Ville de Montréal - Service de sécurité incendie de Montréal

Ville de Montréal - Service de sécurité incendie de Montréal

16 mai 2006 15h00 HE

Le Service de sécurité incendie de Montréal ouvre les portes de son Centre de formation

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 16 mai 2006) - Messieurs Claude Dauphin, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la sécurité publique et des affaires gouvernementales, et Serge Tremblay, directeur du Service de sécurité incendie de Montréal, ont fièrement accueilli aujourd'hui les membres de la communauté médiatique au Centre de formation, sis au 6700, rue Notre-Dame Est, pour une journée de sensibilisation quant au métier de pompier.

Pour l'occasion, les journalistes ont joué le rôle d'apprentis pompiers en enfilant les vêtements de protection (bunkers) et en écoutant attentivement les consignes des instructeurs du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) avant de commencer les exercices. Au programme, les représentants des médias ont participé à divers exercices conçus spécifiquement pour eux : simulation d'embrasement, sauvetage en hauteur, sauvetage en espace clos et démonstration d'une opération de désincarcération. Une visite guidée du Centre de formation a également été prévue à l'horaire.

M. Claude Dauphin a expliqué toute l'importance que revêt un service unifié en matière de sécurité incendie pour que la population en retire le maximum de bienfaits. "Notre administration est soucieuse de donner aux Montréalais et Montréalaises le meilleur service en matière de gestion globale des risques en Amérique du Nord. Les pompiers et pompières de l'agglomération de Montréal visent l'excellence dans leur travail et la performance quant à leur formation", a déclaré M. Dauphin, également président de la Commission de la sécurité publique.

Pour sa part, M. Serge Tremblay a souligné l'importance de cette nouvelle initiative qui vise notamment à rappeler le rôle de premier plan que joue le pompier dans notre communauté. "Pour devenir pompier à Montréal, les critères sont plus élevés qu'ailleurs. Il faut d'abord avoir suivi une formation spécialisée et reconnue par le ministère de la Sécurité publique d'une durée d'un an et ensuite avoir complété une formation collégiale de deux ans en prévention et intervention. S'ajoutent à cela les tests d'aptitudes physiques. Le citoyen étant toujours au centre de nos préoccupations, je peux vous assurer que nos pompiers sont en formation continue afin d'être à la hauteur des exigences du métier", a déclaré Serge Tremblay à l'ouverture de cette journée.

La sécurité incendie est au coeur des priorités de la Ville de Montréal. Une journée comme aujourd'hui, à laquelle participent une vingtaine de journalistes, contribue à sensibiliser les médias et le public au travail essentiel qu'accomplissent les pompiers au quotidien et à faire en sorte que celui-ci soit reconnu et apprécié à sa juste valeur.



QUELQUES CHIFFRES EN 2005

- 2300 pompiers
- 400 employés administratifs
- 66 casernes
- 6 centres administratifs
- 500 pompiers en devoir en tout temps
- 142 véhicules d'intervention en service
- budget annuel : 278 312 M$

- 51 085 appels reçus en 2005 :
- 1637 incendies de bâtiments
- 3077 premiers répondants
- 9033 autres incendies
- 35 317 sans incendie (fuites de gaz, murs dangereux,
sauvetage spécialisé)
- 2021 annulations et fausses alertes

Renseignements

  • Louise M. Tremblay
    Division des communications et des relations avec les médias
    Ville de Montréal - Service de sécurité incendie de Montréal
    (514) 872-7687