Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

06 sept. 2007 06h00 HE

Le Symposium de l'Institut professionnel vise à obtenir des réponses sur le rôle des sciences publiques

GATINEAU, QUEBEC--(Marketwire - 6 sept. 2007) - Le Symposium "La science publique au Canada : renforcer la science pour protéger la population canadienne", qui a débuté ses travaux aujourd'hui à l'Hôtel Hilton Lac-Leamy de Gatineau, visera à obtenir des réponses sur le rôle des sciences publiques dans la vie des Canadiens.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada parraine ce symposium de deux jours afin de susciter un dialogue sur le mode de prestation actuel des sciences et obtenir des conseils judicieux en matière de politiques. L'Institut est un syndicat représentant des scientifiques du gouvernement fédéral dont le travail touche le quotidien des Canadiens notamment, en créant des vaccins contre la méningite infantile, en approuvant l'innocuité des aliments et produits pharmaceutiques, en diffusant rapidement des bulletins de prévisions météorologiques pour éviter des désastres et en contribuant à la production de l'alimentation mondiale par l'amélioration des cultures céréalières.

Comme l'a soulignée Michèle Demers, Présidente de l'Institut professionnel, dans son discours d'ouverture : "Le Symposium survient au moment où le gouvernement fédéral transfère ses laboratoires de recherches aux universités et au secteur privé et que le Canada est confronté à des défis majeurs liés notamment à la protection de l'environnement, à l'énergie, aux mesures d'urgence en cas de pandémie, à l'innocuité des aliments et produits pharmaceutiques, et à la sécurité nationale. Le moment est des plus propices à la tenue de discussion avec les scientifiques, les décideurs politiques et les leaders d'opinion pour trouver les meilleures pratiques scientifiques qui profiteront aux Canadiens.

Compte tenu du transfert imminent des installations de recherches vers les universités et le secteur privé, on pourrait croire qu'il n'y a plus rien à discuter. Or, il n'y a rien de plus faux. La prestation des sciences est tout aussi important que la nature des activités scientifiques effectuées, surtout du fait que les modes de prestation ont changé depuis les années 90.

"Nous sommes très fiers à l'Institut professionnel d'accueillir ce tout premier symposium du genre sur les politiques scientifiques, d'ajouter Gary Corbett, Vice-président de l'Institut et président du Symposium. Nous sommes confiants que ces discussions seront intéressantes et stimulantes et nous aideront tous, scientifiques et décideurs, à établir la feuille de route qui nous servira à établir un meilleur équilibre entre les activités scientifiques effectuées dans les secteurs universitaires, privé et public."

Le Symposium débutera à 9 h, le 6 septembre 2007, par les mots de bienvenue de Michèle Demers, suivis de l'allocation principale prononcée par M. Pierre Coulombe, président du Conseil national de recherches du Canada, et intitulée "La science mise à contribution pour le Canada".

Les experts invités du Symposium sont des scientifiques, décideurs politiques et leaders d'opinion du gouvernement, des universités, des médias et d'organismes internationaux. Les discussions aborderont les divers thèmes suivants :

- Améliorer la pertinence des sciences publiques

- Améliorer l'image des sciences publiques

- Gagner des appuis en faveur des sciences publiques au Canada (Panel des sous-ministres)

- La diminution de l'influence des ministères fédéraux dans les sciences de l'environnement (allocution principale de David Schindler, Université de l'Alberta, à 8 h 30, le 7 septembre)

- Une perspective internationale des sciences et des politiques

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, fondée en 1920, est un syndicat national. Parmi ses 52 000 membres des gouvernements fédéral et provinciaux, il compte 12 000 professionnels qui offrent, parmi les divers produits tirés de la recherche, des services de recherches scientifiques, d'évaluation et des conseils pour l'élaboration de politiques judicieuses.

Renseignements

  • Francine Pressault
    Agente des relations médias et gouvernementales
    613-228-6310, poste 2228 ou 613-794-9369 (cellulaire)