La Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne

12 août 2013 19h25 HE

Les associations d'anciens combattants adoptent un front uni en exigeant du gouvernement qu'il réaffirme son contrat social envers tous les vétérans

Les soins à prodiguer aux vétérans s'appuient sur un précédent historique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 12 août 2013) - Le Groupe consultatif des anciens combattants, soit un groupe représentant les organisations d'anciens combattants mentionnées ci-dessous, s'indigne du fait que des avocats du ministère de la Justice, et représentant le Gouvernement du Canada, aient rejeté l'idée que le Gouvernement a une obligation morale ou sociale envers les vétérans et leurs familles. Parlant au nom de ces organisations d'anciens combattants, le président de la Légion royale canadienne, M. Gordon Moore, croit fermement que tous les Canadiens et les Canadiennes espèrent que le Gouvernement verra à respecter ses obligations envers les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes (FAC) et de la GRC qui, de plein gré, acceptent les blessures, la maladie ou même la mort au service de leur pays, afin de protéger les valeurs et le mode de vie dont nous jouissons tous et toutes. Il y va aussi de la responsabilité envers les familles de ces hommes et de ces femmes.

En 1917, juste avant la bataille de la crête de Vimy, le premier ministre conservateur de l'époque, Robert Borden, déclarait ceci : « Vous pouvez vous lancer dans l'action en ayant l'assurance suivante, que je vous donne en qualité de chef du gouvernement : vous n'avez pas à craindre que le gouvernement et le pays omettent de reconnaître la valeur du service que vous êtes sur le point de rendre et du service que vous avez déjà rendu. Le gouvernement et le pays considéreront comme leur premier devoir de prouver aux anciens combattants qu'ils apprécient à leur juste valeur les services inestimables rendus à la nation et à l'Empire, et aucun homme, qu'il revienne des Flandres ou qu'il y reste, n'aura de raisons valables de reprocher au gouvernement d'avoir abandonné à leur sort les hommes qui ont remporté la victoire ou ceux qui ont perdu la vie. » Ce qu'on peut retenir de ces paroles du premier ministre, c'est la promesse et la reconnaissance morale que le Canada et le Gouvernement du Canada n'oublieraient jamais les sacrifices consentis par ses vétérans et leurs familles. Cette promesse est à la base même de la législation canadienne qui établit l'appui à apporter à nos vétérans.

Or, M. Moore s'inquiète du fait que le Gouvernement ait oublié son engagement. « Au nom des membres de la Légion à travers le pays et du Groupe consultatif des anciens combattants, je demande au Gouvernement qu'il fasse la preuve de son obligation sociale et morale envers tous les vétérans et leurs familles qui servent et qui continuent de servir notre pays, et qu'il nous garantisse qu'il y aura un examen détaillé de la Nouvelle Charte des anciens combattants dès cet automne. » De plus, M. Moore précise, « Cette poursuite en justice souligne hors de tout doute l'exigence du Gouvernement de valider son engagement envers les vétérans, d'entendre ce que les vétérans et leurs familles ont à dire, et de comprendre pleinement l'impact de cette importante législation. Quand a-t-on vu des soldats blessés poursuivre en justice leur propre gouvernement? »

Tous les fonds et les voyages associés aux célébrations commémoratives de l'histoire militaire du Canada n'ont aucune signification tant et aussi longtemps que les soldats sont amenés à poursuivre en justice leur propre gouvernement. Alors que le 100e anniversaire de la Première guerre mondiale arrive à grands pas, le geste le plus significatif que ce Gouvernement pourrait faire pour commémorer cet événement historique serait qu'il réaffirme son contrat social envers tous les vétérans et leurs familles, et qu'il nous assure de la tenue d'un examen détaillé et transparent de la Nouvelle Charte des anciens combattants.

C'est exactement ce que la Légion de même que les membres du Groupe consultatif des anciens combattants demandaient dans la lettre adressée au ministre d'ACC plus tôt en mai 2013. Nous attendons encore que le ministre - et le Gouvernement du Canada lui-même - passe aux actes dans ce dossier.

Voici les organisations d'anciens combattants qui endossent ce communiqué :

La Légion royale canadienne
Anciens combattants de l'armée, de la marine et des forces aériennes du Canada
Conseil national des associations d'anciens combattants au Canada / Amputés de guerre
Association canadienne de la marine
Association canadienne de l'aviation
Les anciens combattants de l'armée canadienne
Groupe aérien de la marine canadienne
Wounded Warriors Canada
Association des vétérans du maintien de la paix
Association canadienne des vétérans des Forces du maintien de la paix pour les Nations Unies
Aboriginal Veterans Autochtones
Association canadienne des anciens combattants de la bataille de Hong Kong
Compagnie canadienne des capitaines au long cours
Association canadienne des vétérans de la Corée
Association des vétérans de la GRC

À propos de la Légion

Créée en 1926, la Légion est la plus grande organisation de services du Canada qui vient en aide aux vétérans avec au-delà de 320 000 membres. Sa mission consiste à servir les anciens combattants - y compris les membres des FC et de la GRC en service actif - et leurs familles, à promouvoir le Souvenir, et à servir nos collectivités et notre pays.

Les officiers du Bureau d'entraide de la Légion sont aptes à accompagner et à représenter les militaires des FC, les vétérans, les membres de la GRC et leurs familles, auprès d'Anciens combattants Canada (ACC) et du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) (TACRA), pour toute demande de prestation d'invalidité ou dossier connexe. Partout au pays, c'est la Légion qui voit à perpétuer le Souvenir par l'entremise de la Campagne du coquelicot et des cérémonies entourant le jour du Souvenir. Comptant plus de 1 450 filiales, la Légion vient en aide à des programmes pour personnes âgées, de logement pour anciens combattants, de soins de longue durée, de formation en leadership pour les jeunes, d'éducation, de sports, de soutien aux cadets, ainsi qu'aux guides et aux scouts. Nous nous souviendrons d'eux.

Renseignements

  • Bruce Poulin
    Direction nationale
    Légion royale canadienne
    (613) 591-3335 poste 241 ou
    (613) 292-8760 (cell)