SOURCE: Rhode Island School of Design

Rhode Island School of Design

27 juin 2014 04h00 HE

L'équipe RISD/Brown/Erfurt dévoile une maison en textile solaire unique en son genre dans le cadre du Solar Decathlon Europe 2014

PROVIDENCE, RI--(Marketwired - 27 juin 2014) - En vue de participer au concours 2014 Solar Decathlon Europe, plusieurs étudiants de l'établissement Rhode Island School of Design (RISD), de l'université Brown et de l'université de sciences appliquées d'Erfurt (Allemagne) ont travaillé pendant près de deux ans pour concevoir et fabriquer un produit original qu'ils ont dévoilé aujourd'hui.

Cet été, du 28 juin au 14 juillet, les jardins du Château de Versailles (France) seront transformés en village solaire, mettant en vedette 20 maisons durables construites par des étudiants du monde entier. Parmi celles-ci se tiendra la Techstyle Haus, une maison unique en son genre dont le toit et les murs ne sont pas composés de bois ou de métal, mais presque entièrement de textiles durables à hautes performances.

Pour ce concours, l'équipe - officiellement dénommée " Team Inside/Out " - a passé le premier semestre de l'année à Providence (Rhode Island) afin de bâtir la charpente de la maison, de fixer sa membrane textile exclusive et d'ajouter des panneaux solaires flexibles qui fourniront la totalité de l'énergie consommée par la maison, voire davantage. Après s'être assurée que tout était en ordre de marche, l'équipe a soigneusement démonté la maison, avant de l'emballer dans cinq conteneurs pour l'expédier par-delà l'Atlantique, où chaque équipe a eu 10 jours pour reconstruire sa maison sur le site avant le début des évaluations officielles le 28 juin.

Concevoir et construire une maison solaire très efficace en employant des matériaux textiles est une tâche ardue qui a permis à cette équipe de placer la barre très haut. Afin de respecter les normes de construction des maisons passives, qui réduisent de 90 % l'énergie nécessaire au chauffage et au refroidissement d'une maison standard, cet ensemble innovant de parois textiles a exigé de combiner une isolation très efficace avec des matériaux résistants au feu et capables d'étouffer les bruits. Logés dans un noyau technique compact, les circuits de plomberie, de chauffage et de refroidissement sont l'image même de l'efficacité : en fonctionnement, ils ne consomment pas plus qu'un sèche-cheveux. Des cellules solaires photovoltaïques et thermiques sont mises à contribution afin d'exploiter l'énergie. Innovant, léger, souple et efficace, le panneau photovoltaïque qui épouse les surfaces courbes permet de capter plus d'énergie solaire au cours d'une journée qu'avec un équipement plat.

" Ce projet a été une excellente occasion pour nous de reconsidérer notre vision de l'efficacité énergétique et des interactions entre la fonction et la forme ", a déclaré Helen Bergstrom, élève ingénieur chimiste à Brown et ingénieur du projet. " Nous avons été étonnés de constater à quel point l'optimisation de l'efficacité pouvait aboutir à la création d'une structure naturelle, élégante et confortable. Deux ans auparavant, je n'aurais pas cru possible que des élèves puissent concevoir et construire une maison en tissu produisant plus de 50 % d'énergie en plus de celle qu'elle consomme. Je pense que nous avons été aussi surpris que ne l'ont été nos communautés. "

Lors de la phase de construction initiale à Rhode Island, l'une des tâches les plus spectaculaires a été d'appliquer sur la maison de 75 mètres carrés l'innovante membrane textile extérieure, composée de fibres de verre souples appelée Membrane architecturale Sheerfill® II avec revêtement photocatalytique externe EverClean®. Ce matériau est souvent employé dans la construction des pavillons des dômes omnisports, des hangars d'avion et d'autres grandes structures, mais n'a jamais été utilisé dans la construction résidentielle.

Comment cette maison fonctionnelle-t-elle concrètement ? Visionnez la vidéo de Techstyle Haus.

Réunissant des étudiants en design de la RISD, de futurs ingénieurs formés à Brown et des étudiants en architecture de l'université d'Erfurt (spécialisés dans la conception de maisons passives), cette équipe véritablement pluridisciplinaire a consulté des entreprises du monde entier pendant la conception et la fabrication de la maison. La société Shawmut Design and Construction a formé les étudiants en matière de sécurité et a participé à la gestion de la construction. Saint-Gobain, le fabricant de la membrane Sheerfill II, et Birdair Inc., qui a construit le toit en tentures de l'aéroport international de Denver, ont fourni des conseils concernant la membrane externe. Viessmann et TACO HVAC ont aidé à la conception des circuits de chauffage, de ventilation et de refroidissement, tandis que Zola Windows, un fournisseur de fenêtres conformes aux exigences des maisons passives, a fabriqué les grandes fenêtres qui constituent l'essentiel des murs avant et arrière de la maison. Parmi les autres contributeurs de premier plan figurent Solar Decathlon Europe 2014, Pvilion, BMWi + EnOB, Schneider Electric, Ximedica et HB Welding. Pour consulter une liste complète de nos partenaires, veuillez consulter le site techstylehaus.com.

" Depuis toujours, je suis fasciné par l'idée d'un bâtiment en textile, et notamment par les possibilités architecturales, l'innovation et la mise en pratique ", a déclaré Richard Ziegler, étudiant en maîtrise FHE. " Faire partie du projet, depuis les premières esquisses jusqu'à la construction, est une chance remarquable. Collaborer au sein d'une équipe internationale avec deux universités américaines de renom est une expérience exceptionnelle. "

Et bien que tout ce travail soit axé sur la réussite au concours, les étudiants ont bel et bien l'intention d'aller plus loin. Le but ultime de l'événement est de faire connaître davantage les énergies propres et les modes de vie durables. Des milliers de personnes devraient venir s'informer et visiter les maisons. L'équipe espère ainsi changer l'image que les gens ont des matériaux de construction, afin de les inciter à repousser les limites de l'architecture, du design et de l'ingénierie.

" Avec cette première maison passive en textile, nous espérons changer la vision que les gens ont des matériaux de construction, afin de les inciter à repousser les limites de l'architecture, du design et de l'ingénierie ", a ajouté Kim Dupont-Madinier, étudiante en architecture à la RISD. " Nous sommes vraiment heureux du résultat final obtenu de cette maison. Elle surpasse même nos rendus graphiques. Toutes nos idées ont porté leurs fruits, si bien que l'aspect visuel est magnifique et les résultats bien supérieurs à nos attentes. En expérimentant à cette échelle, nous sommes parvenus à comprendre comment les différents tissus se comportaient de manière générale pour créer une maison. "

Ils songent même à la vie de cette structure, une fois que celle-ci aura quitté Versailles. À l'issue du concours, l'équipe emmènera la maison jusqu'au Domaine de Boisbuchet, qui organise chaque année des ateliers d'art et de design pluridisciplinaires, afin qu'elle serve de logement pour étudiants et fasse la promotion des modes de vie durables auprès des générations futures, tout en servant de modèle pour un nouveau type d'habitat qui respecte tous les aspects de l'environnement. La maison continuera d'être suivie par l'équipe afin d'y apporter de nouvelles améliorations à l'avenir.

Photos haute résolution pour la presse : https://www.flickr.com/photos/124177118@N07/

Renseignements