Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

02 juin 2005 11h37 HE

Les baisses d'impôts nourrissent les abris fiscaux, pas les familles

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 2 juin 2005) - Les grandes sociétés canadiennes ont utilisé les généreuses baisses d'impôts des dernières années pour expédier des sommes toujours plus grandes vers des abris fiscaux outre-mer au plutôt que de financer des investissements productifs et créateurs d'emplois ici au Canada. Voici l'une des troublantes révélations d'un rapport de recherche intitulé « Les arguments en faveur de nouvelles baisses d'impôt sur les sociétés ne tiennent pas la route » distribué aujourd'hui aux membres du Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Le Comité révise les deux projets de loi budgétaires dont le vote en deuxième lecture a causé tant d'émoi il y a deux semaines.

« Les grandes sociétés ont exporté leurs profits en dehors du pays au cours des dernières années, explique l'économiste Andrew Jackson, directeur du service des politiques économiques et sociales au Congrès du travail du Canada, qui a mené cette recherche. Plus important encore, dit-il, il y a eu une importante hausse des flux de capitaux vers l'étranger et plus particulièrement vers les paradis fiscaux, un mouvement mené par le secteur financier qui a plus de 72 milliards de dollars placés dans ces centres financiers étrangers. »

M. Jackson invite les membres du Comité des finances à faire vite leur travail et à recommander l'adoption des deux projets de loi par toute la Chambre des communes.

« Une fois réalisées les promesses d'investissements pour la garde d'enfants, la formation professionnelle, le logement et les infrastructures, les deux projets de loi budgétaires - C-43 et C-48 en bloc - rendront notre économie plus attrayante et donneront aux familles travailleuses des résultats mesurables quand viendront les fins de mois. Voilà pourquoi les travailleurs et travailleuses s'attendent à ce que le Parlement adopte ces mesures sans tarder, » explique M. Jackson.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site web : www.clc-ctc.ca /Renseignements: Andrew Jackson, (613) 526-7445 et (613) 240-3869/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca