontrés au fil des ans par notre équipe de négociation, et très heureux que les membres de la collectivité aient voté en grand nombre en faveur de ce règlement. »

« Le règlement de cette revendication territoriale historique concernant la région du nord de l'Alberta a permis de créer la Première Nation de Peerless Trout, a affirmé James Alook, chef de la Première Nation de Peerless Trout. Aujourd'hui marque un nouveau départ pour les membres de la Première Nation étant donné que nous sommes désormais reconnus en tant que telle, et aurons les ressources nécessaires pour bâtir une collectivité. Nous faisons des progrès relativement à l'établissement de cette nouvelle collectivité qui offrira de nombreux avantages à ses membres et leur permettra de grandir et de s'épanouir. »

« Depuis 1986, l'Alberta a joué un rôle clé dans le règlement de 13 revendications territoriales et celui de la Nation crie de Bigstone est le plus important, a déclaré l'honourable Len Webber, ministre des Relations avec les Autochtones. Cet accord offre plus de certitude au secteur privé, mais, surtout, un avenir meilleur et plus prospère aux membres de la Nation crie de Bigstone et à ceux de la nouvelle Première Nation de Peerless Trout. »

Une des composantes essentielles du règlement est la création d'une nouvelle bande pour les collectivités de Peerless Lake et de Trout Lake. Jusqu'à récemment, la Nation crie Bigstone comptait cinq collectivités, soit une sur la réserve de Wabasca et quatre dans des collectivités à Calling Lake, Chipewyan Lake, Peerless Lake et Trout Lake. Les membres de la Première Nation de Peerless Trout sont d'anciens membres de la Nation crie Bigstone qui, historiquement, se sont toujours considérés distincts et séparés de celle-ci. La Première Nation de Peerless Trout a été officiellement créée le 19 mai 2010, et sera désormais gouvernée par un chef et un conseil qui lui sont propres. De plus, les membres de cette Première Nation (et ceux de celle de Bigstone) pourront profiter de possibilités de développement économique plus viables issues de la signature du règlement.

Le règlement met fin à des questions laissées en suspens et concernant des promesses faites dans le cadre de traités qui datent de la fin des années 1800. Il prévoit l'octroi d'environ 259 millions de dollars ainsi que la transformation d'au plus 140 000 acres de terres de la Couronne inoccupées en nouvelles terres de réserve. En ce qui concerne le financement accordé, 59 millions de dollars sont prévus pour différents projets de rénovation et la construction de nouvelles infrastructures. Le gouvernement de l'Alberta s'est engagé à fournir 28 millions de dollars et à construire deux nouvelles écoles primaires à Peerless Lake et à Trout Lake, ainsi qu'une usine de traitement des eaux dans chacune de ces collectivités.

Les règlements négociés contribuent à renouer et à renforcer les relations, ainsi qu'à offrir des avantages à tous les Canadiens. Ces avantages prennent notamment la forme de retombées économiques, de nouvelles occasions de partenariats d'affaires et de certitude pour les Premières Nations, le secteur privé et les collectivités avoisinantes. Les négociations mènent à des solutions avantageuses pour tous qui concilient les intérêts de tous les Canadiens.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Moira Wolstenholme
    Attachée de presse
    Cabinet de l'honorable John Duncan
    (819) 997-0002

    Relations avec les médias
    Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
    (819) 953-1160

    Nation crie Bigstone
    Communications
    Loretta Gladue
    (780) 331-3174

    Première Nation de Peerless Trout
    Communications
    Linda Noskie
    (780) 701-5615