Deloitte

Deloitte

14 nov. 2013 00h01 HE

Le tourisme, moteur de croissance insoupçonné des exportations canadiennes

Selon une étude de Deloitte, le renforcement de l'industrie touristique aurait pour effet de stimuler le commerce et l'économie

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 14 nov. 2013) - Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par Deloitte, le renforcement de l'industrie touristique au Canada aurait une incidence importante sur l'économie canadienne. Le rapport, intitulé Passeport pour la croissance : l'influence des arrivées internationales sur les exportations canadiennes, constate qu'une hausse des arrivées internationales au Canada aurait pour effet de stimuler les exportations au cours des années subséquentes.

L'analyse de Deloitte, qui repose sur des données canadiennes de même que des techniques empiriques établies, avance que chaque hausse de 1 % du nombre de touristes qui viennent au Canada génère une augmentation de 817 M$ au titre des exportations canadiennes au cours des deux années suivantes. Deloitte a également découvert que chaque hausse de 1 % des arrivées internationales augmente le volume des produits de consommation canadiens exportés de 0,27 %.

Le rapport explique que, lorsque les gens voyagent, ils ont l'occasion de rencontrer des gens en personne et d'approfondir des relations d'affaires, ce qui permet de tracer la voie pour de nouveaux marchés. Qu'il soit d'agrément ou d'affaires, le voyage crée de la demande pour les biens produits localement lorsque les gens les découvrent.

Le lien entre tourisme et productivité

« Il ne fait aucun doute que renforcer l'industrie du tourisme aurait un impact majeur sur les entreprises au Canada et sur notre économie en général », a indiqué Lucie Lazar, associée chez Deloitte, leader, Biens à la consommation, Région du Québec. « En effet, l'augmentation de la fréquentation touristique au Canada pourrait inciter les sociétés de chez nous à s'aventurer dans de nouveaux marchés à l'international et ainsi devenir plus compétitives. Au final, cela signifierait un niveau de compétitivité accru pour les sociétés canadiennes et un impact plus que positif sur l'économie au pays. »

Selon les études précédentes de Deloitte sur la productivité au Canada, lorsque les entreprises rivalisent à l'échelle mondiale, elles sont plus susceptibles d'afficher une forte croissance et d'innover, car, pour être concurrentielles, elles doivent investir dans les facteurs de productivité connus, comme la recherche et le développement, les machines et le matériel, de même que l'information, les communications et les technologies. Cette pression de la concurrence pourrait faire défaut si les entreprises se contentaient du marché intérieur.

Le tourisme a une incidence importante sur l'économie du Canada

Bien qu'il ne représente que 2 % du PIB du Canada, le tourisme a une incidence indirecte importante sur le reste de l'économie. Selon Statistique Canada, une augmentation de 100 M$ des dépenses directement liées au tourisme aurait pour effet de générer un montant de 69 M$ des dépenses indirectes, ce qui est supérieur à une augmentation identique des dépenses directement liées à la construction automobile (51 M$), aux mines (50 M$), ou à l'extraction de pétrole et de gaz (41 M$).

« Nous avons tendance à oublier que le tourisme est un facteur important pour le développement économique parce que son impact est moins tangible, alors qu'il est possible de voir une usine de production automobile, une raffinerie ou un site minier », a ajouté Mme Lazar. « Toutefois, l'incidence indirecte de l'industrie du tourisme sur notre économie est très importante. »

L'industrie du tourisme canadien lutte pour garder sa place dans la concurrence

Il y a 40 ans, le Canada était une des destinations les plus populaires auprès des touristes internationaux, deuxième seulement après l'Italie. Aujourd'hui, ayant perdu 20 % de ses visites internationales depuis 2000, le Canada arrive 18e, après des pays comme l'Ukraine et l'Arabie Saoudite. D'après l'analyse de Deloitte, si les entrées internationales au Canada avaient augmenté depuis 2011 au même rythme que celles aux États-Unis, le volume des exportations canadiennes aurait augmenté de 4,1 G$, ce qui se rapproche du volume des exportations du Canada au Brésil et en Russie combinées (4,3 G$).

« Si le Canada regagnait sa place de choix en tant que destination touristique en vogue, l'impact positif sur notre économie serait énorme, considérant le lien de corrélation entre l'accueil de touristes de l'étranger et l'exportation de biens et de produits », a mentionné Mme Lazar. « Il s'agit d'une véritable opportunité qui se présente à nous. L'investissement dans le tourisme canadien n'a pas comme seul objectif de renforcer l'industrie elle-même, c'est aussi de rendre notre économie plus forte, nos entreprises plus productives, et ainsi en faire bénéficier tous les Canadiens pour les années à venir. »

À propos de la recherche

Passeport pour la croissance : l'influence des arrivées internationales sur les exportations canadiennes étudie le lien entre les exportations et les entrées internationales en appliquant deux méthodes d'analyse existantes (le lien de causalité à la Granger et le modèle gravitationnel pondéré en fonction des échanges) et reproduit l'analyse en utilisant les données canadiennes obtenues auprès de Statistique Canada.

Pour télécharger une copie de Passeport pour la croissance : l'influence des arrivées internationales sur les exportations canadiennes, visitez le site Web de Deloitte.

À propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers. Deloitte LLP, société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu Limited. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Deloitte s.e.n.c.r.l., une société à responsabilité limitée constituée en vertu des lois du Québec.

Deloitte désigne une ou plusieurs entités parmi Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société fermée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ainsi que son réseau de cabinets membres dont chacun constitue une entité juridique distincte et indépendante. Pour obtenir une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses sociétés membres, voir www.deloitte.com/ca/apropos.

Renseignements