La Légion royale canadienne



La Légion royale canadienne

16 août 2013 14h24 HE

Les besoins en soins de longue durée des Vétérans peuvent évoluer, mais le gouvernement a une obligation de voir au bien-être de tous les Vétérans

La Légion est résolue: le gouvernement doit assumer ses responsabilités.

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 16 août 2013) - Le plus récent rapport issu du Bureau de l'Ombudsman des vétérans, intitulé Besoins des vétérans en matière de soins de longue durée, vient réaffirmer la position de la Légion royale canadienne à savoir que le gouvernement du Canada a une obligation morale de voir au bien-être des hommes et des femmes qui ont été blessés au service du Canada. Ce rapport renforce tout autant la position prise par le Groupe consultatif des anciens combattants et adressée dans une lettre au ministre d'Anciens Combattants Canada en mai 2013, laquelle exige un examen des soins de santé au cours de la prochaine année. (http://bit.ly/143WkwL)

« La Légion royale canadienne est pleinement consciente du fait que la population de vétérans recevant de l'aide du Programme de soins de longue durée en est une changeante, et ce, tant en âge qu'en termes de besoins », de dire le président national Gordon Moore. « Cela veut dire que le soutien que le gouvernement apporte, doit aussi être en mesure de s'adapter, non seulement à une population vieillissante de vétérans, mais aussi à des vétérans plus jeunes qui auront besoin de soins toute leur vie durant », de rajouter M. Moore.

La Légion vient en aide à tous les vétérans. Or, les Canadiens et les Canadiennes oublient trop souvent qu'un vétéran n'est pas juste quelqu'un qui a servi durant la Seconde Guerre mondiale ou la guerre de Corée. « Tout vétéran qui a été blessé alors qu'il était au service du Canada doit avoir l'assurance que des programmes et des services sont disponibles et facilement accessibles.

Le vétéran plus jeune qui a servi récemment a tout autant besoin de soins que le vétéran vieillissant des conflits du passé, et qui, voilà déjà 40 ou 50 ans, a eu besoin de soins lorsque blessé. Peu importe quand et où le vétéran a servi son pays, le gouvernement a une obligation de voir à son bien-être », de conclure M. Moore.

Le rapport de l'Ombudsman des vétérans révèle plusieurs anomalies au sein du système actuel de prestation de soins. Entre autres, notamment :

  • Le groupe de vétérans de l'ère moderne (quiconque a servi après 1947, à l'exception des vétérans de la guerre de Corée) est celui qui a le moins accès aux avantages pour soins de longue durée;
  • Le processus d'admissibilité à des soins de longue durée est difficile, exigeant une consultation complexe des systèmes de soins de santé du palier provincial et fédéral; et
  • Les familles des vétérans continuent de subir de très hauts niveaux d'insatisfaction, non seulement eu égard au temps de traitement des demandes, mais aussi en ce qui concerne une évaluation d'invalidité équitable rendue par Anciens Combattants Canada.

La Légion ne tente pas seulement de faire en sorte que le gouvernement fédéral maintienne et bonifie ses responsabilités de soins de santé envers les vétérans; elle demande aussi aux gouvernements provinciaux de s'adapter aux besoins changeants de la population des vétérans, tout en constatant que ceux-ci ne font pas que vieillir, mais qu'on y retrouve aussi de jeunes vétérans qui auront besoin de soins adéquats toute leur vie durant.

« Les programmes de soins de santé provinciaux sont les premiers points d'arrêt où se fait l'examen des exigences en soins de longue durée d'un vétéran, de dire M. Moore. Et à cet égard, les provinces ne doivent jamais perdre de vue l'obligation permanente qu'elles ont envers les hommes et les femmes qui ont servi au nom de leurs provinces, » affirme M. Moore.

La Légion royale canadienne continue fermement à faire en sorte que tout gouvernement réponde aux besoins changeants des membres actifs des Forces armées canadiennes et de la GRC, des vétérans et de leurs familles. Il n'y a qu'un seul vétéran et la Légion vient en aide à tous les vétérans. Il en fut toujours ainsi, et ainsi en sera-t-il pour toujours.

À propos de la Légion

Créée en 1926, la Légion est la plus grande organisation de services aux vétérans au Canada, avec plus de 320 000 membres. Sa mission est de venir en aide à tous les vétérans, y compris les membres des Forces canadiennes et de la Gendarmerie royale du Canada en service et leurs familles, de perpétuer le Souvenir et de servir nos communautés et notre pays.

Le réseau du Bureau d'entraide de la Légion offre de l'aide et de la représentation à tous les vétérans, y compris les membres des FC et de la GRC en service et leurs familles concernant leurs réclamations d'invalidité, bénéfices et services en provenance des Anciens Combattants Canada et du Tribunal des anciens combattants (révision et appel). La Légion perpétue le Souvenir au sein des communautés à travers le Canada grâce à la campagne du Coquelicot et aux cérémonies du jour du Souvenir. Avec plus de 1 450 filiales, la Légion appuie les programmes pour aînés, le logement des vétérans, les soins de longue durée, les programmes de leadership, d'éducation et de sports pour les jeunes, les cadets, les guides et les scouts.

Nous nous souviendrons d'eux.

Renseignements

  • Bruce Poulin
    Direction nationale
    Légion royale canadienne
    (613) 591-3335 poste 241
    Cellulaire : (613) 292-8760
    bruce.poulin@legion.ca