SOURCE: ConstruForce Canada

ConstruForce Canada

31 janv. 2017 09h00 HE

Le secteur de la construction à l'Ile-du-Prince-Edouard rencontrera des difficultés liées à l'exode des baby-boomers

Quelque 26 % de la main-d'œuvre partira à la retraite au cours de la décennie

OTTAWA, ON --(Marketwired - 31 janvier 2017) - Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd'hui, il faudra recruter jusqu'à 1 500 travailleurs de la construction au cours de la prochaine décennie afin de suivre le rythme des grands projets, de la reprise dans la construction de nouvelles habitations et de la hausse rapide des départs à la retraite.

" Les travailleurs de la génération du baby-boom quitteront le secteur de la construction de l'Île-du-Prince-Édouard si rapidement qu'il sera de plus en plus difficile de les remplacer, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Contrer la perte de 26 % de la main-d'œuvre dans les dix prochaines années représentera un défi de taille, alors que les départs à la retraite sont déjà supérieurs au nombre de nouveaux venus provenant de la population locale. "

Selon le rapport Regard prospectif - Construction et maintenance 2017-2026 de ConstruForce Canada, les secteurs de la construction résidentielle et non résidentielle connaîtront une croissance modérée de l'emploi au cours de la prochaine décennie. Les gains les plus importants dans les deux secteurs devraient être enregistrés dans les cinq prochaines années, avec la création de 600 nouveaux emplois. La construction d'immeubles institutionnels et commerciaux augmentera de façon constante jusqu'en 2022, alors que la construction d'immeubles industriels demeurera stable. L'emploi se maintiendra à des niveaux élevés en raison d'un projet de ligne de transport d'électricité et d'importants projets liés à la construction de routes, d'autoroutes et de ponts, puis il reculera après 2020. Les besoins liés à la construction de nouvelles habitations augmenteront au cours des cinq prochaines années, stimulés par des niveaux constants d'immigration. Même si l'activité de construction résidentielle diminuera, l'emploi sera maintenu au-dessus des niveaux actuels par le secteur non résidentiel.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • Une hausse dans la construction résidentielle créera jusqu'à 400 emplois entre aujourd'hui et 2022, puis les niveaux d'emplois reviendront à ceux de 2016.
  • L'activité de rénovation baissera à court terme, avant de reprendre sa croissance à long terme.
  • L'emploi dans la construction non résidentielle, y compris les travaux d'entretien, devrait afficher une hausse de 10 %, créant 250 emplois pendant la période de prévision.

" Il sera indispensable d'être constant en matière de recrutement et de formation afin de constituer la main-d'œuvre du secteur de la construction de l'Île-du-Prince-Édouard, a ajouté Mme Sparks. À mesure que le bassin de jeunes provenant de la population locale diminuera, le secteur devra continuer de mettre l'accent sur le recrutement de travailleurs provenant d'autres secteurs ou provinces. "

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l'industrie et représentant tous les secteurs de l'industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l'information exacte et des analyses sur le marché du travail et d'offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d'œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Financé par le Programme d'initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

Renseignements

  • Renseignements :
    Rosemary Sparks
    directrice générale de ConstruForce Canada
    sparks@buildforce.ca
    905 852-9186