Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

29 juin 2012 11h51 HE

Le secrétaire parlementaire Pierre Lemieux souligne l'engagement du gouvernement Harper en matière de science agricole

LAKEFIELD, ONTARIO--(Marketwire - 29 juin 2012) - Aujourd'hui, dans le cadre d'une tournée régionale du Sud de l'Ontario, le secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture, Pierre Lemieux, a visité une ferme pour se familiariser avec les effets néfastes des mouches d'étable dans les fermes d'élevage de bovins laitiers et de bovins de boucherie.

« Notre gouvernement s'intéresse toujours à la science appliquée et aux solutions logiques susceptibles d'aider nos agriculteurs à accroître leurs profits », a déclaré le secrétaire parlementaire Lemieux. « Notre gouvernement encourage ce genre de recherche financée par le secteur privé, qui aide directement nos éleveurs de bovins laitiers et de bovins de boucherie à améliorer leur rentabilité. »

Dans le cadre de sa tournée, M. Lemieux a appris que les mouches piqueuses peuvent avoir une influence considérable sur les résultats financiers des fermes d'élevage, mais qu'il est possible de contrôler ces insectes. David Beresford, Ph.D., professeur de biologie à l'Université Trent, étudie les façons d'atténuer ce problème.

« Je suis heureux que notre gouvernement s'intéresse à la recherche appliquée. Les mouches piqueuses, par exemple, coûtent 3 milliards de dollars par année aux éleveurs de bovins laitiers et de bovins de boucherie en Amérique du Nord, sous forme de perte de poids et de production », a fait remarquer M. Beresford. « Grâce à ma recherche, j'ai été en mesure de ralentir de 15 p.100 le taux de croissance des mouches piqueuses sur les fermes et j'espère être en mesure de mettre un terme à leur croissance. »

M. Lemieux a profité de l'occasion pour souligner les mesures prises par des particuliers et par le secteur privé, ainsi que les investissements stratégiques importants que le gouvernement a effectués dans le domaine de la science et de l'innovation. Ainsi, le Programme d'innovation en agriculture, qui représente un investissement de 50 millions de dollars sur deux ans, contribue à développer de nouveaux produits, technologies et processus pouvant être commercialisés, ainsi qu'à améliorer la productivité et la compétitivité des producteurs et transformateurs canadiens.

Les travaux de M. Beresford sur les insectes à la ferme ont été publiés dans le Journal of Dairy Science, Economic Entomology, le Journal of Vector Ecology et Medical and Veterinary Entomology, et ses plus récents travaux seront publiés sous peu dans le Journal of Medical Entomology.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059