BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

25 juin 2011 04h00 HE

L'endettement des ménages ralentit, mais continue de croître, selon BMO

- L'endettement global des ménages a atteint un sommet de tous les temps au premier trimestre, pour se situer à 1,524 billion de dollars

- Si la dette s'accumule moins vite, la tendance actuelle n'est pas viable à long terme

- Les résultats d'un sondage de BMO démontrent qu'un Canadien sur trois vit à la limite ou au-dessus de ses moyens, 27 pour cent comptant sur chaque chèque de paie pour boucler leur budget, ce qui représente une hausse de 10 points par rapport à l'année dernière

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 juin 2011) - Bien que la croissance de l'endettement des ménages canadiens soit en baisse et que la valeur des actifs soit en augmentation, les ratios d'endettement au Canada ont atteint des niveaux supérieurs à ce qu'ils sont aux États-Unis. Il est donc nécessaire de prendre davantage de mesures afin d'améliorer l'équilibre financier des ménages au pays, selon Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux, et Sal Guatieri, économiste principal et vice-président, BMO Marchés des capitaux.

De nouveaux chiffres publiés aujourd'hui démontrent que l'endettement global des ménages a atteint un sommet de tous les temps au premier trimestre, pour se situer à 1,524 billion de dollars, ce qui représente un pourcentage record de 147,3 pour cent du revenu disponible. De plus, même si la croissance de la dette des ménages a ralenti de façon notable au cours des derniers mois, celle-ci continue d'être supérieure à la croissance des revenus.

Cela dit, la croissance de l'actif détenu par les ménages constitue un phénomène positif. " Nous nous sommes montrés beaucoup moins alarmistes que d'autres par rapport à la question de l'accroissement de la dette, car dans bien des cas, celle-ci est compensée par des actifs plutôt solides ", a expliqué M. Porter. " En effet, du fait de la hausse du prix des maisons et de l'amélioration observée sur les marchés boursiers au cours du premier trimestre, les ménages sont plus riches malgré un endettement plus élevé, leurs actifs financiers nets atteignant de nouveaux sommets. "

Selon M. Porter, l'augmentation des ratios d'endettement a ralenti au cours de la dernière année, après avoir grimpé de 35 points de pourcentage durant les huit années précédentes.

" Le ralentissement de la croissance de l'endettement des ménages est un phénomène plutôt rassurant, même s'il est nécessaire d'aller encore plus loin, en particulier dans le domaine des prêts hypothécaires, si nous voulons stabiliser les ratios d'endettement ", a ajouté M. Porter. " Nous croyons que cela se produira lorsque les taux d'intérêt commenceront à augmenter modérément, au cours de l'année à venir, si cela finit par se produire. "

Par ailleurs, BMO Banque de Montréal a publié aujourd'hui les résultats du Sondage annuel de BMO sur les dépenses d'été. Ceux-ci révèlent qu'un Canadien sur trois vit à la limite ou au-dessus de ses moyens, 27 pour cent comptant sur chaque chèque de paie pour boucler leur budget, ce qui représente une hausse de 10 pour cent par rapport à l'année dernière.

De plus, 24 pour cent des Canadiens affirment ne pas avoir changé leurs habitudes par rapport à l'année dernière en ce qui a trait à la gestion de leurs finances personnelles, alors que seulement cinq pour cent des répondants ont affirmé avoir établi un budget afin de tenter de modifier leurs habitudes en matière de dépenses. Les résultats du sondage ont été publiés alors que les Canadiens vont entamer leur été, une période traditionnellement propice aux dépenses de loisirs et d'amusement.

Selon Lynne Kilpatrick, première vice-présidente, BMO Banque de Montréal, lorsque vient le temps d'équilibrer les finances du ménage, les Canadiens doivent se pencher avec soin sur leurs habitudes de dépenses au quotidien, et faire la part des choses entre ce que l'on souhaite s'offrir et ce dont on a réellement besoin.

" Il peut sembler effrayant de fermer le robinet et d'examiner de près chaque dollar qui est dépensé, mais pour gérer avec succès les finances du ménage, il est nécessaire de se pencher sur un certain nombre de facteurs de façon régulière ", a expliqué Mme Kilpatrick. " Cela dit, le fait d'élaborer et de respecter un budget honnête et réaliste, qui tienne compte à la fois des dépenses mensuelles et des dépenses de loisirs, peut aider à simplifier votre situation financière, à garder le contrôle de vos finances, et à identifier les secteurs où il est possible de réduire les dépenses, si nécessaire. "

Les résultats du sondage démontrent également que le plus souvent, c'est en ligne que les Canadiens effectuent le suivi de leurs dépenses, 52 pour cent d'entre eux consultant régulièrement leurs comptes bancaires sur Internet. Mme Kilpatrick a souligné que les outils en ligne de gestion des finances personnelles, tels que l'outil BudgetSensé BMO, étaient de plus en plus populaires, et pouvaient donner un aperçu immédiat des habitudes de dépenses et d'épargne.

Elle a ajouté qu'à la suite du lancement de l'outil BudgetSensé BMO, un outil de gestion des finances personnelles en ligne et intuitif, plus de 240 000 clients avaient établi des objectifs d'épargne depuis le début de l'année, ce qui est un signe encourageant.

Autres conclusions du sondage :

  • un canadien sur dix (soit 11 pour cent) affirme ne pas faire le suivi de ses dépenses;
  • seulement cinq pour cent des répondants ont déclaré avoir établi un budget en vue de modifier leurs habitudes de dépenses au cours de la dernière année;
  • plus de la moitié des personnes interrogées (soit 52 pour cent) ne respectent pas toujours leur budget mensuel;
  • les célibataires sont plus enclins que les personnes mariées à ne pas avoir de budget et à dépenser ce qu'ils ont (31 pour cent comparativement à 25 pour cent);
  • les personnes mariées sont plus enclines à respecter leur budget, et à gérer correctement leurs finances personnelles d'un mois à l'autre (43 pour cent comparativement à 34 pour cent dans le cas des célibataires).

Renseignements