Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ontario

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ontario

04 févr. 2012 12h06 HE

Le SCFP-Ontario annonce son soutien au projet de loi 13 sur la prévention de l'intimidation

RICHMOND HILL, ONTARIO--(Marketwire - 4 fév. 2012) - Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le plus important syndicat de l'Ontario avec ses 230 000 membres, demande instamment à tous les Ontariens d'appuyer le projet de loi 13 - La loi pour des écoles tolérantes et de soutenir les étudiants dans leur campagne pour l'élimination de l'intimidation envers des organisations étudiantes comme les Alliances hétéros-gais.

« Le projet de loi 13 est une étape importante vers l'élimination de l'intimidation dans les écoles de partout en Ontario, a affirmé le président du SCFP-Ontario, Fred Hahn. Le SCFP-Ontario appuie ce projet de loi et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu'il soit adopté. »

La dernière journée de la conférence annuelle du Comité de coordination des travailleurs des conseils scolaires de l'Ontario a été « Une journée contre l'intimidation » à laquelle ont participé Fred Hahn, la ministre de l'Éducation de l'Ontario, Laurel Broten et la présidente de l'Association des élèves conseillers et conseillères de l'Ontario (AECO), Jenny Williams. La ministre Broten a souligné qu'il est important que tous les éléments de la communauté scolaire s'unissent pour combattre l'intimidation.

« Nous avons tous la responsabilité de faire de nos écoles des lieux sécuritaires et inclusifs, a dit Mme Broten. Je suis fière de travailler avec des partenaires comme le SCFP et l'AECO pour affirmer ensemble que l'intimidation et l'intolérance n'ont pas leur place dans nos écoles. »

S'il est adopté, le projet de loi 13 obligera les conseils scolaires de l'ensemble de l'Ontario à appuyer les élèves qui désirent créer des organisations faisant la promotion de l'égalité et se portant à la défense de lieux d'apprentissage libres de discrimination et d'intimidation. Afin d'indiquer leur soutien, les délégués à la conférence ont fièrement arboré des foulards roses.

« Tous les jours, des milliers d'enfants de partout en Ontario s'absentent de l'école par crainte d'être victimes d'intimidation. Les membres du SCFP ne font pas qu'appuyer ce projet de loi a dit Fred Hahn à Jenny Williams, dont l'organisation représente plus de 2,4 millions d'étudiants, ils sont ici aujourd'hui afin d'affirmer aux étudiants qui sont victimes d'intimidation qu'ils sont là pour eux. Les secrétaires d'écoles, les concierges, les adjoints à l'enseignement et les autres membres du personnel de soutien ont un rôle important à jouer pour assurer un environnement scolaire sécuritaire et nos membres sont impatients de se lever et de faire leur part. »

À la suite d'un premier sondage mené auprès des étudiants, l'AECO a révélé une statistique alarmante, près de 46 pour cent des étudiants ontariens ont été victimes d'intimidation.

« Nous voulons nous assurer que tout ce qui concerne l'intimidation est pris en compte, a dit Jenny Williams. Nous sommes impatients de travailler avec les partis politiques et les acteurs du milieu de l'éducation comme le SCFP-Ontario à faire avancer ce projet de loi qui permettra de protéger les étudiants à l'avenir. »

Renseignements

  • Paris Meilleur
    Service des communications du bureau de la ministre
    416-571-1371

    Jenny Williams
    Présidente de l'AECO
    416-550-1132

    Marjorie Savoie
    Service des Communications du SCFP
    613-864-9924