Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

19 juin 2014 08h15 HE

Le taux d'inoccupation dans les résidences pour personnes âgées a légèrement diminué au Manitoba en 2014

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 19 juin 2014) - Selon l'Enquête sur les résidences pour personnes âgées réalisée par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) en 2014, dont les résultats ont été diffusés aujourd'hui, le taux d'inoccupation global dans les résidences pour personnes âgées du Manitoba se situait à 4,6 % en 2014, contre 4,8 % en 2013.

Parmi les catégories de chambres dans les résidences pour personnes âgées du Manitoba, c'est celle des logements de deux chambres qui affichait le taux d'inoccupation le plus élevé : il est passé de 4,2 %, en 2013, à 6,2 %, en 2014. Au total, 30 logements de deux chambres se sont ajoutés à l'univers depuis 2013, ce qui explique en partie la hausse du taux d'inoccupation. Les studios se sont classés au deuxième rang pour le taux d'inoccupation, même s'il a descendu d'une année sur l'autre, passant de 9,8 %, en 2013, à 5,9 %, cette année. Le taux d'inoccupation des logements d'une chambre a également diminué sur 12 mois; il s'est établi à 4,0 % en 2014, après avoir atteint 4,4 % l'an dernier. C'est d'ailleurs dans cette catégorie que le plus faible taux d'inoccupation a été relevé en 2014.

En 2014, l'Enquête sur les résidences pour personnes âgées réalisée par la SCHL visait 35 résidences comptant un total de 3 882 places au Manitoba, ce qui représente une augmentation de 2,3 % par rapport au nombre de places recensées en 2013. Le loyer mensuel moyen des places standards, tous types confondus, dans les résidences pour personnes âgées de la province était de 2 447 $ en 2014, contre 2 378 $ en 2013. Les loyers variaient entre 1 815 $, pour les studios, et 2 934 $, pour les logements de deux chambres ou plus.

De façon générale, certains services et commodités sont offerts dans les résidences pour personnes âgées, alors qu'ils ne le sont pas dans les ensembles de logements construits expressément pour le marché locatif traditionnel. Ceux-ci comprennent les services médicaux, les repas sur place ainsi que diverses activités récréatives. Toutes les résidences visées par l'Enquête offrent des services de repas sur place, et 51,6 % des résidences faisant partie de l'Enquête de cette année ont indiqué qu'elles fournissent deux repas par jour. Ce résultat constitue également une proportion légèrement plus élevée que celle de 2013, où 50 % des résidences offraient ce type de service de repas. Les autres commodités les plus courantes sont les salles d'exercice, le service d'appel 24 h et le service de transport. Des services médicaux étaient offerts sur place dans 18,2 % des résidences, et une infirmière autorisée était disponible dans 15,1 % des cas.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Centre d'analyse de marché
    Dianne Himbeault, analyste principale de marché
    (204) 318-1754
    dhimbeau@schl.ca

    Relations avec les médias
    Charles Daniel Mainville
    conseiller principal en communications
    (403) 515-2915
    cdmainvi@schl.ca