WWF-Canada

WWF-Canada

20 nov. 2014 09h16 HE

Le WWF-Canada salue les conditions imposées par Québec à TransCanada à l'égard du projet Energie Est

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 nov. 2014) - Le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) a réagi très favorablement aux conditions imposées par le gouvernement du Québec à la compagnie TransCanada PipeLines en lien avec le projet Énergie Est.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, a transmis un message sans équivoque à TransCanada dans une lettre au Président et Chef de la direction, Russel K. Girling, affirmant que la compagnie doit déposer « sans délai » au ministère de l'Environnement une étude d'impact sur l'environnement.

Qui plus est, le ministre Heurtel assujettit l'assentiment du gouvernement à 7 conditions. Ces conditions visent en outre l'obligation de consulter les Premières Nations et les communautés locales, d'assujettir le projet à une évaluation environnementale sur l'ensemble de la portion québécoise du projet, comprenant une évaluation des émissions de gaz à effet de serre, et garantir un plan d'intervention et de mesures d'urgence selon les standards les plus élevés et assumer son entière responsabilité au niveau économique et environnemental en cas de fuite ou déversement terrestre et maritime incluant un fonds d'indemnisation et une garantie financière prouvant sa capacité à agir en cas d'accident.

« Nous sommes encouragés par le leadership ainsi démontré par le gouvernement du Québec, a déclaré David Miller, Président et Chef de la direction du WWF-Canada. Nous sommes heureux de constater que Québec envoie un message clair: le gouvernement exige une évaluation complète des risques pour les espèces, leurs habitats et les communautés. », a ajouté monsieur Miller

« Nous sommes très préoccupés des impacts que pourrait avoir Énergie Est sur les espèces menacées et leur habitat essentiel, particulièrement le béluga du Saint-Laurent, a renchéri Marie-Claude Lemieux, directrice pour le Québec du WWF-Canada. Nous sommes heureux de constater que Québec assume ses responsabilités et exige de pouvoir évaluer le projet de façon indépendante, » a ajouté madame Lemieux.

À propos du WWF-Canada

Le WWF propose des solutions aux plus grands défis de conservation pesant sur notre planète et vise à bâtir un avenir où les êtres humains pourront vivre en harmonie avec la nature. wwf.ca/fr

Renseignements