Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

17 déc. 2013 09h28 HE

Le report de la bonification du RPC fait mal aux travailleurs

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 17 déc. 2013) - En retardant encore la bonification du Régime de pensions du Canada, le gouvernement fédéral conservateur risque de faire de la retraite un rêve inatteignable pour des millions de Canadiens, selon le Syndicat canadien de la fonction publique, le plus grand syndicat du pays.

« Impossible de nier l'évidence : les travailleurs canadiens font face à une crise de la sécurité du revenu à la retraite. Plus de 11 millions de travailleurs n'ont pas de régime de retraite au travail. De plus, après des décennies de stagnation des salaires, la grande majorité des travailleurs sont incapables d'épargner. Il serait dangereux de fermer les yeux sur cette réalité, il serait répréhensible de ne rien faire », a lancé le président du SCFP, Paul Moist en réaction aux résultats de la rencontre entre les ministres provinciaux et territoriaux des Finances et leur homologue fédéral Jim Flaherty.

Le ministre Flaherty continue de reporter la bonification du RPC, malgré le consensus croissant entre les provinces et les territoires et l'appui massif de la population à cette idée. Or, les spécialistes de la finance et des pensions s'entendent pour dire que le RPC constitue le moyen le plus sûr, le plus efficace et le plus abordable pour assurer un revenu décent à la retraite au plus grand nombre de Canadiens.

« Aucune donnée empirique crédible ne vient appuyer la prétention voulant qu'une bonification du RPC nuise à l'économie. Quelle piètre excuse pour manquer de leadership, alors que la population a tant besoin que le gouvernement agisse dans ce dossier capital. Les cotisations au RPC constituent un salaire reporté, comme toutes les cotisations à des régimes de retraite, qu'ils soient privés ou publics. Pourtant, le ministre Flaherty persiste à les qualifier d'impôt sur la masse salariale. Quelle tromperie! », a déclaré Paul Moist.

Le SCFP continuera de collaborer avec le Congrès du travail du Canada, ses alliés et tous les Canadiens qui demandent la bonification du RPC. On pourrait doubler les prestations du RPC en augmentant graduellement les cotisations des employeurs et des employés, ce qui permettrait à des millions de Canadiens d'avoir un revenu digne à la retraite.

« Le gouvernement conservateur continue à préconiser des solutions inefficaces comme les REER et les autres véhicules d'épargne volontaire. Les travailleurs exigent de l'action dans le dossier de la bonification du RPC », a conclu Paul Moist.

Renseignements

  • Philippe Gagnon
    Agent des communications, SCFP
    (613) 894-0146
    pgagnon@scfp.ca