Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

05 nov. 2014 10h38 HE

L'enquête sur l'influenza aviaire chez les oiseaux sauvages est en cours : Le Canada surveille les virus de l'influenza qui circulent au sein de sa population d'oiseaux sauvages

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 5 nov. 2014) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens de l'aider à protéger les oiseaux et les troupeaux d'élevage du Canada contre l'introduction de la maladie.

Chaque année, des oiseaux sauvages vivants et morts sont analysés dans le cadre de l'enquête sur l'influenza aviaire chez les oiseaux sauvages. Cette enquête, qui en est à sa dixième édition, est un volet important de la stratégie canadienne en matière de prévention et de préparation relatives à l'influenza aviaire.

L'analyse d'oiseaux sauvages vivants permet aux scientifiques de repérer les virus qui circulent chez les oiseaux sauvages et de surveiller l'évolution de ces virus. L'analyse d'oiseaux sauvages morts leur permet de surveiller les souches hautement pathogènes du virus de l'influenza.

Les Canadiens peuvent contribuer à l'enquête en signalant les oiseaux sauvages morts qu'ils repèrent au Réseau canadien de la santé de la faune (RCSF) au 1-866-544-4744. Bien que le risque d'infection par le virus de l'influenza aviaire soit très faible, les membres du public devraient éviter de manipuler des oiseaux sauvages morts.

Faits en bref

  • L'enquête interorganismes sur l'influenza aviaire chez les oiseaux sauvages est coordonnée par le RCSF pour le compte de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, de l'Agence de la santé publique du Canada, d'Environnement Canada et de partenaires des gouvernements provinciaux et territoriaux.

  • L'enquête fait partie des efforts déployés à l'échelle mondiale en vue de dépister et de surveiller les virus de l'influenza aviaire qui pourraient avoir des répercussions néfastes sur la santé humaine et la santé animale.

  • Si la présence d'un virus préoccupant est détectée à proximité d'un troupeau de volailles, on alertera les producteurs et l'on accroîtra la surveillance à la ferme dans la région.

  • Selon les connaissances scientifiques actuelles, il est peu probable que des oiseaux migrateurs transportent des virus mortels de l'influenza au Canada.

Autres liens

- Réseau canadien de la santé de la faune

- Normes nationales de biosécurité et principes de biosécurité

- Influenza aviaire à déclaration obligatoire

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    613-773-6600