Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie

13 juin 2013 15h44 HE

Les agents de la GRC se prévalent d'une couverture juridique depuis 1998

Le Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie remet les pendules à l'heure

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 13 juin 2013) - Aujourd'hui, le Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie (FRJMG) remettait les pendules à l'heure quant à la couverture juridique dont les agents de la GRC peuvent se prévaloir et de la protection dont ils jouissent partout au pays.

« Hier, les médias donnaient l'impression que les agents de la GRC accusés et lésés étaient laissés à eux-mêmes au sein de notre système judiciaire. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité, » a déclaré le président du FRJMG, Paul Joyal. « Un fonds juridique indépendant à l'intention des membres de la GRC est en place depuis 1998. Notre mandat consiste à protéger la dignité et le bien-être de nos 17 000 membres. C'est exactement ce que nous faisons depuis plus de quinze ans. »

Le Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie est une société à but non lucratif qui n'est pas affiliée à la GRC. Elle est entièrement financée par des cotisations volontaires de ses membres dont elle défend les intérêts lors de litiges juridiques et politiques avec le gouvernement du Canada et la GRC. Le FRJMG est également en mesure d'intervenir dans les domaines qui touchent les droits collectifs de ses membres sur toute question susceptible d'affecter leur dignité ou leur bien-être telles que la santé et sécurité, l'égalité de traitement en milieu de travail et la rémunération.

Au fil des ans, le FRJMG a représenté des centaines d'agents de la GRC lors de litiges; a combattu une rétrogression des salaires en 2008; a appuyé et a contribué au Conseil de la solde lors des négociations portant sur les avantages sociaux avec le gouvernement du Canada; et défiera vigoureusement toute tentative visant à supprimer ou à passer outre aux droits conférés aux membres de la GRC, suite au Projet de loi C-42 : une Loi modifiant la Loi sur la Gendarmerie royale du Canada.

« Les agents de la GRC peuvent être en désaccord avec le modèle de relations de travail que les Forces devraient appliquer. Mais, personne ne peut dire que le Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie ne défend pas ses membres, » a conclu M. Joyal. « Nous avons été à leurs côtés par le passé et nous le serons à l'avenir, quelles que soient les modifications qui seront apportées suite au Projet de loi C-42. »

Pour en savoir plus sur le Fonds de recours juridique des membres de la gendarmerie, veuillez consulter le http://fr.mplegalfund.com.

Renseignements

  • Paul Joyal, (204) 471-1556
    Roy Hill, (709) 682-8926