BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

20 nov. 2006 09h30 HE

L'enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada révèle qu'un manque de stabilité a contribué au chavirement du Ryan's Commander en 2004

GATINEAU, QUEBEC--(CCNMatthews - 20 nov. 2006) - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie son rapport d'enquête final (M04N0086) sur le chavirement du Ryan's Commander survenu le 19 septembre 2004 au large de Terre-Neuve-et-Labrador. L'enquête a permis de déterminer les causes et les facteurs contributifs qui ont mené au chavirement. Le BST a constaté que le Ryan's Commander avait de la difficulté à se redresser après des mouvements de roulis importants. Ce jour-là, le Ryan's Commander a appareillé de son port d'attache alors qu'il était peu chargé, que sa citerne antiroulis était partiellement pleine et que des engins de pêche supplémentaires étaient rangés dans les hauts du navire, ce qui le rendait plus sensible au vent et aux vagues.

Le BST indique que les caractéristiques de stabilité du navire n'ont pas été pleinement évaluées et n'étaient pas bien comprises par les propriétaires, les constructeurs, l'architecte naval et Transports Canada. En outre, le capitaine et les propriétaires n'étaient pas bien renseignés sur les limites opérationnelles du bateau et de la citerne antiroulis et n'ont pas compris la situation qui se dessinait et le danger qui les guettait. En novembre 2005, dans le cadre de l'enquête, le Bureau a émis une recommandation sur la stabilité des bateaux de pêche.

"Nous avons constaté que la météo, l'exploitation et la conception du navire ont tous contribué au chavirement du Ryan's Commander", a déclaré Wendy Tadros, présidente du BST. "Par contre, pour instaurer une culture de sécurité, il faudra un engagement commun entre les propriétaires de navires et les membres d'équipage, les architectes et les constructeurs, les organismes de réglementation en matière de sécurité et les personnes qui veulent conserver les stocks de poissons."

Le BST a également constaté que les pêches étaient gérées dans un contexte qui ne tenait pas pleinement compte des problèmes liés à la sécurité des bateaux de pêche et prévoit une collaboration entre Transports Canada et le ministère des Pêches et des Océans (MPO). A cet égard, le Bureau est heureux de constater qu'un protocole d'entente a été conclu récemment entre le MPO et Transports Canada prévoyant un cadre de coopération relatif à la sécurité des bateaux de pêche et aux répercussions sur la sécurité des plans de gestion des pêches.

Le Bureau est également heureux de constater que Transports Canada a pris des mesures précises en vue d'exiger des évaluations de la stabilité des bateaux de pêche à risque élevé ayant déjà été inspectés et que le MPO est déterminé à se pencher sur la préoccupation du Bureau.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le présent communiqué est affiché sur le site Web du BST à l'adresse www.bst.gc.ca.

Les documents suivants sont également affichés sur ce site :

Document d'information
Rapport M04N0086
Communiqué du 21 novembre 2005

Renseignements

  • Bureau de la sécurité des transports du Canada
    John Cottreau
    Conseiller principal, Relations avec les médias
    819-994-8053
    Cellulaire: 613-292-4146
    ou
    Bureau de la sécurité des transports du Canada
    Geneviève Lamarche
    Spécialiste des relations avec les médias
    819-994-8067
    Cellulaire: 613-290-9875