Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

20 juin 2013 08h15 HE

Légère hausse du taux d'inoccupation des logements locatifs en Ontario en 2013

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 20 juin 2013) - Selon les résultats de l'Enquête sur les logements locatifs réalisée au printemps de 2013 par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le taux d'inoccupation(1) a augmenté, passant de 2,3 % au printemps de 2012 à 2,6 % en avril 2013. Comme l'univers des appartements construits expressément pour le marché locatif est demeuré inchangé, les variations du taux d'inoccupation ce printemps sont entièrement attribuables aux facteurs influant sur la demande. Le taux d'inoccupation a augmenté pour les studios (2,7 %), les appartements d'une chambre (2,7 %) et les appartements de deux chambres (2,5 %), et est demeuré stable pour les appartements de trois chambres (2,2 %). C'est dans le Sud-Ouest et dans certains centres du Nord de la province que le taux d'inoccupation a été le plus bas, alors que dans certains centres du Sud et de l'Est de l'Ontario, les conditions du marché locatif ont été plus favorables. Les taux d'inoccupation les plus bas ont été enregistrés à Toronto (1,6 %) et à Guelph (1,6 %), tandis que les plus hauts taux ont été observés à Windsor (6,3 %) et à Ottawa (3,7 %).

« Quelques facteurs importants ont affaibli la demande sur le marché locatif et ont exercé une pression à la hausse sur les taux d'inoccupation. La faible croissance de l'emploi et le repli de l'immigration ont modéré la demande de logements locatifs en Ontario. Par contre, d'autres facteurs ont soutenu la demande de logements locatifs. L'augmentation du coût des habitations pour propriétaire-occupant en Ontario s'est traduite par une diminution des achats de biens à prix élevés dans la province depuis le printemps 2012. En conséquence, certains locataires qui envisageaient d'accéder à la propriété - ce qui coûte plus cher - ont sans doute décidé d'attendre », a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation/.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

(1) Taux d'inoccupation des immeubles d'initiative privée comptant trois appartements locatifs ou plus.

Des tableaux sont disponibles à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/cmhc_ontario_fre_0620.pdf

Renseignements