SOURCE: Sports Trading Club Limited (London office)

Sports Trading Club Limited (London office)

29 avr. 2013 13h13 HE

Le Sports Trading Club rend hommage à la surdouée américaine considérée comme leur « arme secrète » après la victoire de Billy Horschel à l'Open de golf de Zurich

LONDRES, ROYAUME-UNI--(Marketwired - Apr 29, 2013) - La première victoire de Billy Horschel au PGA Tour hier dans la Classique Zurich a peut-être constitué une surprise pour beaucoup de personnes, mais pas pour une extraordinaire surdouée retenue par le Sports Trading Club. Dès le début du tournoi, celle-ci avait signalé Horschel comme l'homme à battre, malgré sa position d'outsider à 36 contre 1.

Ce constat renforce la conviction que le Sports Trading Club dispose désormais d'un incroyable avantage interne en matière de trading sur le golf, un sport sur lequel des sommes de plusieurs millions de dollars sont misées chaque semaine.

Âgé de 26 ans, Horschel était considéré comme l'un des perdants de la saison pour sa quatrième participation au PGA Tour. Il avait apparemment rencontré tous les obstacles majeurs qu'un joueur de son talent peut croiser.

Il avait même dû repasser une troisième fois en école de qualification pour pouvoir participer au PGA Tour cette année. Il était classé 23e de la saison en frappe de balle et en putts comparés à la moyenne des joueurs.

Toutefois, Horschel a égalé dimanche un record de parcours au TPC Louisiana en rendant une carte de 64, soit 8 sous le par, dans le tour final de la Classique Zurich, ce qui était suffisamment bon pour battre d'une frappe les points D.A.

À la veille du tournoi, le Sports Trading Club avait déclaré à ses membres qu'il axait ses activités de trading en fonction des sélections de sa surdouée du golf, et que celle-ci avait anticipé la victoire de Billy Horschel.

Ses débuts pour le Sports Trading Club ont été d'autant plus impressionnants qu'elle a non seulement sélectionné le vainqueur du tournoi, mais a également réalisé six pronostics justes sur sept dans le tournoi, où elle a déterminé la victoire d'un joueur sur un autre durant ces quatre jours.

Le Sports Trading Club a créé le projet Insight, une première mondiale dans le domaine des études sur les surdoués et le trading sportif.

Celui-ci est mené par le Dr Allan Snyder, FRS, directeur scientifique du Sports Trading Club, qui a conduit pendant près de 20 ans des recherches novatrices sur les surdoués, à l'Université nationale australienne et à l'université de Sydney.

« Nous accueillons à bras ouverts les compétences extraordinaires des surdoués afin de disposer d'un avantage unique », a déclaré le Dr Snyder.

« Certains surdoués mettent en évidence des modèles que d'autres ne peuvent pas voir et sont étonnamment rapides à effectuer des calculs et à se remémorer d'énormes quantités de données », a-t-il ajouté.

Le Dr Snyder, lui-même génie vivant et brillant érudit, estime que certains surdoués ont un net avantage en matière de pronostic sportif, ce qui confère au Sports Trading Club une avance sans équivalent dans ce domaine.

Le Dr Snyder a dévoilé peu de choses sur l'identité de cette surdouée, sauf qu'elle vit aux États-Unis et n'avait jamais regardé une partie de golf il y a seulement quatre ans.

Un petit sous-ensemble d'autistes, reconnus comme surdoués, peut accomplir des prouesses mentales super-spécialisées.

Le syndrome du surdoué est un état dans lequel une personne démontre des capacités extrêmes et prodigieuses qui dépassent largement les aptitudes considérées comme normales.

Le plus célèbre surdoué fut sans doute « Rain Man », le personnage de Dustin Hoffman, qui pouvait compter des milliers d'allumettes en un coup d'œil.

Mais la vérité a souvent été encore plus étrange : un surdoué reconnu de la Vienne du début du siècle pouvait calculer le jour de la semaine pour chaque date ayant suivi la naissance du Christ.

« D'autres surdoués peuvent parler des dizaines de langues sans les étudier formellement, ou reproduire une musique au piano après l'avoir entendu une seule fois. »

Le Sports Trading Club, qui opère sous la forme d'un groupe d'investisseurs privés en Angleterre, a récemment permis au grand public de devenir membres associés en Australie.

Il a signalé un profit de 305 % pour le premier trimestre 2013, expliquant ainsi clairement aux investisseurs que le trading sur les marchés du sport et des pronostics est une industrie émergente qui s'apprête à rivaliser avec les marchés financiers traditionnels.

En décembre dernier, il a annoncé un partenariat de plusieurs millions de livres en Australie et a suivi William Hill, le plus grand bookmaker britannique, sur le marché du sport australien en plein essor.

« Notre transition vers l'Australie s'est avérée être astucieuse. Une personne ayant investi 50 000 USD le 1er janvier de cette année a pu constater une hausse à 202 532 USD en trois mois », a détaillé M. Robin.

« C'est un gros gain pour un risque faible, dans la mesure où à aucun moment nous n'avons investi plus de 1 % du fonds dans l'un de ces trades », a-t-il souligné.

Récemment étendu à l'Afrique du Sud et à la Corée du Sud, le STC cherche maintenant à s'étendre en Europe et en Asie.

STC est actuellement en négociations avec un partenaire de coentreprise pour le marché de Macao.

Renseignements