Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

27 août 2014 14h45 HE

Le SCFP souhaite éviter une grève des services de transport scolaire avant la rentrée des classes

Dernière chance ce weekend d'arriver à une entente

NORTH BAY, ONTARIO--(Marketwired - 27 août 2014) - Les membres de la section locale 1165-6 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), représentant sept travailleurs qui assurent la planification et le déroulement des services de transport aux conseils scolaires du nord de l'Ontario, espèrent éviter une grève qui pourrait être déclenchée dès le 2 septembre 2014.

Les travailleurs sont à l'emploi d'un consortium de transport, Nipissing-Parry Sound Student Transportation Services (NPSSTS), assurant les services de transport pour quatre conseils scolaires de la région : le Conseil scolaire Franco-Nord, le Conseil scolaire de district du Nord-Est de l'Ontario, le Near North District School Board et le Nipissing-Parry Sound Catholic District School Board.

« Nous nous engageons à faire notre possible pour négocier un contrat équitable qui assure la continuité et la sécurité des services de transport scolaire dans notre région, et ce, sans interruption de service » a déclaré Madame Monique Drapeau, conseillère syndicale du SCFP.

« Nos membres travaillent fort pour assurer que les enfants arrivent à l'école à l'heure et en toute sécurité. Mais les changements proposés sont complètement inacceptables. ».

Madame Drapeau a expliqué que les travailleurs ne font pas partie de l'ensemble des travailleurs de conseils scolaires et qu'ils ont leur propre convention collective. Pourtant la direction du NPSSTS refuse de reconnaître cette distinction et tente de choisir à son avantage des dispositions dans la convention collective des travailleurs de conseils scolaires qui entraîneraient des reculs importants dans les conditions de travail des membres.

Le syndicat estime que les négociateurs pour la direction tentent de choisir uniquement les dispositions de la convention collective des travailleurs de conseils scolaires conclue en décembre 2012 qui favorisent la direction, et qui sabrent dans les conditions de travail en place.

Les deux parties ont accepté en janvier 2014, de continuer les pourparlers dans le but de résoudre les conflits en suspens. Le syndicat a présenté une requête qui leur semblait juste. La semaine dernière, le Conseil de directeurs a complètement rejeté la requête.

Les membres ont voté 100 pour cent en faveur d'une grève si les pourparlers en médiation n'aboutissent pas à une entente.

« Cette section locale a été en grève pour un mois en 2005, et les travailleurs on fait des sacrifices à l'époque, et maintenant cet employeur veut faire encore d'autres coupures » a souligné Madame Drapeau.

« Si la direction du NPSSTS n'abandonne pas leurs demandes, et si nous ne pouvons pas négocier une entente équitable, les élèves et les parents pourraient faire face à des problèmes de transport la semaine prochaine - c'est la dernière chose voulue », a ajouté Madame Drapeau.

Le SCFP encourage les parents et résidents à communiquer avec les conseillers scolaires pour les encourager à mettre de la pression sur l'employeur pour éviter une grève.

Renseignements

  • Monique Drapeau
    Conseillère syndicale du SCFP
    705-474-9765

    Colin MacDougall
    Président, SCFP 1165
    705-493-1951 (mobile)

    Mary Unan
    Conseiller aux communications du SCFP
    905-739-3999, poste 379, ou 647 390 9839